Des projets plein la tête pour Nicolas Lathion

Après avoir été Champion Suisse Rallye Junior en 2017, Nicolas Lathion s’est lancé dans un projet osé, celui de participer au 208 Rally Cup en France qui est l’une des formules de promotions les plus performantes.  Malheureusement, le Valaisan a dû renoncer avant même la fin de la saison, faute de budget. Cette année, il s’est lancé à la course au titre dans le Clio R3T Alps Trophy. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme il l’espérait.

Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec Nicolas Lathion.

Sport-Auto.ch : Comment s’est déroulée ta saison 2019 ?

Nicolas Lathion : “C’était une saison en demi-teinte. Après avoir été en tête de la première manche du Rallye du Pays du Gier jusqu’à l’avant-dernière spéciale, nous sommes malheureusement partis à la faute et avons fait une grosse sortie de route. Suite à cette mésaventure, il a été difficile de retrouver le feeling et la confiance. La saison ne s’est tout de même pas si mal terminée, en terminant deuxième au Rallye du Valais et troisième au championnat.”

Tu as maintenant plus de kilomètres au volant de cette R3T, qu’en penses-tu réellement ?

Nicolas Lathion

“La Clio R3T est une voiture performante dans sa catégorie. Personnellement, je n’ai pas réussi à retrouver le même feeling qu’avec la 208 R2. Il me faut à mon avis davantage de roulage pour pouvoir mieux la prendre en main. Mais au niveau rapport qualité/prix, c’est une voiture très intéressante. J’en profite pour remercier et recommander notre team “Rageau Sport Location” qui a fait un superbe travail tout au long de la saison pour nous permettre d’être le plus à l’aise dans la voiture.”

En 2013 déjà, tu avais fait un rallye avec une 207 S2000, qu’en gardes-tu ?

“Un de mes plus beaux souvenirs rallystiques ! C’est une voiture exceptionnelle qui a toutes les caractéristiques que j’aime, elle marche fort, elle prend les tours, elle est très virile et pour une 4×4, elle est d’une agilité déconcertante.”

Est-ce que cela pourrait être un projet pour toi un jour, de rouler en S2000, voire en R5 ?

“Un projet, je ne sais pas trop, mais c’est un rêve en tout cas !”

Que gardes-tu de ton expérience en 208 Rally Cup ? Que peux-tu nous dire sur la concurrence ?

“Malgré le fait que nous n’avons pas réussi à participer à l’intégralité de la saison faute de budget, c’était une expérience magnifique. Je pense qu’en Suisse, nous avons un excellent niveau, en tout cas sur “nos manches.” Mais d’aller rouler sur de nouveaux tracés et de nouvelles surfaces, ce n’est pas une chose facile. La concurrence est très rapide mais la plupart de ces pilotes connaissent le terrain. Par exemple, lors du Rallye des Vosges, terrain inconnu pour la plupart des concurrents de la 208 Rally Cup, nous étions dans le top 5 avant de partir à la faute. Donc si des “jeunes suisses” veulent se lancer dans une formule de promotion à l’étranger, ils ont à mon avis toutes leurs chances, mais peut-être pas sur la première saison.”

Nicolas Lathion et Yannick Schriber

 Quels sont tes projets pour 2020 ?

 “Des projets, nous en avons pleins la tête ! Ce sera le budget qui décidera… je tiens au passage à remercier tous nos sponsors qui nous permettent de nous engager, saison après saison !”

Crédit photos – Sport-Auto.ch et Etienne Bornet

A propos de l'auteur

Articles en relations