GT World Challenge Europe – WRT s’impose pour l’ouverture à Imola, Patrick Pilet et Raffaele Marciello sur le podium

La première partie de course était menée par l’Audi n°66 du Attemtpo Racing, voiture qui s’était élancée de la pole position. Derrière la voiture de tête, le natif de Zurich Raffaele Marciello prenait la deuxième place après avoir pris le meilleur sur James Calado alors au volant de la Ferrari n°51, et ce jusqu’au premier ravitaillement qui intervenaient après une série de neutralisation.

Et, lors de ce premier pit-stop, les leaders perdaient toutes chance de victoire en raison d’un arrêt aux stands trop long, laissant le leadership à la Ferrari n0°51 devant la 488 n°72 du SMP Racing. Derrière, ressorti au cinquième rang, Kelvin Van der Linde prenait le meilleur sur Louis Delétraz, alors quatrième, et Timur Boguslavskiy, ce dernier ayant pris le relais de Marciello avant de ressortir des stands au troisième rang. Et, après avoir rejoint les deux Ferrari de tête, le pilote de l’Audi WRT pris le meilleur sur les deux GT italiennes et s’envolait pour compter près de 20 secondes au moment de laisser le volant à Mirko Bortolotti.

Et, si ce dernier ressortait des stands avec une avance confortable, il allait devoir se défendre en raison de deux neutralisations qui réduisait son avance à néant. Mais le pilote de la R8 n°31 menait de main de maître cette fin de course et après avoir parfaitement géré les fins de neutralisations, il franchissait la ligne d’arrivée en leader.

Derrière le vainqueur, la lutte entre Matthieu Jaminet, coéquipier de Patrick Pilet sur la Porsche n°12 du Team GPX, et Felipe Fraga, coéquipier de Raffaele Marciello sur la Mercedes n°88, s’offraient une lutte splendide pour le podium, et c’est finalement l’équipage de la Porsche qui montait sur la deuxième marche du podium, notamment grâce à Dries Vanthoor (Audi WRT n°32) qui allait mettre la pression sur Felipe Fraga en fin de course, mais sans toutefois prendre le meilleur sur le brésilien.

Un temps dans le top 5, Louis Delétraz et ses coéquipiers sur la Porsche n°40 du Team GPX se classaient neuvième, une poignée de seconde devant la Lamborghini n°163 du Emil Frey Racing pilotée l’autre voiture de l’équipe suisse ayant pris la douzième place finale.

La catégorie Silver Cup revenait à la Lamborghini n°78 du Barwell Motorsport. L’Aston Martin n°188 s’imposait en Pro-Am et la Bentley n°108 remportait la catégorie Am.

Prochaine épreuve du GT World Challenge à Misano du 7 au 9 août pour trois courses de Sprint Cup, la prochaine manche d’endurance ayant lieu début septembre au Nürburgring.

Classement final

Credit photo : GT World Challenge Europe

A propos de l'auteur

Articles en relations