Karen Gaillard – Récit d’un podium à Navarra

Ce week-end, j’ai eu l’opportunité de piloter la Vortex Light du team Vortex SAS, qui est une propulsion de 450 cv pour 1000 kg sans aucune assistance. J’ai couru au sein du championnat espagnol V-Line Org dans la catégorie GT C3.

Tout d’abord, le vendredi 17 juillet avaient lieu quatre heures d’essais libres durant lesquels j’ai pu prendre progressivement en main la Vortex Light. C’est une voiture très impressionnante !

Samedi matin avaient encore lieu deux essais de 45 minutes durant lesquels j’ai pu continuer mon apprentissage. Ensuite, se sont déroulé les qualifications qui étaient divisées en deux parties de 15 minutes : chacune définissait la grille de départ pour une course. Je me suis qualifiée 3ᵉ dans la catégorie pour le départ des deux courses.

Première course le samedi soir : J’ai pris un bon départ qui m’as permis de conservée ma place et d’en gagner dans le classement général. Dès la mi-course, je me suis battu pour la deuxième place avec une Mercedes AMG GT4. Malheureusement, je n’ai pas réussi à la conservée. Ce fut tout de même un podium pour ma toute première course avec cette Vortex Light que je n’avais jamais pilotée auparavant.

Deuxième course le dimanche après-midi : Un autre bon départ dont je sors première de la catégorie ! La course était bien partie. Cependant, un problème de pression d’essence m’a créé une première coupure de moteur. J’ai alors dû faire un reset complet de la Vortex Light avant de pouvoir redémarrer. Le podium était, par contre, encore envisageable. Malheureusement, ce problème s’est reproduit une seconde fois. Mais je suis heureuse d’avoir pu passer la ligne d’arrivée en quatrième position dans la catégorie.

En conclusion, ce fut un week-end inoubliable, riche en apprentissage, progression, plaisir et émotions !

L’objectif de base était, principalement, de prendre le plus d’expérience possible, d’apprendre et de progresser tout au long du week-end. La CUPRA TCR que je roule cette année est une traction, ce qui était une grosse différence en pilotage, d’où l’objectif d’apprendre. Je suis donc très positive et satisfaite de ce week-end avec ma 3ᵉ place ! Je retiens également que dans les sports mécaniques, rien n’est jamais gagné ou perdu avant la ligne d’arrivée !

Karen Gaillard

Récit et credit photo : Karen Gaillard

A propos de l'auteur

Articles en relations