Entretien avec Didier Postizzi – A la découverte du Clio R3T ALPS Trophy

Didier Postizzi roule depuis de nombreuses années sur les rallyes suisses et cette année, il a décidé de se lancer dans une formule de promotion, le Clio R3T ALPS Trophy. Le Vaudois a pu déjà parcourir quelques kilomètres en disputant un régional au mois de Mars et il continuera son apprentissage ce week-end au Rallye d’Autun.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Didier Postizzi : “Je m’appelle Didier Postizzi. J’ai 55 ans, je suis né et habite dans le canton de Vaud. Je suis associé dans une petite entreprise de sanitaire/chauffage qui me prend évidemment pas mal de temps mais qui me permet aussi peut-être de gérer mes congés pour faire du rallye plus facilement.”

Comment es-tu arrivé dans le monde du rallye ?

“En 1989, un ami français qui roulait en rallye m’a dit qu’il aimerait bien faire le Rallye de St-Cergue pour défier les pilotes suisses qui d’après lui n’allaient pas très vite ! J’ai pris ma licence copilote, je suis monté à sa droite dans une AX GR N et nous avons terminé derniers du classement !

Mais ça m’a donné envie de monter à gauche. J’ai un ami qui m’a dit qu’il ferait copilote. J’ai donc été au Castelet passé ma licence et monté une R5 Gt Turbo pour commencer au Rallye des Alpes Vaudoises en 1990”

Quel est ton plus beau souvenir ?

“Peut-être un souvenir au Rallye d’Alsace dans les années 90 où il y avait encore des dizaines de milliers de spectateurs au bord des routes qui s’écartaient quand on arrivait (avec nous ils avaient du temps). C’était comme ce qu’on voyait à la télé, c’était magique.

Autrement pas de souvenir en particulier mais le plaisir et le privilège d’avoir fait toutes ces courses avec une voiture privée et surtout avec des potes fidèles et motivés depuis des années, qui ont pris du temps et des congés pour m’aider et me soutenir. Sans eux, c’est certain que j’aurais sûrement arrêté le rallye depuis longtemps”

Cette saison, tu feras le Clio R3T ALPS Trophy, quelles ont été tes impressions sur la voiture ?

“Impression mitigée depuis l’extérieur en tant que spectateur l’année passée car il faut avouer qu’au niveau sonore c’est assez dégueulasse et le comportement, comme toutes les voitures modernes est assez aseptisé. Mais la voiture avait l’air quand même sympa et efficace ce qui m’a donné envie d’essayer. Derrière le volant, on a fait un petit rallye régional au mois de mars, ça à l’air facile à rouler mais difficile à aller vite, pas facile d’avoir des sensations franches.”

Tes objectifs et ton programme pour cette fin d’année ?

“Pas d’objectif de classement à la base, mais l’envie de rouler sur plusieurs rallyes que je ne connaissais pas et surtout se faire plaisir. Avec Nicolas Blanc comme copilote que je connaissais déjà, ça devrait très bien se passer et les premiers contacts avec le loueur/préparateur Philippe Rageau ont été très sympas et je suis sûr que ça va très bien aller également. On a prévu de faire toutes les marches du trophée ainsi que le Rallye d’Autun en fin de semaine.”

Crédit photo : Sport-Auto.ch & Pleine Corde

A propos de l'auteur

Articles en relations