Jaime Puig: « L’électricité est au cœur de la stratégie de course de Cupra »

La Formule E, où courent actuellement quatre pilotes suisses, n’est plus la seule série de courses internationales disputée avec des véhicules électriques. Le championnat Pure ETCR réunira dès cet été des voitures de tourisme électriques dont deux Cupra e-Racer de 680 ch confiées au Suédois Mattias Ekström et à l’Espagnol Jordi Gené. Le constructeur espagnol a présenté sa nouvelle voiture de tourisme électrique en première mondiale le 20 février à Martorell, en même temps que les nouvelles Leon et Leon Sportstourer de série ainsi que la nouvelle Leon Competicion TCR. Nous étions présents sur place (lire ici notre article) et en avons profité pour interviewer Jaime Puig, le directeur de Cupra Racing, le service de compétition de la marque espagnole.

A l’image de Jean Todt, qui était copilote en rallye avant d’être nommé à la tête des services de compétition de Peugeot et de Ferrari, Jaime Puig a lui aussi été copilote. Contrairement à Jean Todt, il n’a cependant pas été actif dans les rallyes traditionnels mais dans les rallyes-raids. Il compte ainsi huit participations au Paris-Dakar en tant que copilote du champion espagnol Salvador Servia sur Range Rover, Lada Samara, Lancia Delta (avec une ex-Integrale d’usine qui avait participé au Safari Rally) et même sur une Citroën ZX. C’est d’ailleurs avec une ZX d’usine qu’il a obtenu son meilleur résultat au Dakar en terminant 5e au classement général de l’édition 1996 derrière une autre ZX d’usine, celle d’Ari Vatanen et Gilles Piccard.

Jaime Puig, pour quelles raisons Cupra a-t-il confirmé sa participation cette année au championnat Pure ETCR* qui ne réunira que des voitures de tourisme électriques?

“Car la compétition automobile figure dans l’ADN de la marque et que l’électrification joue un rôle de plus en plus important. Cela non seulement dans les voitures de série, à commencer par nos nouvelles Cupra Leon qui disposent d’une motorisation hybride rechargeable à hautes performances, mais également dans le sport automobile où plusieurs constructeurs – et non des moindres – sont présents en Formule E. Notre marque a par ailleurs souvent joué un rôle de pionnier. La Leon Cupra a été la première voiture à répondre à la nouvelle réglementation TCR (Ndlr: Touring Car Racing) et la Cupra e-Racer est désormais la première voiture qui répond au règlement Pure ETCR (cf.: https://electric-tcr.com ). Avec sa puissance maximale de 680 ch et des accélérations de 0 à 100 km/h et de 0 à 200 km/h en respectivement 3,2 et 8,2 secondes, la Cupra e-Racer entend démontrer qu’électromobilité peut également rimer avec sportivité.”

Cupra participera au Pure ETCR avec Mattias Ekström ainsi qu’avec votre pilote maison Jordi Gené qui avait notamment terminé 5e au classement général et premier de sa catégorie aux 24 Heures du Mans de 2001 avec le Genevois Jean-Denis Delétraz (cf. https://sport-auto.ch/essais/post/cupra-la-naissance-d-une-marque/ ). Quels seront vos concurrents en Pure ETCR?

“La première course* n’aura lieu qu’à la fin du mois de juillet et il y a encore plusieurs points d’interrogation. Nous devrions être opposés à Hyundai, à MG ainsi qu’à l’équipe italienne de Mario Ferraris qui a fait courir les Alfa Romeo Giulietta en WTCR et qui prépare une Alfa Romeo Giulia selon le règlement Pure ETCR. Une cinquième équipe, chinoise, devrait également être de la partie. La commission FIA des voitures de tourisme regroupe pour l’instant 13 constructeurs. On verra si d’autres constructeurs seront également tentés par le Pure ETCR à l’avenir.”

Cupra fait partie du Groupe Volkswagen, profitez-vous de l’expertise d’autres marques du groupe comme Porsche, Audi et VW?

