Formule E : Le pilote officiel Daniel Abt licencié par Audi pour un jeu vidéo

 

Drapeau rouge pour Audi Sport. Le pilote de Formule E Daniel Abt a été licencié de l’écurie Audi Sport Abt Schaeffler pour avoir cédé sa place lors d’une course virtuelle. Remplacé par un pro du gaming et accusé de tricherie, l’Allemand s’est attiré les foudres de son écurie. Quand la fiction dépasse la réalité.

C’était censé être un challenge de e-sport pour amuser les fans, couplé d’une action caritative. Le Race at Home Challenge qui réunissait les meilleurs pilotes de Formule E aura finalement tourné au fiasco pour Audi et Daniel Abt. L’Allemand qui avait jusqu’ici participé aux 63 épreuves du championnat de FE vient de perdre son volant officiel.
Poussé à participer à l’épreuve par la firme allemande pour lever des fonds en faveur de l’UNICEF, Abt a décidé de faire rouler le pro du Gaming Lorenz Hörzing à sa place. Ayant discuté lors de la préparation de cette course virtuelle sur la plateforme de jeu Twitch, les deux hommes ont pensé qu’il serait amusant de faire courir Hörzing pour Abt qui semblait peu doué. Sauf que leur idée n’a pas du tout pris.

Un jeu impardonnable pour Audi
Leur tort ? N’avoir pas communiqué officiellement avant la course leur petit jeu. Le cas est arrivé jusqu’aux médias qui ont accusé Abt de tricherie et de mensonges. Après s’être excusé, l’Allemand a versé 10’000 Euros à une œuvre caritative. Audi semble toutefois n’avoir vraiment pas goûté à la blague de son pilote. En plus de son amende et d’une suspension temporaire, voilà Abt définitivement licencié de l’équipe officielle de Formule E.  Et pas que virtuellement. L’homme est sous le choc et on ne peut que se demander si d’autres raisons extra ou sportives ont conduit à cette décision tant elle paraît disproportionnée.

La parole à Daniel Abt
Enfin, laissons la parole à l’accusé, Daniel Abt qui s’est dit bouleversé : Peu après la course, cela a pris un chemin que je n’aurais jamais pu imaginer. “J’ai été informé dans une conversation avec Audi que nous allions nous séparer. Je n’ai jamais eu l’intention de mentir ou de cacher des choses. Communiquer cette idée lors d’une diffusion en direct, avec 1000 téléspectateurs, montre que nous ne cachions rien.

Et l’Allemand de conclure :

Je peux comprendre que nous sommes allés trop loin, avec le recul, nous n’avons pas suffisamment réfléchi au sérieux et conséquences de la situation. J’assume cette erreur et toutes les conséquences de mes actes.”

Des précédents en e-sport
Toutefois, le cas de Daniel Abt est loin d’être isolé. Que dire de Lando Norris et Johny Herbert à contresens en F1, Charles Leclerc et George Russel coupants les chicanes, Pagenaud (Derby) ou Ferruci (F2) provoquant délibérément des crash et l’abondons de leur adversaires. Ou encore Bubba Wallace (Nascar) qui quitte le jeu par dépit devant tous les followers. Ce sont tous des tricheurs, tout autant que Daniel Abt. Alors doivent-ils tous être virés ? Un jeu reste un jeu et lorsque l’on triche, on doit être puni. Mais à des proportions raisonnables. Or face aux cas Pagenaud, Norris, Leclerc et Russel, il semble qu’il y ait deux poids deux mesures.

Drapeau rouge à Audi
Cet incident montre une fois de plus les difficiles frontières (et le débat) entre le gaming, le monde virtuel et à la réalité. Certains étaient venus ici pour s’amuser, d’autres pour gagner de l’argent. D’un côté des plateformes comme Twitch qui génèrent des millions de dollars de sponsoring, de bénéfices et de retombées marketing avec leurs egamers professionnels. De l’autre, des sportifs peu conscients de cette facette et qui voulaient simplement s’amuser. En virant Daniel Abt, Audi n’a absolument rien compris. Une erreur qui est également marketing, la marque créant un buzz négatif au lieu de tourner cet incident en ironie. Au lieu de la jouer cool, virtuelle et d’en ressortir avec une image positive. Oui, Audi devait punir son pilote. Mais une amende combinée à une action caritative aurait suffi. Disons que leur slogan « Vorspung durch Technik » (l’avancement par la technologie) ne semble en tout cas pas s’appliquer au marketing et au gaming esport.

@Crédits Photos: @FE, FIA, @Twitch, @AudiSport

A propos de l'auteur

Articles en relations