Castrol Toyota Racing Series – Axel Gnos nous récite son premier week-end.

Profitant de l’été austral, Axel Gnos participe à la Castrol Toyota Racing Series qui a débuté le week-end dernier en Nouvelle-Zélande. Et, pour son premier week-end de course dans la série, le pilote Lausannois nous raconte cette découverte.

« Mercredi dernier, j’ai rencontré mon équipe, le Kiwi Motorsport dirigée par Garry et Teena Orton. Michael Scott mon ingénieur et Taylor mon mécanicien attitré étaient également présent à cette occasion. Après cette rencontre, la journée continua avec une découverte de la piste, qui s’avère compliquée avec 22 virages dont 17 délicats. De plus, elle est constituée de virages très rapide avec des murs en béton très proche ce qui implique une grande confiance dans la voiture. »

« Et, comme je n’avais jamais roulé avec la voiture sur piste sèche, il m’a fallu un certain temps pour prendre confiance et cela s’est traduit par une amélioration des performances au fil des différentes séances. »

La voiture :

« La FT60 est une voiture très intéressante et bien préparé par le Toyota Gazoo Racing. Mais elle est assez lourde et la direction est très physique. »

Qualification 1 :

« La première séance qualificative s’est assez bien passée, mais il fallait encore apprendre et prendre confiance et, de plus, nous savions que nous devions nous élancer de la voie des stands. »

Course 1 :

« À cause d’une mauvaise interprétation du règlement sur les essais de départ, je m’élançais de la voie des stands et j’ai terminé au 15ème rang. »

Qualification 2 :

« Le rythme était plus élevé avec une 14ème temps mais surtout avec un écart plus proche de la pole (1,7 sec) et 0,4 sec du huitième temps. »

Course 2 :

« Comme cette course rapporte moins de points, nous avons utilisé notre plus mauvais train de pneu. Après un bon départ depuis la quinzième place, j’étais remonté onzième en 2 tours. Mais ensuite, la dégradation des pneus m’a fait perdre du rythme et j’ai perdu plusieurs positions pour terminer 16ème. »

Course 3 :

« Après un nouveau départ, passant de la quatorzième à la onzième place dès le premier virage. C’était une longue course (20 tours / 80km). Je me suis battu et suis passé en dixième position. J’attaquais pour la neuvième place quand j’ai subi un blocage de freins arrières ce qui m’a fait rétrograder et j’ai terminé onzième. Mais, le plus intéressant fut le rythme de course car j’étais constamment à 1 sec du leader et 0,7 sec des trois concurrents suivants. Je suis un peu déçu d’avoir manqué le top 10 en raison d’un souci mécanique mais j’ai gagné en confiance et j’attends maintenant la prochaine course, au Teretonga Park, la semaine prochaine, avec impatience. »

Credit photo : Axel Gnos

A propos de l'auteur

Articles en relations