Pascal Perroud s’attaque à l’historique

Après deux saisons sans réel programme, Pascal Perroud reviendra en 2020 aux côtés de Romain Blondeau. Après quelques saisons à courir avec les voitures les plus performantes du plateau, Pascal Perroud veut rouler uniquement pour se faire plaisir. C’est pour cette raison qu’il a fait l’acquisition d’une BMW M3 E30. Les mots d’ordre de ces prochaines courses seront spectacles et plaisir.

 Sport-Auto.ch s’est entretenu avec Pascal Perroud.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Pascal Perroud : “Je m’appelle Pascal Perroud et j’ai 38 ans. J’ai eu ma licence à 20 ans. J’ai commencé ma carrière en circuit en 2000. J’ai commencé mon premier rallye en 2007. Depuis ce jour, j’ai le virus du rallye en moi et je fais quelques piges quasiment chaque année. J’ai essayé presque toutes les catégories de voitures que ce soit N3, R3, S1600, S2000, et R5.”

As-tu ressenti un véritable manque durant ton absence en compétition ?

“Le virus du rallye circule toujours en moi. J’ai toujours eu en fait l’envie au fond de moi de revenir et j’avais également l’envie d’essayer quelque chose d’autre. J’ai maintenant quelques courses à mon compteur dans la catégorie reine en Suisse et j’ai envie de rouler pour le plaisir.”

Que gardes-tu de ton dernier Rallye du Chablais en Skoda R5 ?

Pascal Perroud en action lors du Rallye du Chablais 2019

“C’est un superbe souvenir. Nous avons arraché la quatrième place dans la dernière spéciale pour quelques secondes. Nous n’avons pas eu de chance lors de la première journée car nous avons l’intercooler qui a cassé dans la Tour d’Aie. Nous avons été contraints de faire deux spéciales sans puissance.”

Qu’as-tu pensé de la Skoda Fabia R5 ?

“J’ai mis plus de temps pour comprendre le fonctionnement de la voiture et j’ai pris également du temps pour être dans le coup pour les chronos. Ça devient très professionnel, il faut enchainer les kilomètres pour la régler selon sa convenance. Pour un pilote amateur comme moi, ça devient très compliqué. La voiture reste très agile comparée à la Ford Fiesta R5 que j’avais auparavant.”

Peux-tu nous parler de ta dernière acquisition ?

“On va dire que c’est un projet qui traine dans ma tête depuis quelque temps. C’est un véritable rêve de gosse qui se réalise. Je travaille avec BM depuis vingt ans. Cette voiture me fait rêver que ce soit par son look inimitable ou le bruit qu’elle hurle.”

Quel est ton programme pour 2020 ?

La future déco de la BMW M3 de Pascal Perroud

“Nous voulions au début participer au Rallye du Critérium Jurassien et au Rallye du Chablais mais ils n’auront malheureusement pas lieu. Avec la situation actuelle, j’attends de voir comment ça évolue pour déterminer ou nous roulerons cette année. Notre objectif sera réellement de prendre un maximum de plaisir, tirer de grosses butées pour faire plaisir au public. J’ai en tête également de faire un gros rallye en historique sur des spéciales mythiques mais ce ne sera pas pour 2020.”

Crédit photo : Sport-Auto.ch – Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations