Première victoire pour COOL Racing en Le Mans Cup à Spa-Francorchamps

Le Mans Cup : Domination de Maulini/Cauhaupé et première victoire pour COOL Racing

Après avoir remporté la première pole position de l’équipe en Michelin Le Mans Cup, Nicolas Maulini a pris un excellent départ, créant un écart de 20 secondes avant de passer le volant à son équipier Édouard Cauhaupé. Le jeune espoir français a ensuite géré la course avec la Ligier JS P320 No.37 pour offrir à COOL Racing une première victoire dans le championnat.

Maurice Smith a effectué un bon relais avec la No.69 mais un tête-à-queue puis un moteur récalcitrant lors d’un arrêt au stand coutent à l’Américain et Matt Bell une arrivée dans les cinq premiers.

Nicolas Maulini, Ligier JS P320 No.37 : « Nous avons effectué une belle qualification et remporté la première pole de COOL Racing en Michelin Le Mans Cup. Ce résultat compense la déception de l’avoir ratée pour quelques centièmes lors du précédent meeting. J’ai pris un bon départ puis créé un écart important avant de confier l’auto à Édouard. Je voulais être certain qu’il soit dans une position confortable avant de reprendre la piste. La voiture était très bien réglée, je n’ai pas commis d’erreur, nous avions la bonne stratégie et notre course a été parfaite. Nous revenons un peu au championnat mais les vainqueurs du Castellet terminent derrière nous, nous devons donc continuer d’être compétitifs pour réduire davantage l’écart au classement. »

Édouard Cauhaupé, Ligier JS P320 No.37 : « Il était important de rebondir après la désillusion du Castellet et de prendre notre revanche. Le début du week-end a été un peu compliqué mais nous avons trouvé le bon rythme dès les deuxièmes essais libres. Nicolas a réalisé la première partie de nos objectifs avec la pole ; il a ensuite effectué un premier relais très performant, créant un écart significatif. Nous avons perdu un peu de temps dans les stands mais j’ai repris la piste avec une avance de 12 secondes. J’ai ensuite géré cet avantage tout en suivant les instructions de l’équipe à la radio, réalisant les temps demandés. J’ai aussi pris soin des pneumatiques, notamment de l’avant gauche. Au final nous gagnons avec un écart de 24 secondes, cette victoire est donc nette et sans appel ! Nous retournons au Paul Ricard dans trois semaines et il sera important d’effectuer la même prestation pour continuer de récupérer les points perdus lors de la première manche. »

Maurice Smith, Ligier JS P320 No.69 : « La course automobile a ses hauts et ses bas et nous avons vécu ces moments lors des deux dernières courses. Nous avons perdu du temps dans les stands lorsque le moteur n’a pas voulu redémarrer mais Matt a réussi à remonter un peu au classement. Je suis désolé pour l’équipe car tout le monde a énormément travaillé et méritait un meilleur résultat, notamment après la victoire perdue au Castellet suite à une crevaison en fin de course. Nous retournons au Paul Ricard dans trois semaines, nous allons trouver les bonnes solutions et obtenir un meilleur résultat. »

Matt Bell, Ligier JS P320 No.69 : « Je suis heureux d’avoir pris part à ma première course européenne de la saison après avoir raté la manche d’ouverture au Castellet. Elle n’a pas été facile car il faisait très chaud dans l’habitacle. Lorsque je suis monté à bord nous étions sixièmes mais nous avons perdu du temps dans les stands, le moteur ne voulant pas redémarrer. Nous n’avons jamais eu un tel problème et nous avons perdu quelques places avant de revenir jusqu’à la septième position. Cela a été difficile mais c’est la course ! Le niveau est très élevé cette année et nous savions qu’il allait être compliqué de remonter au classement. Sans ce souci, nous aurions pu être dans le Top 5. J’espère qu’il sera solutionné pour être de retour aux avant-postes dès la prochaine manche. »

Patrick Barbier, Directeur Sportif : « Cette première victoire en Michelin Le Mans Cup est extraordinaire. Après la déception du Castellet, où nous aurions dû gagner, l’équipe est restée motivée malgré la charge de travail pour réparer l’auto, avec notamment le changement de la coque en seulement une dizaine de jours. Un grand merci à tous les techniciens pour leur engagement et aux pilotes qui nous ont guidés pour préparer une voiture performante. Nous sommes enchantés de cette victoire mais également frustrés pour l’équipage de la No.69 qui méritait mieux. Malgré un petit tête-à-queue en fin de relais, Maurice a bien assuré et ramené la voiture en bonne position pour Matt. Lors du deuxième arrêt obligatoire pour faire le plein, le moteur n’a pas redémarré. Nous ne connaissons pas la cause du problème et Oreca est en train d’analyser les acquis. Nous avons perdu pas mal de temps et terminons septièmes alors que nous avions le potentiel pour être dans les cinq premiers. J’espère que nous pourrons placer nos deux voitures sur le podium au Paul Ricard dans trois semaines. »

European Le Mans Series : COOL Racing dixième malgré un problème d’essence dans le dernier tour

Après s’être élancé depuis la neuvième place sur la grille de départ, Antonin Borga a effectué une belle remontée au classement dès les premiers tours des 4 Heures de Spa à bord de l’Oreca 07 No.37. Alexandre Coigny a ensuite livré un bon relais avant qu’une erreur de calcul sur la quantité d’essence embarquée lors de l’arrêt final ne ralentisse Nicolas Lapierre dans le dernier tour. Il passe l’arrivée en dixième position.

