DTM – Un blanc dans la stratégie

Nous sommes en Allemagne ce week-end,  sur le célèbre circuit du Lauzitsring, Au départ il ne pleut pas, mais la piste est encore mouillée. Le temps est gris et les tribunes sont complètement vides. Pourtant les 18 concurrents sont au départ tous chaussés de pneus pluie.

“Aujourd’hui, il faudra être malin. J’espère être plus malin que les autres” déclare Nico Müller sur la ligne de départ. Il ne croyait pas si bien dire.

Nico Müller est en tête du championnat et prendra le départ à la première place, devant René Rast (Audi).  Ce dernier rate un peu son départ, il patine et se retrouve directement relégué à la 4ième place. Le pilote Suisse semble, lui, bien parti pour s’offrir une nouvelle victoire. Il domine avec aisance les premiers tours de la course.

De son côté, Rast bataille à l’arrière pour tenter de remonter mais une petite erreur de calcul lui fera faire un écart et quitter la pistes quelques secondes. Rien ne semble lui sourire aujourd’hui.

Devant lui, le pilote BMW, Marco Wittman est bien décidé à le laisser loin derrière et fauchait la place de Frijns (Audi) qui est donc deuxième à ce moment là de la course.

 

Fabio Scherer (Audi), le second pilote helvétique, est constant à la 13ième place, il y restera quasiment tout au long du combat, vadrouillant de temps à autre.  Il est cependant un des premiers à s’arrêter aux box pour switcher ses pneus pluie contre des slick, ce qui met en lumière une meilleure performance. Au douzième et treizième tour c’est la ruée dans les stands, tous changent leurs pneumatiques et repartent de plus belle. Seul Nico Müller semble un peu moins pressé que les autres. Il ne s’arrêtera qu’au quatorzième tour et restera sept secondes aux box.

Robin Frijns et Philipp Eng (BMW) ont pris la tête de la course entre temps et se battent également contre Wittman . C’était sans compter sur René Rast : il fait une impressionnante remontée pour se retrouver tout devant, tandis que Müller galère pour que ses pneus atteignent une température plus chaude. Il perdra un temps précieux en se battant à l’arrière avec Marco Wittman, dont les pneus de son bolide commencent à montrer des signes de faiblesse. Mais Müller réussira à remonter à la secondes place lors du vingt-neuvième tour de piste. C’est à cette place qu’il termine la course à 1,9 seconde de son rival Allemand. Il est suivi de Frijns qui devra se contenter de la troisième marche du podium 4,9 secondes plus tard, malgré une jolie bataille.

Credit photo : DTM

A propos de l'auteur

Articles en relations