RIV 2019 : J2 – Olivier Burri résiste à Mike Coppens

Après une matinée où le Valaisan Mike Coppens avait refait une grosse partie de son retard sur le leader Olivier Burri, ce dernier a remis les pendules à l’heure dans l’après-midi et repris quelques secondes d’avance…

Mike Coppens – Renaud Jamoul (Skoda Fabia) : déterminés !

Grosse journée aujourd’hui pour cette 2ème étape du Rallye du Valais, qui se disputait entre Sion et ses hauteurs, du côté du Val des Dix et des stations de Veysonnaz et Nendaz. Sous un ciel menaçant ce matin et une météo par moments changeante, les choix de pneus ont été cornéliens, et le premier à s’en ouvrir était le leader, Olivier Burri (Skoda Fabia), avouant que ses choix n’auront pas été judicieux aujourd’hui. Régulier tout au long de l’épreuve, le pilote de Moutier conserve cependant la tête du rallye, mais de manière ténue.

En effet, le leader comptait hier soir 21.2 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant, Mike Coppens (Skoda Fabia), qui a réduit l’écart à seulement 6.4 secondes, s’adjugeant trois victoires de spéciales ce vendredi (ES 6, 7 et 10), alors qu’il reste encore 78 km de spéciale à disputer demain, pour la dernière étape. Le Bagnard est le seul à pouvoir encore battre Olivier Burri. Mais le pilote de Moutier ne compte absolument pas se laisser ravir une ultime occasion de remporter le Rallye International du Valais, tandis que le Bagnard rêve plus que tout d’une première victoire en Championnat de Suisse.

Jérémie Toedtli – Alexandre Chioso (VW Polo R5) impressionnants vendredi !

L’un des hommes du jour aura également été Jérémie Toedtli. Après les ennuis électriques de sa VW Polo qui l’ont mis à l’arrêt dans le dernier chrono hier soir, et de fait plongé au classement sans possibilité de revenir aux avant-postes (à plus de 9 minutes du leader), le pilote neuchâtelois a démontré une fois de plus qu’il était en mesure de jouer la gagne sur le Rallye International du Valais, signant la moitié des scratchs de l’étape du jour (ES 4, 5 (Val de Dix), 8 et 9 (Veysonnaz)). Ivan Ballinari (Skoda Fabia) est lui aussi auteur d’une très belle étape, restant constamment au contact de Toedtli, Burri, Coppens, Tsjoen et signant une belle remontée au 3ème rang provisoire (à 1min03s du leader). Le Belge Pieter Tsjoen, 3ème à l’issue de la première étape, conservait sa place jusqu’à l’ES 9 (Veysonnaz), où sa Skoda Fabia quittait la route, heureusement sans gravité mais contraignant l’équipage à l’abandon.

Michael Burri – Anderson Levratti (Skoda Fabia) : objectif podium

Quant à Michael Burri, il construit sa course avec une régularité métronomique, toujours dans les roues de ses adversaires, et conforte ce soir sa 4ème place au classement provisoire. 5ème, on retrouve Cédric Althaus, sur la seconde VW Polo, auteur d’une second temps scratch dans Nendaz ce matin et toujours dans le top 10 au classement des spéciales.

Ondrej Bisaha – Petr Tesinsky (Hyundai i20) : haut vol dans “Val des Dix”

Dans le classement ERT, le Tchèque Ondrej Bisaha (Hyundai i20) conserve la tête, avec un chrono qui le classe au 9ème rang scratch.

Dans la classe R2, Aurélien Devanthéry (Peugeot 208), le Champion Suisse Rallye Junior 2018, tient le pavé haut à la concurrence, en rentrant ce soir à Sion au 13ème rang au général mais aussi 1ers de la catégorie ERT3.

Au Clio R3T Alps Trophy, Ismaël Vuistiner/Florine Kummer poursuivent leur magnifique lancée en tête de la catégorie et 14ème au général, avec Styve Juif/Cyliane Michel, leader du trophée, à leurs trousses.

Dans l’ERT Junior, la tête au nouveau Champion Suisse Rallye Junior 2019, Jonathan Michellod/Stéphane Fellay, sur Peugeot 2018 R2 (15ème au général).

Dans le classement « national », large avance de Radoux/François Forclaz (Mitsubishi Evo), devant Mireille Vidueira/Magali Ecoeur (Mitsubishi Evo IX), meilleur temps des équipages féminins, tandis que Maude Studer/Amanda Rossetti (Peugeot 208 R2), sont virtuellement deuxième féminines avec le 30ème temps au général du Rallye International. Nous tenons à signaler en effet ce qui est une probable première dans le Championnat de Suisse des Rallyes : pas moins de cinq équipages féminins prenaient le départ – et sont toujours toutes dans la course.

Enfin, Sébastien Berner/Grégoire Chappot continue à “schtroumpher” la Citroën DS3 R3T en tête dans le Trophée Michelin, soulagé de la pression du seul homme qui pouvait encore mathématiquement lui ravir la victoire finale du trophée, Cédric Betschen et son épouse Mirjam Betschen, incroyables tout au long de la saison sur la la Renault Clio groupe N, qui abandonnait hier soir dans Les Cols, moteur cassé.

Demain samedi, départ de la dernière étape du rallye, avec la spéciale de Montana sur le coup des 9h20. L’arrivée finale sera jugée à partir de 16h40 à Sion.

Crédits photos : ©Laurent Missbauer, ©Sébastien Montagny, ©Ludovic Carnal, ©Baptiste Aebi /Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations