RIV 2019 – Clio R3T Alps Trophy : qui aura le dernier mot ?

La route vers la victoire finale en Clio R3T Alps Trophy sera longue et plus ardue que jamais ! Qui sera au départ du Rallye Monte-Carlo 2020 sur la Renault Clio R3T, privilège offert en dotation aux vainqueurs du Clio R3T Alps Trophy 2019 ? Excepté Madame Irma, qui doit également être dans le doute devant sa boule de cristal, personne ne peut le dire avant cette ultime et décisive manche de cette saison 2019 !!!

Tout est en place pour assister à un scénario unique et haletant ! Actuels leaders, les français Styve Juif – Cyliane Michel ont fait étalage de leur immense talent et de leur grande capacité d’adaptation tout au long de la saison. Volontaire, motivé, appliqué, extrêmement rapide, fair-play, telle est la liste non exhaustive des qualificatifs qui permettent de définir le duo de Charquemont dans le Doubs. Face à eux, avec 53 points de retard et 300 en jeu sur les routes du Rallye International du Valais, Ismaël Vuistiner – Florine Kummer n’entendent pas capituler sans aller puiser dans leurs dernières ressources. L’équipage valaisan évolue à domicile, ne baisse jamais les bras même dans les situations les plus désespérées, fait preuve d’une ténacité sans faille, le tout avec sourire, motivation et le goût amer d’un abandon lors du Rallye Monte-Carlo 2018 auquel ils avaient participé en dotation de leur victoire lors de l’édition 2017 du Clio R3T Alps Trophy. Ismaël Vuistiner – Florine Kummer, aussi fair-play que leurs concurrents, entendent s’offrir le droit de prendre une revanche en s’alignant une seconde fois au départ du Monte-Carlo. Ils vont absolument tout tenter pour y parvenir même si le défi semble irréalisable !

Favoris pour le titre, Styve Juif – Cyliane Michel doivent se méfier du retour possible d’Ismaël Vuistiner – Florine Kummer

Pour les deux aspirants à la victoire l’équation est complexe. La spécificité du Clio R3T Alps Trophy est d’attribuer des points au classement par spéciale disputée. De ce fait le relâchement et la gestion ne sont pas permis, Styve Juif le sait ! Si sa position semble confortable, il n’en n’est rien. Chaque fois qu’il concède une spéciale à Ismaël Vuistiner, l’écart se réduit et, compte-tenu du potentiel des autres engagés présents au départ, adopter un rythme d’observateur laisserait des équipages s’intercaler entre lui et son poursuivant, c’est-à-dire qu’il concèderait encore plus de points. En conséquence cette stratégie n’est pas envisageable. De plus, Styve Juif ne connait pas le Rallye International du Valais, il a abandonné quelques centaines de mètre après le départ l’an dernier, tous les autres équipages présents le connaissent pour l’avoir disputé à plusieurs reprises ! Dans ces conditions, celui qui a le rôle du chassé se doit d’évoluer à son meilleur niveau pour compenser sa méconnaissance du terrain qui est, par contre, le jardin d’Ismaël Vuistiner. Le valaisan est chez lui et connait parfaitement le terrain pour s’être déjà imposé sur ce rallye. La stratégie pour lui est simple : engranger un maximum de points en tentant de remporter le plus de spéciales possibles pour refaire son retard. Il est évident qu’à ce petit jeu, un paramètre doit rester à l’esprit de Styve Juif comme d’Ismaël Vuistiner : franchir la ligne d’arrivée est quasiment indispensable pour les deux prétendants, le nombre de points attribués pour la victoire de manche étant conséquent.

La meute des aspirants à une performance est étoffée au départ de cette dernière manche du Clio R3T Alps Trophy 2019. Après une longue période de doute et de manque évident de réussite, Karl-Friedrich Beck a retrouvé des sensations au fil du Rallye du Mont-Blanc Morzine. Navigué par Jörg Stierle, avec qui il a écrit les plus belles pages de son palmarès, l’allemand connait parfaitement le Rallye International du Valais et y a déjà brillé. S’il retrouve la pleine capacité de ses moyens il peut prétendre à la victoire ou, du moins, à quelques temps scratchs. Champion Suisse Rallye Junior 2017, Nicolas Lathion doit impérativement revenir à son meilleur niveau sur ce rallye qui se court à domicile. Le pilote de Charrat peine à se remettre de son embardée de début de saison alors qu’il était en tête sur le tracé du Rallye du Pays du Gier. A son avantage sur le tracé valaisan l’an dernier au volant de la Clio R3T, Nicolas Lathion, navigué par Yannick Schriber veut très certainement sauver sa saison. Si la confiance est de retour dans cet environnement familier, il peut jouer aux avant-postes et également s’immiscer dans la lutte pour la victoire de manche. A suivre !

Champions Suisse Rallye Junior 2018, Thomas Schmid – Quentin Marchand participent au Rallye International du Valais au volant de la voiture officielle de Renault Suisse SA en dotation de leur titre. Le jeune st-gallois a préparé l’échéance en participant le 5 octobre au Rallye de Montbéliard. Ce premier contact avec la Clio R3T, dont l’exploitation est assurée par Chazel Technologie Course partenaire du Championnat Suisse Rallye Junior au même titre que Michelin Motorsport, ETS Racing Fuel et Auto Sport Suisse, s’est révélé concluant. Thomas Schmid a rapidement pris la mesure de sa nouvelle monture et, vainqueur sur les routes valaisannes l’an dernier en junior, est à surveiller avec attention. Il est très rapide, à une forte capacité d’adaptation et sur le mouillé est particulièrement doué. De nature discrète, il pourrait prendre la lumière au fil des kilomètres de ce Rallye International du Valais et s’immiscer dans la lutte que vont se livrer les ténors.

Nouveau-venus en Clio R3T Alps Trophy, Stéphane Gobalet, navigué par Sophie Barras, n’est pas un néophyte. Vainqueur de la Coupe Suisse des Rallyes en 2009, le vaudois ne roulent plus régulièrement mais connait le tracé valaisan pour avoir disputé à de nombreuses reprises le rallye du Valais. Stéphane Gobalet, même s’il affirme être là pour le plaisir, est un compétiteur. Il a préparé l’échéance en participant au Rallye du Cantal les 5 – 6 octobre dernier. Séduit par le comportement et les qualités de la Clio R3T, libre de toutes pressions, il s’impatiente de prendre le départ du Rallye International du Valais. Il sera particulièrement intéressant de voir son évolution au fil des kilomètres mais, quoi qu’il en soit, Stéphane Gobalet – Sophie Barras ne sont pas à prendre à la légère, l’expérience du pilote de Bavois lui sera précieuse sur ce rallye à l’exigence élevée !

Le dénouement de cette saison 2019 s’annonce passionnant. Si les crevaisons et la mécanique ne faussent pas à la compétition, le spectacle sera de toute beauté et devrait ravir le nombreux public attendu sur le bord des routes. Merci à lui de respecter les consignes de sécurité, les équipages vont évoluer sur le fil du rasoir et il serait dommage que la fête sportive annoncée soit gâchée par un événement malheureux. Merci d’avance aux spectateurs de votre précieuse contribution à ce succès attendu !

Crédits Photos : Sébastien Montagny & Baptiste Aebi /©Sport-Auto.ch

Source communiqué @BZ Consult

A propos de l'auteur

Articles en relations