Entretien avec Romain Dumas – “Je compte bien revenir au Rallye International du Valais !”

Romain Dumas est l’un des pilotes les plus polyvalents que nous pouvons voir évoluer sur la scène mondiale. Le Français a remporté de nombreuses courses dont notamment les 24H du Mans à deux reprises. Il détient toujours le record de la Pikes Peak International Hill Climb. Romain Dumas est également très performant en rallye puisqu’il a remporté en 2017 la FIA RGT CUP au volant de sa redoutable Porsche 997 GT3 RS.

Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec Romain Dumas

Sport-Auto.ch : Comment travaillez-vous votre condition physique pendant le confinement ?

Romain Dumas : “Je fais énormément de sport. Je cours quasiment tous les jours. J’ai par exemple couru 21 kilomètres mardi dernier. Je fais aussi de la musculation, surtout pour le cou.”

Comment occupez-vous vos journées ?

“Je profite un maximum de ma famille. Il faut savoir que je passe généralement plus de 200 jours hors de la maison par année. Je fais des choses vraiment ordinaires, je fais le professeur de math pour mon fils. Je travaille beaucoup dans le jardin. L’après-midi est consacré en partie à mon sport. Ensuite, mon team continue de travailler dans le sud de la France. Nous mettons au point nos bolides et nous sommes en train de monter une Porsche.”

Comment êtes-vous arrivé dans le monde du sport automobile ?

“Depuis tout petit, je me déplace sur les épreuves pour voir évoluer mon père. Il a fait beaucoup de rallyes régionaux. Ensuite ma carrière a débuté sur le tard puisque j’ai commencé lorsque j’avais 13 ans. Ensuite tout s’est enchainé.”

Quel est votre plus beau souvenir dans votre carrière ?

“Cette question revient très régulièrement et je ne sais jamais quoi forcément répondre. Je le saurai peut-être lorsque j’aurai fini ma carrière. Le Pikes Peak avec Volkswagen reste inoubliable et la victoire aux 24h du Mans en 2010 a une saveur particulière. Nous étions en tête toute la nuit, l’attente fut très longue jusqu’à ce que nous apercevions le drapeau à damier.”

Avez-vous des regrets, des choses que vous auriez voulu faire différemment ?

“Je n’ai aucun regret dans ma carrière. J’aurais pu peut-être avoir une carrière en formule 1 mais si c’est pour ne pas pouvoir faire un rallye de temps en temps ou une autre course, cela m’intéresse moins. Je profite plus ces années, lorsque je suis libre et que je peux faire les courses que je souhaite.”

On a pu vous apercevoir au Rallye International du Valais 2017, que gardez-vous de cette expérience et qu’avez-vous pensé du rallye ?

“Le Rallye International est vraiment un magnifique rallye. J’aimerais évidemment faire plus de rallyes mais le manque de temps m’en empêche. Je n’ai également jamais eu la possibilité de rouler au Rallye du Chablais. C’est une chose que je veux faire. Je garde un excellent souvenir du Rallye International du Valais. J’aime quand il y a du rythme dans les rallyes et il n’en manque pas dans ce rallye. La spéciale des Cols n’a pas été évidente avec la Porsche. Si je devais le refaire cette année, je reviendrais avec une R5 pour avoir plus d’aisance sur la terre. Nous avons d’ailleurs fait l’acquisition d’une Polo R5 alors qui sait…”

Comment un pilote se prépare pour des courses comme les 24H du Mans ?

“La meilleure préparation reste sans aucun doute le roulage et les courses. Lorsque tu peux faire des simulations de 24H, tu arrives déjà entrainé pour une telle course. Tu peux t’habituer à rouler durant trois-quatre heures à fond.”

Quel était votre programme pour 2020 avant que le COVID 19 survienne ?

“Nous avons fait le Dakar qui a été très court. On est vraiment passé de la catastrophe à la joie lorsque notre seconde voiture à franchi la ligne d’arrivée. Je comptais faire quelques courses notamment les 24H du Nurburgring, les 24H du Mans etc. Je devais également faire Goodwood avec VW. Maintenant, toutes ces courses risquent d’être reportées alors il y aura peut-être des conflits de date.”

Est-ce que vous reviendrez au Dakar 2021 après cette édition quelque peu compliquée ?

“J’aimerais, je travaille dans ce sens dans tous les cas. Cette première expérience m’a laissé un goût d’inachevé. Pour Rebellion, c’était incroyable de terminer leur première participation au Dakar.”

Crédit photo : Volkswagen – Porsche – Sport-Auto.ch 

A propos de l'auteur

Articles en relations