“Oui, même si pour l’instant nous n’en sommes qu’au stade des échanges d’informations. Xavi Serra, l’ingénieur en charge du développement de la Cupra e-Racer, connaît par exemple très bien François-Xavier Demaison, le directeur de Volkswagen Motorsport qui a développé l’ID.R victorieuse à Pikes Peak, mais c’est surtout avec Audi que nous avons communiqué. Notre première Cupra e-Racer avait par exemple des batteries du constructeur croate Rimac, lequel collabore également étroitement avec Porsche, mais notre nouvelle e-Racer dispose désormais de batteries Williams qui vont être communes à toutes les équipes engagées dans le championnat Pure ETCR. Cela au moins pendant les quatre premières saisons.”

Vous êtes Espagnol et avez participé au Dakar à huit reprises en tant que copilote de Salvador Servia. Quel regard portez-vous sur l’édition 2020 du Dakar avec la troisième victoire remportée de Carlos Sainz et les débuts de Fernando Alonso?

“Un regard admiratif. Carlos Sainz est quelqu’un d’incroyable. C’est un grand travailleur. Même si ses débuts en compétition remontent à bientôt 40 ans, au volant d’une Seat Marbella, ceci dit en passant, Carlos Sainz est toujours animé d’une grande passion et d’une grande volonté de recherche de la perfection dans tout ce qu’il fait. Je suis également admiratif envers Fernando Alonso. Il a fait un bon Dakar pour ses débuts et je l’ai d’ailleurs relevé à la Télévision espagnole où j’ai officié en tant que co-commentateur pour ce premier Dakar disputé en Arabie saoudite. Fernando Alonso a fait preuve de beaucoup d’humilité et, lors des problèmes mécaniques qui lui ont fait perdre plus de deux heures lors de la 2e étape du rallye, il a mis les mains dans le cambouis avec son copilote afin de réparer au mieux sa voiture. Comme Carlos Sainz, il est animé d’une grande passion et d’une grande volonté de gagner. Cette année, Fernando Alonso était là essentiellement pour apprendre. Son but est de revenir au Dakar et de le remporter.”

Tout comme vous, le président de la Fédération de l’automobile (FIA) Jean Todt était lui aussi copilote avant de diriger les services de compétition de Peugeot et de Ferrari. Est-il un exemple pour vous?

“Absolument! C’est un exemple dont on ne peut que s’inspirer! C’est un tout grand Monsieur du sport automobile et j’ai eu l’occasion de le rencontrer à différentes reprises puisque je siège à la FIA en tant que représentant des constructeurs de voitures de tourisme et également en tant que représentant des constructeurs dans la commission des femmes dans le sport automobile de la FIA qui est présidée par Michèle Mouton. On connaît par ailleurs l’intérêt de Jean Todt pour l’électromobilité. Il est l’un des initiateurs de la Formule E qu’il a qualifiée de discipline particulièrement adaptée aux temps modernes, à l’évolution de la mobilité et des technologies. Il est de l’avis que la FIA doit jouer un rôle de visionnaire et c’est l’une des raisons qui l’ont incité à nous rendre visite au salon IAA de Francfort afin de découvrir notre Cupra e-Racer.”

Une dernière question, que connaissez-vous de la Suisse?

“Je connais bien entendu vos pilotes, notamment Alain Menu et Fredy Barth lequel a couru sur nos voitures. Mes principaux loisirs étant le ski, la moto et le VTT, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de les pratiquer dans votre pays. Chaque année, j’essaie de skier au moins trois jours en Suisse. Cela m’a permis d’aller skier en famille à Zermatt (photo), Verbier, Grindelwald et Wengen.”

 

 

*Calendrier de la première saison du championnat Pure ETCR
9-12 juillet: Festival of Speed de Goodwood en Grande-Bretagne (démonstration)
24-26 juilet: Salzburgring en Autriche
1er et 2 août: Copenhague au Danemark
16-18 octobre: Inje Speedium en Corée du Sud
Novembre (date à confirmer): Guangdong en China
30-31 janvier 2021: 24 Heures de Daytona aux Etats-Unis

Les courses se dérouleront sous forme d’affrontements avec des tours préliminaires, des éliminatoires et une finale, un peu de la même façon que cela se pratique en rallycross:

https://www.youtube.com/watch?v=VyV4t-j90lY&feature=emb_logo

Crédits des photos: Laurent Missbauer et DR

A propos de l'auteur

Articles en relations