Une balle de match transformée : Jean-Paul von Burg remporte le GT3 Cup Challenge

Jeu, set et match : l’ancien champion Jean-Paul von Burg a remporté le Porsche GT3 Cup Challenge du Porsche Sports Cup Suisse (PSCS) en terminant en première place de la première des deux courses de sprint du circuit mondial Marco Simoncelli. Le pilote expérimenté s’est imposé face à son challengeur Antonio Teixeira, âgé de 18 ans, qui a immédiatement pris sa revanche au volant de la 911 GT3 Cup en remportant la deuxième course. Dans la catégorie Porsche 718 Cayman GT4 Clubsport, également âprement disputée au sein du PSCS, le nouveau champion s’appelle Linus Diener, bien que son concurrent Laurent Misbach à Misano ait tout essayé pour lui disputer son titre en engrangeant le maximum de points. Andreas Ritzi a fêté sa troisième victoire consécutive du Porsche Driver’s Challenge Suisse (PDC) et Massimo Salamanca, le titre de champion. Dans la course nocturne de deux heures, le sommet et le couronnement de la saison du PSCS, Paul Kasper et Martin Ragginger ont pris la première place dans la 911 GT3 Cup, à la fin de l’été, devant Benno Oertig et Vincent Capillaire dans la 911 GT2 RS CS.

Porsche GT3 Cup Challenge

Le duel jeunesse contre expérience du Porsche GT3 Cup Challenge (GT3CC) de cette année a été remporté par le pilote le plus expérimenté : Jean-Paul von Burg a transformé la première balle de match du circuit mondial Marco Simoncelli et, avec sa victoire inéluctable dans la première course de sprint, il a clarifié pour la neuvième fois que le champion, c’est lui. Sur sa Porsche 911 GT3 Cup, von Burg a commencé la course en se qualifiant pour la pole position en tant que pilote le plus rapide et a franchi la ligne d’arrivée en tant que nouveau champion, avec une avance de 3,423 secondes devant Dominik Fischli. La troisième place est revenue à Andreas Corradina, qui avait dépassé Fischli dans la phase de départ mais a perdu cette position à partir du septième tour. Pour Antonio Teixeira, qui a pu calculer ses chances pour le titre avant le sixième et dernier weekend du GT3CC, n’a obtenu qu’une quatrième place. Le pilote de 18 ans, sponsorisé par la Fédération des Clubs Porsche Suisse (FCPS) et la Porsche Schweiz AG, n’avait pas respecté les limites de piste lors des qualifications, ce qui a entrainé l’annulation du meilleur temps au tour.

Alors que la première manche fut relativement calme, la deuxième course de 15 tours fut beaucoup plus animée, et, cette fois, le grand vainqueur fut Antonio Teixeira. Von Burg a réussi à transformer sa pole position en une nouvelle position de leader mais au sixième tour, il a fait une rotation sur la piste qui lui a coûté cinq places. La course-poursuite qui a suivi l’a amené à dépasser Gregor Burkard. Cependant, le duel avec Andreas Corradina pour la quatrième place a mal tourné. Alors que la course était terminée pour Corradina, von Burg est revenu à la neuvième place et a reçu une pénalité de 30 secondes.

Teixeira, qui avait fait monter deux nouveaux slicks et a donc dû partir de la septième position, a pu en profiter. De là, le jeune espoir talentueux s’est rattrapé, remontant place après place. À l’issue de la moitié de la course, il s’était déjà hissé en deuxième derrière Dominik Fischli, le leader. L’attaque dans le tout dernier tour a été un succès et Teixeira a couronné ses débuts dans le GT3CC en remportant sa cinquième manche. Fischli a complété sa troisième place dans le tableau des pilotes en remportant la deuxième place. Rolf Reding est également monté sur le podium à Misano, où il a pu de nouveau atteindre son propre classement pour le modèle précédent de la 911 GT3 Cup.

« Avec la pole position, une victoire inéluctable et le tour le plus rapide, la première manche était une course parfaite qui suffisait déjà pour le titre », déclare Jean-Paul von Burg. « Au deuxième sprint, j’ai aussi mené jusqu’à ce que j’aie transmis une force de freinage trop importante aux roues arrières à cause de l’abrasion renforcée des pneus et que je me sois retourné. La course-poursuite a malheureusement fini par un contact, ce que je ne souhaitais pas et ce qui m’a vraiment désolé pour Andreas Corradina. 2019 a été néanmoins une très bonne saison avec de nombreux coureurs forts. Grâce à la coopération avec mon entraîneur Norbert Siedler et AntPerformance, j’ai pu m’améliorer en continue. »

Porsche Sports Cup Suisse

Dans la catégorie Cayman GT4 Clubsport de la Porsche Sports Cup Suisse (PSCS), le nouveau vainqueur s’appelle Linus Diener. Son principal concurrent Laurent Misbach n’a pas réussi à faire bouger les choses, malgré un véritable weekend du Grand Chelem à Misano. Pour Misbach, en effet, les deux courses de sprint du circuit, longues de 4 226 km, se sont déroulées de manière optimale : au volant de sa Porsche 718 GT4, il a décroché la pole position lors des qualifications, s’est assuré deux victoires dès le départ et a effectué le tour le plus rapide de la course. Cela a fait un total de 79 points du championnat, le maximum pouvant être atteint. Diener, cependant, a géré intelligemment son avance de 30 points et est resté en dehors de tous les incidents. Il a finalement terminé deuxième derrière Misbach et remporté le titre.

Pour Marcel Wagner, les derniers espoirs de remporter le championnat ont disparu dès la fin du deuxième tour de la course de sprint : il s’est heurté à Emmanuel Bello, qui avait commencé devant lui, et tous deux ont dû déposer leur voiture. C’est Amedeo Pampanini qui a joué ce match, passant directement de la cinquième à la troisième place. C’est à cette place qu’il a également commencé la deuxième manche et a terminé sur le podium. Au classement des pilotes, Pampanini s’est hissé à la quatrième place derrière Wagner grâce à cette brillante performance.

Thomas Brauch, qui est passé de la huitième à la quatrième place, a également pris un départ puissant dans la première course. Mais la performance la plus impressionnante fut celle de Paul Surand : il s’était attaqué au sprint de 15 tours en tant que 22e, c’est-à-dire en dernière place, mais a réussi à se frayer un chemin à travers le peloton avec un grand esprit combattif pour finalement se classer huitième.

Dans la 2e manche, Surand s’est ensuite hissé à la cinquième place mais a, par la suite, été rétrogradé à la septième place à cause d’une pénalité sportive de dix secondes. Alors que Misbach, Diener et Pampanini se répartissaient les trois premières places sur le podium, Patrick Schetty a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position. Il lui manquait seulement 0,356 seconde pour monter sur le podium. Francesco Fenici a de nouveau remporté le classement de la catégorie pour le modèle précédent de Cayman GT4 CS en cinquième position, devant Giacomo Riva. Thomas Brauch, qui a démarré en quatrième place, est retombé loin derrière au premier tour et a dû se contenter de la huitième place à la fin.

« C’était une course contrôlée vers le championnat sur une piste que je ne connaissais pas auparavant », a déclaré Linus Diener, vainqueur du titre Cayman GT4. « Dans la première course, je ne voulais pas risquer un incident et j’ai pris la deuxième place quand les voitures qui étaient devant moi sont entrées en collision. Dans la deuxième course aussi, je savais que cela ne faisait aucun sens d’attaquer et j’ai joué la sécurité. Ça valait le coup. Maintenant, ma joie est immense. »

Porsche Driver’s Challenge

Malgré un sprint final puissant dans la seconde moitié de la saison, Andreas Ritzi a dû se contenter de la deuxième place derrière Massimo Salamanca dans le Porsche Driver’s Challenge (PDC). En tant que pilote le plus rapide lors des qualifications, Ritzi a livré de nouveau la performance la plus régulière à Misano, comme cela avait déjà été le cas à Mugello et à Dijon : sur ses dix tours de qualification, il ne s’est accordé qu’un écart cumulé de 2,13 secondes par rapport à son propre temps moyen avec sa Porsche 911 GT3 RS. Au neuvième tour, il a même réussi l’exploit de reproduire sa valeur moyenne de 1.53,31 minutes à un millième de seconde près. Salamanca s’est toutefois assuré le titre et a décroché, également en 911 GT3 RS, la deuxième place de la compétition de régularité sur le circuit mondial Marco Simoncelli ainsi qu’un total de huit points supplémentaires pour le deuxième meilleur temps au tour des qualifications et de la course. Xavier Penalba a été le plus rapide en 1.50,60 minutes sur une autre 911 GT3 RS. Robert Schwaller, Daniel Bütler et le champion de l’an dernier, Peter Gafner, ont obtenu les places trois à cinq du championnat devant Peter Meister et Sandra Auer.

Course nocturne d’endurance de deux heures

Chaque année, la course nocturne d’endurance de deux heures complète la Porsche Sports Cup Suisse et en constitue le point culminant. Bien qu’il ne compte ni pour la GT3CC, ni pour le championnat Cayman GT4 Clubsport, il a également suscité un grand intérêt parmi les pilotes professionnels à Misano, avec un total de 34 véhicules participants. Après 63 tours, le duo Paul Kasper/Martin Ragginger a terminé premier au classement général de la catégorie GT3CC et a pu s’imposer en 911 GT3 Cup contre la 911 GT2 RS Clubsport de Benno Oertig et Vincent Capillaire. La troisième place est revenue à Beat Ganz/Luca Leinemann en 911 GT3 Cup devant Gabriele Rindone et Dean Neuls qui s’étaient livrés un duel acharné pour la première et la deuxième place de la Porsche Sports Cup Suisse, avec une avance de 0,6 seconde et une fin heureuse pour Rindone. La ligue Porsche 718 Cayman GT4 est alors devenue la proie de Francesco Fenici/Max Busnelli, qui a pu battre Linus Diener, le champion récemment couronné, dans le modèle de l’an dernier. Diener était aidé dans le cockpit par Mauro Calamia. Pour la 718 Cayman GT4, conduite par les pilotes d’élite Laurent Misbach, Emmanuel Bello et Léonard Rendulic, champion GT4 de l’an dernier, la course de deux heures a pris fin peu après le départ.

« Une longue saison fructueuse s’est achevée en beauté à Misano et avec Jean-Paul von Burg, Linus Diener et Massimo Salamanca, nous avons là des champions qui ont vraiment mérité leur titre », déclare Xavier Penalba de la Fédération des Clubs Porsche Suisse. « L’année 2019 a montré une fois de plus que les différentes séries de courses se développent de manière excellente, également d’un point de vue sportif, et suscitent beaucoup d’intérêt de la part des participants qui sont de plus en plus nombreux. Nous remercions toutes les équipes et les participants et nous nous réjouissons de la saison 2020. »

Communiqué Porsche

A propos de l'auteur

Articles en relations