Mise au point du Slalom de Drognens sur la communication d’Auto Sport Suisse !

Le 19 juin dernier, Auto Sport Suisse a publié un article sous forme d’interview de Marc-André Bourdilloud, président du Slalom de Drognens. Malheureusement,  ce dernier regrette que certaines informations ont été coupées et certains propos lissés. Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Marc-André Bourdilloud qui a tenu à clarifier ses déclarations.

Le Slalom de Drognens est prévu pour les 26 et 27 Septembre. En l’état actuel, des manifestations pouvant accueillir jusqu’à 1000 personne peuvent être organisées. Est-ce un chiffre réaliste pour vous ?

“Nous espérons encore un assouplissement du Conseil Fédéral pour début septembre. Le nombre de 1000 personnes est à mon avis vraiment limite en sachant qu’il y a le staff, les concurrents, leurs teams ainsi que le public. Nous ne pourrions pas mettre en place un comptage afin de vérifier le nombre de personnes présentes. Dans tous les cas, il est encore bien trop tôt pour décider définitivement du scénario.”

Combien de participants le Slalom de Drognens a-t-il eu dans le passé ?

“147 pilotes Locaux en comptant la Suzuki Cup le samedi.

171 Nationaux et Régionaux le dimanche.”

Est-ce que le prix de l’inscription pourrait augmenter ?

“C’est très clair, le budget de cette année ne pourra être équilibré que par les inscriptions des pilotes et éventuellement les recettes des cantines. Nous n’avons pas les reins assez solides pour nous permettre une grosse perte. Je ne voudrais qu’en ultime recours augmenter le prix de l’inscription. Toutefois, il est encore une fois trop tôt pour se prononcer. Les pilotes locaux vont, je pense répondre présents en majorité selon le sondage que nous avons lancé via Facebook. Malgré cela, nous avons quelques questions qui restent en suspens aussi de leur côté concernant les délais des expertises des voitures. La demande est que les contrôleurs techniques restent souples de ce côté. Il serait bien qu’Autosport fasse une communication dans ce sens en temps voulu.”

Avez-vous pris de nouvelles décisions ?

“Nous venons de décider lors de notre dernier comité, d’organiser une deuxième course locale le dimanche. Nous devons encore fixer les détails et les conditions de cette course, mais je vois déjà beaucoup d’intérêts des locaux pour ce scénario.”

Qu’est ce qui vous inquiète ?

“Ou le bât blesse, c’est au niveau des pilotes licenciés. J’avais de bons pressentiments sur leur participation à la vue du nombre de licences qui avait déjà été distribuées en début d’année. Ce bon point est malheureusement tombé lors de l’annonce d’Autosport quant au remboursement des licences. Je ne comprends pas vraiment la décision d’Autosport. Faire un « gros » geste pour les licences 2021 aurait selon moi été le meilleur compromis à faire, mais je n’ai pas tous les tenants et l’aboutissant de cette décision. De plus, la demande aux pilotes de prendre position jusqu’en juin est carrément une catastrophe pour nous. J’ai vraiment pris ce délai comme un couteau planté dans notre dos d’organisateur. Nous ne pouvons pas assurer aussi tôt une décision fiable quant à l’organisation ou pas de notre course. Je reçois de multiples téléphones ces derniers jours me demandant si vraiment nous organisons. Pas mal de pilotes garderaient leur licence si nous leur assurons d’organiser. Encore une fois, nous ne connaissons pas le scénario de fin septembre, il est vraiment trop tôt pour s’assurer de quoi que ce soit.”

Combien de temps attendrez-vous pour prendre une décision finale ?

“J’ai fixé mi-août pour le dernier go, no go. Dès cette date, nous devons nous engager envers la majorité des fournisseurs. Nous nous calquons sur le Conseil Fédéral qui a pour l’instant un rythme de 15 jours avant les nouveaux assouplissements. A suivre, donc.”

Est-ce qu’organiser deux journées de test est une solution qui pourrait vous intéresser ?

“Oui, j’aimerais évaluer cette alternative.

Nous n’avons qu’un seul but, faire rouler ces voitures et ces pilotes qui trépignent dans les garages. Si nous cherchions la facilité, il y a longtemps que nous aurions annoncer l’annulation. S’il existe un moyen de le faire dans des conditions acceptables, nous le ferons.”

Sport-Auto.ch ainsi que le comité de l’organisation du Slalom de Drognens tient à vous encourager à vous préinscrire.

Crédit photo : Sport-Auto.ch – Sébastien Montagny et Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations