Entretien avec Arnaud Murcia – Un avenir tourné vers les courses de côte

Arnaud Murcia parcourt les routes du championnat suisse de slaloms ainsi que de la montagne au volant de sa Mitsubishi EVO XII. Le Français a monté un véritable monstre comptant 680 chevaux. Autant vous dire que la voiture ne passe pas inaperçue et que nous l’entendons arriver. Il reviendra dans tous les cas en 2021 en s’orientant normalement davantage en course de côte qu’en slalom.

Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Arnaud Murcia.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Arnaud Murcia : “Je m’appelle Arnaud, j’ai 53 ans. Da nationalité française, je suis venu m’installer en Suisse en août 2011 pour y rejoindre mon épouse actuelle et fonder une famille. Les voitures et le sport automobile ont toujours été ma passion. Ce n’est qu’à mon arrivée en Suisse que j’ai pu vraiment la concrétiser en préparant ma propre voiture.”

Comment es-tu arrivé dans le monde du sport automobile ?

“Ma passion pour la course automobile est née, petit à petit, au fil des années. Mes premiers souvenirs remontent à mon enfance, lorsque j’accompagnais mon père, passionné également de course automobile, lors de ses courses de côte dans lesquelles j’évolue aujourd’hui. La passion est donc venue très jeune, puis il a fallu attendre mes 18 ans pour enfin pouvoir conduire une voiture. J’ai rapidement fait mes expériences et compris que la route n’est pas un endroit pour se défouler et qu’elle ne peut en aucun cas être comparée à un circuit.

Après une carrière de responsable des douanes pour une entreprise de transports à Marseille, période pendant laquelle je n’ai pu suivre les courses automobiles, la passion n’a pas été entachée et pendant de longues années je n’ai pas raté d’aller soutenir les pilotes sur différentes courses jusqu’en 2015 où j’ai pu franchir le pas et participer à mon tout premier slalom automobile qu’est celui de Romont. Il n’en fallait pas moins pour être atteint d’un virus ravageur.”

Tu roules plutôt en Slalom généralement, pourquoi cette discipline ?

“Il est vrai que le Slalom a été mon premier domaine de prédilection, mais au fur et à mesure des années, de mon expérience et aux modifications faites sur mon Evo, elle est maintenant plus adaptée aux courses de côte qu’aux slaloms. Je continuerai peut-être à en faire, mais je me concentrerai essentiellement sur les courses de côte où je prends réellement beaucoup de plaisir.”

Dans quel état d’esprit aborde-on une manche de course ? est-ce que l’on donne tout ?

“Bien-sûr qu’on donne tout, mais en gardant la tête sur les épaules. Le but d’une manche de course est pour moi avant tout un plaisir. Les chronos sont bien évidemment importants et je tente à chaque départ de les améliorer mais plus pour mon challenge personnel que pour finir sur un podium.”

Quelle est ta course favorite ?

“Sans doute Anzère.”

Peux-tu nous parler de ta voiture ?

“Mitsubishi lancer Evo VII, Moteur forgé Ross sport 2.3 l 680ps/735nm, Kit carrosserie voltex, Jantes rpf1 18/10.5, Kit Turbo Owen et Poids de la voiture 1145 kg 

Concernant le châssis, châssis tubulaire avant arrière et boîte de vitesse quaife séquentiel 5 vitesses.”

Quels sont tes futurs projets ? Envisages-tu une participation à Drognens?

“J’ai récemment fait beaucoup de modifications/améliorations sur ma voiture. Pour l’instant les projets à ce niveau-là sont finis. J’envisage certainement de participer aux courses de côte en Espagne, et notamment en Galice. J’ai fait ma première expérience l’année dernière à Chantada et j’en garde un souvenir extraordinaire de par l’ambiance et la beauté de la montée au milieu des vignes.

J’aurais aimé participer à Drognens, mais la question se pose notamment concernant la licence. Dans la mesure où la saison 2020 a été annulée, je ne l’ai pas renouvelée. Si elle devait être demandée juste pour une course, le coût est trop important. Par contre si la possibilité de souscrire à une licence pour le week-end est possible, j’y réfléchirai…”

Crédit photo : Sport-Auto.ch – Sébastien Montagny 

A propos de l'auteur

Articles en relations