Entretien avec Pierre-André Terrettaz – Le Rally For Smile désire accueillir des personnalités mondiales

Depuis cinq ans, la vie de Pierre-André Terrettaz a pris une autre tournure. Le Valaisan a créé Rally For Smile. Durant ces cinq dernières années, Pierre-André et son équipe ont organisé durant un week-end, une journée ou des pilotes roulent afin de récolter des fonds pour une association. L’événement a récolté près de 150’000 CHF et a attiré plus de 2500 personnes lors de sa dernière édition.

Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Pierre-André Terrettaz.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Pierre-André Terrettaz : “Je m’appelle Pierre-André Terrettaz, j’ai 41 ans et papa d’un merveilleux petit garçon de 10 ans qui est également pour moi un petit miracle car arrivé après six longues années de traitement au CHUV. Je suis originaire de Vollèges en Valais et j’habite à l’Arbarey en dessus de Saxon sur la spectaculaire spéciale des Cols du Rallye International du Valais. Je travaille chez CIMO sur le site chimique de Monthey, mais mon premier métier que je pratique toujours pour le plaisir de mes proches, mes collègues de travail et mes amis est boulanger-pâtissier.”

Comment a débuté Rally for Smile ?

“Je dirais comme un signe du destin. La vie ne m’a pas offert de cadeau. Je suis porteur sain de la mucoviscidose ce qui veut dire que je ne la subis pas. Cela m’a beaucoup fait réfléchir notamment depuis la naissance de mon garçon en 2010 et après 5 années, je me suis lancé dans l’organisation de la première édition qui se nommait “Le Rallye roule contre la Mucoviscidose” dans les Mayens de Saxon grâce à de nombreux soutiens et notamment celui d’un pilote, Grégoire Hotz.

Je voulais simplement offrir des sourires à des enfants malades lors de cet événement qui devait être unique, mais c’était sans compter sur le lumineux sourire de la petite Kate devenue notre effigie mais aussi des autres enfants présents et leur famille. On avait tous des étoiles plein les yeux et Rally for Smile est né.

Le destin s’en est également mêlé car je pensais avoir participé à mon dernier Valais mais c’était sans compter sur la rencontre d’un petit gars d’exception, pour ne pas le citer mon ami Luc Pannatier qui lui subissait la mucoviscidose et qui, à la suite de cette journée s’est lancé en rallye en me demandant de remettre combi, casque, et d’être son copilote en 2016.”

Quelles sont tes constatations après ces cinq éditions ?

“Que je suis très très fier de ce qui a été réalisé jusqu’à ce jour et que l’utilité de ce qui a été mis sur pieds est énorme. Une centaine d’enfants malades ainsi que leur famille ont pu profiter des événements Rally for Smile et les sourires ont toujours été présents, six entités (5 associations et 1 fondation) ont été aidées financièrement pour un montant total récolté avoisinant les 150’000 CHF et à chaque édition nous avons mis en avant les maladies chez l’enfant afin de sensibiliser la société.

Pour réaliser tout cela, il faut savoir que je ne suis pas un professionnel de l’événementiel mais qu’avec l’aide et le soutien d’une multitude de personnes, d’entreprises et d’une grande solidarité, Rally for Smile est devenu une belle réalité.

Je ne peux que remercier à chaque occasion toutes les personnes ayant rendu possible ce projet un peu fou mais qui a pris tout son sens par une solidarité essentielle que nous retrouvons en cette période compliquée que nous vivons. Mille mercis !”

Est-ce que la manifestation monte constamment vers le haut ?

“Je ne peux contredire cela car j’ai toujours eu de la peine à dire “non” et je l’assume positivement bien sûr car cela s’est vu le 24 août 2019, par l’ampleur qu’a pris l’ensemble de l’infrastructure avec plus de 50 voitures présentes, la place de l’Arsenal de l’armée entièrement utilisée avec les différents stands et sympathiques animations mais aussi au vu de l’engouement du public d’année en année, de 300 personnes à ses débuts à 2500 l’année dernière avec tout ce que cela implique. N’étant pas un “surhomme” et ayant fait un feed-back à tête reposée de tout ce qui en incombe j’ai véritablement réalisé que je ne pouvais continuer sur cette lancée d’où mon choix dorénavant de mettre sur pied l’événement principal de Rally for Smile qu’on me dit “incontournable” chaque deux ans afin de pouvoir respirer un peu, anticiper et je l’espère concrétiser avec encore plus de précision.”

