GT World Challenge – Raffaele Marciello l’emporte à Misano

Premier rendez-vous sprint en 2020 du GT World Challenge, le meeting de Misano inaugurait un format particulier avec 3 courses au programme durant le week-end, ceci afin que le nombre de course soit le même qu’initialement programmé.

Après avoir remporté la première manche du GT World Challenge à Imola avec la victoire en Endurance, le Team WRT continuait sa série lors de la première course du week-end programmé le samedi matin. Ainsi, si la Lexus du Team Tech1 dominait la première partie de course suivi de près par la Bentley n°107 du Team CMR, Thomas Neubauer et Adrien Panis perdait le leadership au profit de l’équipage de la GT britannique lors des changements de pilote, avant d’être contraint à l’abandon peu de temps après en raison d’un souci mécanique. Et, si Nelson Panciaticci avait pris le relais de Jules Gounon dans la Bentley et menait la danse avec une petite avance, une voiture de sécurité permettait à ses adversaires de revenir au contact.

Et, si la course reprenait à 10 minutes du drapeau à damier, s’en était trop pour Nelson Panciaticci qui ne pouvait résister à l’attaque imparable de Dries Vanthoor. Et, si le pilote français tentait de conserver sa position, il chutait au troisième rang puisque sa manœuvre ouvrait la porte à Kelvin Van der Linde qui suivait Vanthoor, et les deux Audi du Team WRT s’offrait le doublé, avec Dries Vanthoor et Charles Weert sur la plus haute marche du podium devant Kelvin Van der Linde et Ryuichiro Tomita, la Bentley du Team CMR complétant le podium.

Associé au russe Timur Boguslavskiy sur la Mercedes n°88 du Team Akka Asp, le natif de Zurich Raffaele Marciello remontait au neuvième rang final après un en septième ligne de son coéquipier, pour finalement franchir la ligne d’arrivée au neuvième rang, derrière la première des deux Lamborghini du Emil Frey Racing (Giacomo Altoé/Albert Costa), l’autre voiture de l’équipe suisse (Mikaël Grenier/Norbert Siedler) prenant la onzième place.

Mais, le lendemain matin, théâtre de la deuxième course du week-end, allait voir la domination de Raffele Marciello. Parti de la pole, le pilote de Mercedes s’envolait tour après tour avant de laisser le volant à son coéquipier, mais l’écart de 4 secondes était réduit à néant peu avant les changements de pilote en raison de l’entrée en piste du safety car. Reparti en tête, Timur Boguslavskiy se retrouvait sous la pression Ryuichiro Tomita avant que ce dernier ne fasse une petite faute lui faisant perdre plusieurs positions puis de Luca Stolz mais sans succès et le pilote russe franchissait la ligne d’arrivée en tête, lui et Raffaele Marciello remportant ainsi leur première victoire en 2020 devant une autre Mercedes AMG GT3, celle du HRT pilotée par Luca Stolz et Maro Engel, le podium étant complé par Arthur Rougier et Christopher Haase sur l’Audi n°25 de Sainteloc. Giacomo Altoé et Albert Costa s’offraient un top 5 en revanche leur coéquipier chez Emil Frey ne franchissait pas la ligne d’arrivée.

Après l’intermède Mercedes, les Audi reprenaient l’avantage le dimanche après-midi lors de la dernière course du week-end. Après s’être hissé au troisième rang au départ, Charles Weert laissant le volant à Dries Vanthoor qui se retrouvait en tête suite à un très bon changement de pilote alors que le début de course avait été mené par la Lexus du Team Tech1 comme la veille. Et, si la course semblait sous contrôle pour le pilote belge, s’était sans compter sur la voiture de sécurité qui allait resserrer les positions en fin de course. Ainsi, Christopher Haase revenait au contact du leader et maintenait la pression sur l’Audi WRT mais sas succès Charles Weert et Dries Vanthoor remportant leur deuxième victoire du week-end, lors d’une course dominée par les Audi puisque l’Audi n°25 de Sainteloc terminait au deuxième rang devant la R8 n°55 d’Attempto qui complétait le podium.

Après leur victoire matinale, Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy terminaient au sixième rang juste devant les deux Lamborghini du emil Frey Racing, Mikaël Greneier/Norbert Siedler terminant septième et Giacomo Altoé/Albert Costa huitième.

Classement du week-end

Classement du championnat

Credit photo : GT World Challenge

A propos de l'auteur

Articles en relations