Coller un logo sur une voiture ne suffit plus !

Dans le monde du sport automobile, le budget reste, pour de nombreux concurrents, le nerf de la guerre. Mais nombreux sont les pilotes à négliger l’importance de la communication, que ce soit sur les réseaux sociaux ou avec leurs sponsors. Dans ce domaine, les équipages du monde du sport automobile doivent encore évoluer et se professionnaliser, comme les concurrents dans les pays limitrophes.

Sport-Auto.ch a rencontré Etienne Bornet, responsable de la communication chez 360Degrés Sports Management.

Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ?

Etienne et son agence s’impliquent à trouver les meilleurs spots photos pour leurs clients

Etienne Bornet : “Je m’appelle Etienne Bornet, j’ai 24 ans et j’habite à Salins, sur la commune de Sion. Je suis l’un des deux co-fondateurs de 360Degrés Sports Management, une agence de management sportif que nous avons lancée courant 2018 avec mon associé Maxime Schmid. Concernant le domaine du sport automobile, notre agence collabore avec Nicolas Lathion et Jérémie Toedtli en rallye, ainsi qu’avec David Droux en LMP3. D’autres équipages et entreprises nous sollicitent pour des prestations occasionnelles, que cela soit en rallye, en slalom ou encore en motocross, et nous sommes également en contact avec des pilotes actifs sur le devant de la scène mondiale pour de futures collaborations.”

Pour quelle raison ne retentes-tu pas ta chance en rallye ?

“J’ai en effet eu l’occasion de prendre la place de pilote il y a quelques années de cela. Mais par la suite, ce sont plutôt le marketing et la communication autour du sport qui m’ont intéressés, c’est pourquoi j’en ai fait mon métier.”

Explique-nous-en quoi consiste le travail que tu fais avec ton agence ?

“Notre but est d’épauler les athlètes dans leurs différentes démarches de marketing et de communication. La pratique d’un sport à haut niveau demande un investissement en temps et en argent non négligeable, et nous sommes là d’une part pour décharger les athlètes de toutes ces tâches, et d’autre part pour les aider à trouver le financement nécessaire à la pratique de leur sport. Nous proposons une large palette de services, allant de la réalisation complète d’un dossier de sponsoring à la création de contenu photo et vidéo, en passant par la recherche de partenaires ou encore l’organisation de repas de soutien. En parallèle aux prestations dédiées aux athlètes, nous honorons aussi plusieurs mandats de Community Management ou de création de contenu pour des entreprises liées au monde du sport ou des manifestations sportives.”

Comment s’est déroulée l’année précédente aux côtés de Nicolas Lathion ?

“Nicolas a été l’un des premiers athlètes à nous faire confiance lors du lancement de notre agence. Nous l’avons d’abord suivi lors de son passage au sein du SÉBASTIEN LOEB RACING, puis la saison dernière sur le Clio R3T Alps Trophy. Durant cette période, nous l’avons aidé notamment dans la gestion des réseaux sociaux et la création de contenu. La collaboration entre Nicolas, Yannick (Schriber, son copilote, ndlr) et l’agence s’est très bien passée, nous avons eu beaucoup de plaisir à les aider et nous continuons à collaborer ensemble pour quelques prestations occasionnelles.”

Que penses-tu pouvoir apporter à Jérémie Toedtli, qui vient d’intégrer l’agence ?

“Jérémie a un très bon coup de volant et un gros potentiel, mais il manque actuellement de financement pour effectuer une saison complète en Championnat de Suisse. Comme il l’a lui-même indiqué dans l’une de vos interviews, la recherche de sponsors n’est pas son fort, et c’est pourquoi il a intégré notre agence au début de cette année. Notre but durant cette première année de collaboration est de mettre en place avec Jérémie une stratégie de communication sur mesure, afin qu’elle permette ensuite d’augmenter sa visibilité auprès de partenaires potentiels. Une telle stratégie nécessite un certain temps de mise en place, et nous sommes convaincus qu’elle portera ses fruits à moyen terme.”

Que penses-tu de la communication des sportifs dans le monde du sport automobile suisse ?

“Le sport automobile est un sport particulièrement onéreux, et chaque équipage se bat continuellement pour financer au mieux sa saison. Mais de nos jours, coller un logo sur une voiture de course ne suffit plus à intéresser des partenaires. Il faut réussir à proposer des contre-prestations qui rendent le partenariat « win-win », autant pour l’équipage que pour l’entreprise qui y investit de l’argent.  Je ne pense pas qu’il faille mettre tout le monde dans le même panier. On voit des équipages et des pilotes se donner beaucoup de peine pour communiquer régulièrement et remercier comme il se doit leurs partenaires, et d’autres dont le marketing et la communication ne sont pas une priorité. La communication d’un équipage ou d’un pilote représente sa carte de visite, c’est pourquoi elle se doit d’être soignée tout au long de l’année. 

Dans nos récentes activités au sein du sport automobile, nous nous sommes rendus compte que le rallye a beaucoup de potentiel au niveau des partenariats qui peuvent être négociés, mais les équipages ne l’exploitent pas pleinement. Nous sommes convaincus que ce marché n’en est pas encore à son terme, et que de belles années restent à venir.”

Quel sera ton programme pour 2020 ? Quelles courses devras-tu suivre ?

“Je serai présent sur les manches du Championnat de Suisse des Rallyes et du Championnat Suisse Rallye Junior. Le planning s’adaptera ensuite en fonction des demandes de nos différents clients, équipages ou entreprises gravitant autour du sport automobile.”

Si des gens sont intéressés, comment peuvent-ils vous contacter ?

“Je réponds volontiers à toute personne désirant avoir plus d’informations sur nos prestations à l’adresse email : etienne@360dsm.ch”

A propos de l'auteur

Articles en relations