Est-ce que tu as prévu quelque chose pour cette année ?

“L’association qu’est devenue Rally for Smile en 2017 n’est jamais au repos mais vu la triste réalité que nous vivons actuellement avec le Covid-19, de nombreux petits évents n’ont pu avoir lieu depuis le début d’année et ceux initialement prévus durant le deuxième semestre 2020 sont en stand-by (un petit événement fin août, Présence au Rallye International du Valais, Souper de soutien et Marché de Noël). La priorité cette année sera bien évidemment de réaliser notre assemblée générale afin de présenter aux nombreux membres de l’association dont chacun d’entre vous peut adhérer, ce qu’est devenu Rally for Smile en 2019.

Préparer 2021 est aussi quelque chose d’important car la tâche est immense et j’y travaille aussi rapidement que possible mais aussi tranquillement que nécessaire tout en restant positif.

 Je profite de l’occasion qui m’est donnée pour lancer un appel : Toutes personnes désireuses d’aider à l’organisation de la future édition peut me contacter via notre site internet, www.rallyforsmile.com”

Quelles ont été tes pensées au moment de voir Sébastien Loeb assister à la journée ?

“Que le rêve qui m’animait depuis trois années de petits contacts avec ce grand CHAMPION se réalisait et le fait qu’il ait accepté mon invitation soit une merveilleuse reconnaissance pour toutes les personnes liées à Rally for Smile. Bien plus qu’assister à l’événement, Sébastien Loeb a même embarqué trois enfants malades de l’association Cerebral Valais sur les 4,5 km de la super-spéciale, c’était juste incroyable et sa disponibilité dont il a gentiment fait preuve pour les nombreux autographes et selfies fut très appréciée. Après cela, nous gardons contact, je lui ai notamment envoyé l’album souvenir pour le remercier et espère le rencontrer dès que la vie normale reprendra. Je pense et espère qu’il aura apprécié d’y avoir contribué, le partage de la vidéo de l’événement publiée sur sa page Facebook et vue plus de 80 mille fois me le fait penser.”

Quelles seront les nouveautés pour la prochaine édition ?

“Je ne vais pas changer ma vision des nouveautés sur un point, à 41 ans j’ai encore des rêves à réaliser. Ceux-ci sont surtout pour offrir des sourires à des enfants atteints dans leur santé qui le méritent mille fois comme Ludovic qui a été avec un plaisir de folie avec Sébastien Loeb. Je l’ai rencontré à nouveau après l’évènement et lui ai demandé en rigolant : quel autre grand champion de rallye il aimerait voir aux Casernes.

Pour essayer de concrétiser ce rêve en 2021 ou plus tard, cette grosse nouveauté se nommerait “World Rally for Smile” et aurait pour but de faire venir à Sion des personnalités du sport motorisé mondial. Les détails sont encore de simples croquis dans ma tête mais je me dis toujours “Qui ne tente rien n’a rien !” et ma positivité m’aide en ce sens.

D’autres nouveautés ou surprises arrivent chaque année grâce au comité qui m’entoure, à des pilotes, des partenaires ou simplement vous cher public et c’est une chance car nous pouvons offrir cela à nos visiteurs. L’association peut également compter sur son adorable marraine, la chanteuse Priscilla Formaz alias “FORMA” et son champion de parrain Sébastien Carron que je sollicite selon les besoins et sur qui je peux compter.

C’est avec plaisir que je dévoilerais au fur et à mesure les informations “confirmées” en ma possession et en attendant je souhaite tout le meilleur à Sport-Auto.ch, aux organisateurs, pilotes, bénévoles, partenaires, associations et familles d’enfants malades ainsi qu’à vous tous chers amis de Rally for Smile.”

Crédit photo : Trusk Images & Baptiste Aebi 

 

A propos de l'auteur

Articles en relations