Monte-Carlo – Olivier Burri : “J’en ai beaucoup sous le pied mais, à un moment donné, il faut savoir gérer”

Au soir du troisième jour de course de son 22ème Rallye Monte-Carlo, nous sommes allés rencontrer Olivier Burri, qui pointe dans le top 20 à la veille de l’arrivée.

Sport-Auto.ch : Olivier, dix-neuvième à la veille de la dernière étape, quel est ton bilan après trois jours de course ?

Olivier Burri : « Pour nous, c’est déjà un bon résultat quand on voit le peu d’abandons. De plus, nous avons été victimes d’une crevaison, ce qui nous a fait perdre 4 minutes. Et sans cette perte de temps, nous aurions connu une autre course, mais maintenant je roule en toute sécurité sans me faire de frayeur. J’en ai beaucoup sous le pied, mais à un moment donné, il faut savoir gérer. Le but c’est d’aller à l’arrivée, de voir Monaco ce soir et surtout demain midi, et de terminer à la position de premier pilote amateur. »

Tu disputes ton 22ème rallye Monte-Carlo, est-ce que c’est une édition difficile cette année ?

Olivier Burri : « Non ce n’est pas le plus difficile. Il sera dans les 6 ou 7 les plus difficiles, mais j’ai pris part à 6 autres éditions encore plus difficiles que celle-ci. »

Crédit photos : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations