Supercars – Simona de Silvestro quatorzième des 1’000 km de Bathurst

En Australie, le mois d’octobre est synonyme de la course la plus populaire du calendrier du Supercars, à savoir les 1’000 km de Bathurst. Et contrairement aux années précédentes, l’épreuve était la première des courses d’endurance de la saison, courses effectuées par équipage de deux pilotes. Pour l’occasion, c’est Alex Rullo qui rejoignait Simona de Silvestro au volant de la Nissan n°78.

Malheureusement, la Suissesse et son coéquipier n’allaient pas pouvoir utiliser tout le potentiel de leur monture, en raison, principalement, d’un manque de réussite lors des divers faits de course et neutralisations qui en découlaient, se retrouvant souvent bloqués dans le trafic. L’équipage ne pouvait faire mieux que quatorzième malgré un sans-faute durant la course.

Simona de Silvestro : « Je pense que nous nous sommes manqués lors de notre premier arrêt, nous aurions dû privilégier une meilleure position en piste, ce que nous n’avons pas fait, et ce qui nous a rejetés en fond de peloton. Et après notre premier arrêt, nous perdions deux secondes au tour par rapport à nos chronos sur piste libre. A partir de ce moment-là, nous avions pris du retard, qui fut empiré par les neutralisations en raison de cette position. C’est frustrant, car nous avions un bon rythme et nous suivions facilement les voitures qui nous précédaient. Alex a fait un excellent travail et je pense que notre collaboration fut très concluante, mais terminer sans un résultat décent est un peu agaçant. »

Associé au Français Alexandre Prémat, le leader du championnat Scott McLaughlin remportait une dix-huitième victoire cette saison en franchissant la ligne d’arrivée en tête au terme d’un final haletant. Ainsi, alors que le Néo-Zélandais pointait au deuxième rang derrière Jamie Whincup, le leader du championnat prenait le pari d’économiser le carburant, afin d’éviter un dernier pit-stop, contrairement au leader de la course, qui profitait d’une neutralisation en fin de course pour effectuer un dernier refueling. Mais ce choix allait s’avérer non payant puisque, ressorti quatrième en piste, Jamie Whincup n’allait pas pouvoir regagner de position durant la fin de course. Et si Scott McLaughlin parvenait parfaitement à résister à Shane Van Gisbergen en fin de course, une ultime neutralisation offrait au public un ultime rush de un tour, sans toutefois modifier le classement, et Scott McLaughlin et Alexandre Prémat remportaient la victoire devant Shane Van Gisbergen et Garth Tander. James Courtney et Jack Perkins montaient sur la troisième marche du podium.

Au championnat, Scott McLaughlin s’envole un peu plus et compte désormais 3’308 points, soit 622 d’avance sur Shane Van Gisbergen alors qu’il reste 900 points à distribuer en 5 courses. Avec 1’255 points au compteur, Simona de Silvestro pointe elle au vingtième rang.

Prochain rendez-vous : du 25 au 27 octobre à Surfers-Paradise, où deux courses de 300 km seront disputées.

Crédit photo et citation : Kelly Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations