Jeux vidéos – Petit tour d’horizon des jeux de sport automobile

En cette période de confinement, il faut bien s’occuper chez soi au risque de perdre la boule. Aussi, voici un petit référencement (non exhaustif) de jeux vidéo sur le sport automobile.

NDLR : Attention, si certains jeux sont plus développés que d’autres dans l’article, c’est simplement que nous n’avons joué qu’à un certain nombre et donc que pour ceux “non pratiqués”, il nous a fallu nous raccrocher à l’avis général ou celui d’autres joueurs, et ne nous a donc pas permis d’avoir un avis poussé sur le jeu. De plus, il faut savoir que certains jeux ne sont complets qu’avec des add-on payants , le jeu de base étant plus limité. Enfin cette liste est non exhaustive et les avis émis ici sont purement objectifs et peuvent varier d’une personne à une autre.

Circuit

Assetto Corsa
PS4, Xbox One
Assetto Corsa Competizione
PC (PS4, Xbox le 23 juin)

Alors que sa suite Assetto Corsa Competizione est déjà disponible sur PC, il faudra attendre juin sur concole (Playstation 4 et Xbox one). Et la version Competizione détient la licence officielle du GT World Challenge et offre donc l’intégralité des livrées officelles du championnat et des circuits, et comprend ainsi les GT3 du feu Blancpain GT Series, alors que précommander l’achat du jeu (sur console) offre le premier DLC qui comprend les livrées de l’Intercontinental GT challenge.

Si Competizione ne sera pas disponible avant trois mois sur les consoles de salon, son prédécesseur, sorti en août 2016 est lui toujours disponible. Contrairement à son remplaçant, le premier du nom offre une liste de voitures plus variées allant des petites sportives de route aux Formule 1. Par contre son ancienneté le place derrière les autres au niveau du graphisme (ce qui sera compensé par le prochain opus).

En ce qui concerne la jouabilité, oubliez votre manette. Assetto Corsa est une simulation pure et dure. Et le volant est indispensable pour en tirer la quintessence. Si le mode histoire se résume à relever des défis, le vrai plaisir est avant tout le pilotage. À titre d’exemple, mon père qui n’est pas du tout amateur de jeu vidéo, a pris du plaisir à y jouer… une première. Bref, le but de ce jeu c’est avant tout de s’amuser au volant (d’ailleurs la plupart du temps je m’offre une séance de contre-la-montre avec pour seul but d’attaquer et de m’amuser).

F1 2019
PC, PS4, Xbox One

Bénéficiant de la licence officielle de la Formule 1, le jeu F1 2019 reprend l’intégralité des acteurs et lieux de la dernière campagne de la discipline reine ainsi que la Formule 2, même s’il peut être dommage que la F2 soit sous-utilisée dans le mode histoire.

Ainsi, le mode histoire est complet puisque débutant en F2 avant d’entamer votre saison en Formule 1 après la signature avec une équipe… qui dépendra de vos résultats à l’échelon inférieur mais aussi de votre choix de carrière. En ce qui concerne le pilotage, l’assistance possible permet de jouer facilement à la manette, mais en fonction des réglages, on peut adopter un côté plus proche d’une simulation ce qui permet d’ouvrir le jeu à un large public. De plus, les sensations de vitesse sont présentes ce qui est plutôt sympathique.

Course

Forza Motosport 7 – Forza Horizon 4
PC, Xbox One

700, c’est le nombre de véhicules que l’on peut se procurer dans ce 7ème volet du célèbre jeu de simulation développé et édité par Microsoft en 2017. Sur plus de 30 circuits, on se prépare a vivre un véritable voyage. Brands Hatch, Nurbürgring, Dubai, Le Mans… Tout y est et si l’on à eu l’occasion de visiter ces circuits dans la réalité, c’est avec plaisir que l’on ne peut que constater la ressemblance.

Coté jouabilité et sensations, les sons moteurs sont plutôt convaincants et le gameplay fort attrayant. Les développeurs ont veillé à la conduite dans son ensemble, notamment au niveau de la perte d’adhérence lors d’une sortie de piste ou de conduite sur revêtement mouillé. Accrochez-vous, ça glisse! Mais le pilotage reste précis et grisant, avec la possibilité de paramétrer la maniabilité.

D’un point de vue visuel, dans l’ensemble ont peut dire que c’est une réussite, même si en y regardant de plus près, certains circuits et décors ont été un peu bâclés, ce qui n’enlève rien à l’expérience qu’offre ce numéro 7 de la saga Forza.

Pour achever le tableau, Forza 4 Horizon, actuellement en circulation sur les mêmes plateformes, on découvre un mode jeu plus “fun” doté d’un open World très attendu par les joueurs. Les voitures se transforment donc très vite en des machines prêtes à déglinguer tout ce qui se trouve sur leur passage, du petit arbuste au mobilier urbain.

Gran Turismo Sport
PS4

Avec un premier opus sorti sur Playstation 1, le titre phare de Sony est toujours l’une des références. Avec un grand choix de voitures et de circuits très variés, le jeu permet de rapidement s’amuser sans avoir besoin de volant.

Ainsi, en l’absence de volant, il est possible de s’amuser à la manette, le jeu se voulant simulation tout en étant abordable. Avec des graphismes de toute beauté, on peut vite y passer du temps que ce soit dans le mode histoire (basée sur le même principe que les titres précédents) ou bien dans le jeu en ligne, fort d’une communauté très dense.

Et, outre la course, le jeu offre un côté fun avec la possibilité de réaliser ses propres livrées de voitures (quasiment sans limite, car vous pouvez uploader des “stickers” depuis Internet) de combinaisons et de casques, mais également d’un mode photo qui vous offre la possibilité de jouer les photographes à travers le monde depuis votre salon.

Project Cars 2.0
PC, PS4, Xbox One

Situé à mi-chemin entre Gran Turismo Sport et Assetto Corsa, le jeu est bien axé simulation. Fort d’une liste de voitures et de catégories très importante ainsi que d’une grande liste de circuits à travers le monde (y compris des circuits de rallycross et sur la neige).

Là encore, le volant est de mise car c’est une simulation. Avec un mode carrière assez abouti (vous évoluez au gré de divers championnats en signant des contrats avec les équipes, etc.) le mode online permet également d’accéder facilement à des parties multijoueurs. Là encore, les sensations sont au rendez-vous.

Rallye

Dirt Rallye 2.0
PC, PS4, Xbox One

Prenant la suite directe de Dirt Rallye et de Dirt 4 dans une moindre mesure, le dernier opus de Codemaster sur le rallye est sorti il y a un peu plus d’un an maintenant. Régulièrement alimenté par des DLC (dont le prochain sort ce 25 mars), il offre maintenant un contenu plutôt conséquent.

Ainsi, 2 disciplines : rallye et rallycross composent le soft dont la licence officielle pour la dernière. Et, avec un total de plus de 80 voitures avec de nombreuses catégories (VHC, Groupe B, WRC 2.0, R5, R2, WRX, RX2…), le choix est conséquent alors que côté parcours, ce sont 12 environnements différents (en comptant l’add-on Colin Mc Rae qui sort ce mois-ci) qui sont proposés pour le rallye (issus de véritables spéciales telles que le Turini pour le Monte-Carlo ou Panzerplatte pour l’Allemagne) et 9 circuits de rallycross.

Si le jeu est jouable à la manette, le volant est un vrai plus pour en tirer la quintessence, et les sensations sont réelles. Ainsi, je retrouve en jouant à ce jeu les sensations de Richard Burns Rally, authentique simulation à l’époque. En revanche, pas de réel mode histoire, puisque la seule avancée est l’achat de voitures, des améliorations et du staff au gré des gains obtenu dans le jeu. C’est le principal point négatif à l’inverse d’un Dirt 4 (plus axé arcade) qui offrait une avancée dans divers championnats. Heureusement, le mode online est bien présent. Et, si vous pouvez organiser des championnats entre amis en ligne ou bien tenter de vous situer en contre-la-montre par rapport au reste du monde, il y a, en outre, tous les jours, semaine et mois, des nouveaux challenges à relever et où vous devrez vous battre contre les autres joueurs avec à la clé des crédits dans le jeu.

WRC 8
PC, PS4, Xbox One

Dernier opus de la série des WRC et sorti en septembre dernier, le jeu possède la licence officielle du championnat du monde des rallyes. En conséquence, on retrouve les voitures officielles du WRC, WRC2 et JWRC ainsi que quelques autres autos diverses alors que niveau tracé, on retrouve les épreuves du championnat du monde.

Jouable à la manette, le titre a bien évolué par rapport aux précédents, et notamment au niveau des comportements des voitures. Il est une sérieuse alternative à Dirt Rallye 2.0, chacun des titres ayant son avantage. Ainsi, si le nombre de voitures est plus limité sur WRC, il offre, en revanche, un mode histoire plus complet en mode solo.

Simulateur sur PC

Un temps quelque peu oublié au profit des consoles, le PC a subi une révolution avec l’arrivée il y a une quinzaine d’année de GTR. Depuis, les titres sortis sur PC ont toujours été axés simulation, là où les titres sur consoles étaient axés plus large à quelques exceptions près.

Aussi, les incontournables actuels que sont iRacing et Raceroom ne sont plus vraiment des jeux, mais plutôt des simulateurs. Ainsi, le simple volant pourrait paraître insuffisant pour y “jouer” et il peut être nécessaire d’avoir du matériel sophistiqué pour en tirer la quintessence. En outre, ce n’est pas par hasard que de nombreux pilotes se servent de ces softs pour l’entraînement (ou bien que les courses en lignes organisées ces derniers jours pour “palier” les championnats réels). Aussi, ces simulateurs sont à réserver à ceux qui possèdent le matériel adéquat pour pleinement en profiter (ordinateur puissant et volant de qualité). Mais, si c’est le cas, les sensations sont très fidèles et très immersives.

Jeu de gestion

F1 Manager
Plateforme Android (téléphones portables)

Capture d'écranC’est le jeu officiel  de gestion sur la Formule 1. Créée par les studios Hutch Games, cette application vous permet de vous mettre dans la peau du Team manager d’une écurie. Choisissez votre aileron avant, boîte de vitesses ou moteur et gérez-en le développement technique. Vous devrez aussi engager deux pilotes et les faire évoluer selon les possibilités offertes dans le jeu. Avec les licences officielles des écuries et pilotes, vous devrez ainsi décider si Charles Leclerc part avec des gommes dures ou tendres et changer la stratégie en court de course (5 minutes par course) lors des interventions de la Safety Car. Attention, il y a néanmoins une petite précision et non des moindres : votre performance et votre évolution sont liées à un nombre de pièces d’or et de dollars virtuels que vous gagnerez en participant. Plus vous jouerez, plus vous gagnerez d’argent pour développer votre voiture et vos pilotes. De plus, avec la possibilité d’acheter des packs, le jeu peut se transformer en usine à dépenses. Attention à ne pas tomber dans le piège. En résumé, un jeu de simulation intéressant et assez réaliste mais à tester avec modération sur court terme. 

Précisons également que l’engouement pour les jeux vidéo en cette période amène à quelques défis ici et là. Ainsi, outre les courses organisées sur simulateurs où l’on retrouve les pilotes professionnels au volant (la F1 envisage des courses virtuelles diffusées en direct avec ces protagonistes), il faut noter également différents challenges ouverts à tous tel celui proposé par Petter et Oliver Solberg :

Ou encore le site Rallye-Sport.fr qui propose chaque jour, sur sa page Facebook, un défi avec le chrono de Jean-Baptiste Franceschi en référence. D’autres défis de ce type sont amenés à se développer dans les prochains jours.

Credit photo : capture jeux, VLN ;
Merci à Audrey Perriard et Ludovic Chevalier pour l’aide apportée

A propos de l'auteur

Articles en relations