Antonin Borga : « Nous avons eu du mal à trouver les bons réglages lors des essais libres mais après deux ou trois tours en course je me suis rendu compte que nous avions une bonne auto et je suis tout de suite remonté jusqu’à la cinquième place. La voiture ressemblait beaucoup à celle de l’année passée, c’était donc très positif. Malheureusement j’ai tenté un freinage un peu tardif en essayant de doubler deux concurrents, j’ai fait un plat sur mon train avant et mon deuxième relais n’a pas été très confortable ! La Voiture de Sécurité est ensuite entrée en piste et nous avons perdu l’avance que nous avions réussi à prendre. C’est frustrant que Nico ait eu ce souci juste en fin d’épreuve car nous étions bien placés. Nous allons maintenant nous préparer pour le championnat du monde d’Endurance le week-end prochain. »

Alexandre Coigny : « Nous étions compétitifs lorsqu’Antonin m’a passé la voiture et mon relais s’est bien déroulé. J’ai beaucoup appris pendant ce week-end ce qui est positif pour les prochaines 6 Heures de Spa. Je suis impatient de reprendre notre campagne en championnat du monde d’Endurance avant les 24 Heures du Mans en Septembre. »

Nicolas Lapierre : « La course a été compliquée. Antonin a très bien roulé et nous avions un bien meilleur rythme que pendant la semaine, ce qui est encourageant avant les 6 Heures de Spa le week-end prochain. Nous aurions dû être mieux classés mais le problème d’essence en fin de course nous a obligés à ralentir pour rallier l’arrivée et cela nous a coûté plusieurs positions. »

Patrick Barbier, Directeur Sportif : « Nous avons eu beaucoup de difficultés à régler la voiture depuis les premiers roulages de mercredi jusqu’à la qualification et nous avons utilisé tous les acquis pour mettre en course une voiture compétitive. Il y a eu beaucoup d’entrées en piste de la Voiture de Sécurité et de « Full Course Yellow », ce qui a un peu compliqué notre stratégie de base. Antonin a effectué deux très bons relais interrompus par la Voiture de Sécurité. Alex a bien roulé sans commettre de faute. Malheureusement nous avons fait une erreur de calcul lors du dernier arrêt et nous avons été obligés de ralentir pour laisser passer – sous drapeaux bleus – les voitures de tête. Ce résultat est décevant après une semaine difficile mais nous sommes toujours motivés et nous allons repartir sur de nouvelles bases en championnat du monde d’Endurance. »

Ligier European Series : Deux nouveaux podiums pour Sébastien Baud qui conserve la tête du championnat

Après sa double victoire lors du premier meeting des European Le Mans Series au Paul Ricard, Sébastien Baud a découvert le mythique circuit de Spa-Francorchamps et obtenu deux nouveaux podiums – soit quatre d’affilée ! – avec la Ligier JS2 R No.74. Malgré une méconnaissance du tracé belge et des concurrents plus expérimentés, Sébastien s’est battu pour la victoire lors des deux courses. Malheureusement, Sébastien termine troisième et deuxième après une pénalité lors de la première manche et une erreur de l’équipe lors de la seconde épreuve ; il accroit néanmoins de 23 points son avance au championnat.

Sébastien Baud, #74 Ligier JS2 R : « C’est la première fois que je roulais sur le circuit de Spa-Francorchamps et comme je ne connaissais pas le tracé j’ai dû m’adapter lors des qualifications. J’étais satisfait du sixième meilleur temps en Q1 car nous n’avions pas les bons réglages. Nous avons ensuite amélioré l’auto pour la Q2, nous étions dans le rythme et nous nous sommes placés en première ligne. J’ai doublé deux concurrents dès le départ de la Course 1 et nous étions quatre à nous battre pour la première place. Malheureusement nous avons ensuite écopé d’une pénalité mais nous montons sur le podium, ce qui est très positif. Nous avons de nouveau été retardés dans les stands en Course 2 alors que je me battais pour la victoire, c’est dommage mais cela fait partie de la course. Ce week-end est globalement très satisfaisant. »

Patrick Barbier, Directeur Sportif : « Un bon meeting pour Sébastien qui termine troisième et deuxième sur un circuit qu’il ne connaissait pas et qui est difficile à apprendre. Nous avons très peu d’essais libres dans ce championnat – seulement une heure – mais il a su se caler très rapidement. Sébastien a effectué une bonne Course 1, en étant vraiment dans le rythme par rapport à des pilotes plus expérimentés. Malheureusement, suite à une erreur de chronométrage lors de l’arrêt obligatoire, nous avons reçu un « stop and go » qui nous coute cher et je suis vraiment désolé pour Sébastien. Il pouvait envisager la victoire et cela aurait été une juste récompense. Il a ensuite pris part à une belle bagarre en Course 2, c’était très serré jusqu’à ce qu’une deuxième petite erreur de l’équipe dans les stands le prive de la victoire. Ce week-end est néanmoins très positif. »

Communiqué Cool Racing, photo : Jean-Luc Patars/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations