F1 – GP du Japon: Bottas imperturbable, Mercedes sacré. Course anonyme pour Grosjean et Alfa Romeo.

Après avoir vu le typhon Hagibis perturber les journées de vendredi et samedi, la course de dimanche s’est déroulée sous un soleil radieux. Valtteri Bottas qui semblait le plus rapide depuis le début des essais en a profité pour remporter sa 3ème victoire de la saison. Il devance Sebastien Vettel et Lewis Hamilton et permet à Mercedes d’être sacré champion du monde des constructeurs. Romain Grosjean et Alfa Romeo Sauber n’ont pas été très en vue.

Sebastian Vettel qui avait chipé la pole-position à Valtteri Bottas dimanche matin n’en a finalement pas tellement profité. Coupable d’un mauvais départ, l’Allemand se retrouve deuxième derrière le Finlandais et voit Charles Leclerc accrocher Max Verstappen dans ses rétroviseurs. Il va sans dire que la course des deux jeunes hommes est sensiblement hypothéquée, lesquels repasseront d’ailleurs par les stands dans les premiers tours. Lewis Hamilton, le leader du championnat a lui suivi tout cela de près mais reste scotché derrière Leclerc, voyant des pièces de l’aileron avant de la Ferrari se détacher tout près pendant les tours suivants.

Pas de pénalité mais des conséquences
Le Monégasque qui va aussi perdre son rétroviseur gauche et le Néerlandais qui va abandonner après 13 tours ne vont pas être pénalisés pendant la course. On appendra toutefois après la course que Leclerc écopera de 15 secondes de pénalités à ajouter à son classement. Devant, Bottas creuse l’écart sur un Sebastien Vettel qui n’est lui non plus pas pénalisé pour son départ volé qui s’avéra d’ailleurs très mauvais. L’Allemand va toutefois tenter de profiter de pneus frais pour passer le Finlandais mais le pilote Mercedes s’arrête au 15ème tour, soit moins d’un tour après Vettel. Lewis Hamilton reste lui en piste, espérant profiter d’une stratégie à un seul arrêt contrairement aux deux hommes de tête. 
Des pneumatiques qui ne tiennent pas la longueur
Après avoir effectué son changement de gommes au 22ème tour, Hamilton comprend très vite que la stratégie prévue pour lui par Mercedes n’est pas la bonne. En effet, Bottas et Vettel doivent s’arrêter comme prévu pour chausser des nouveaux pneus et maintiennent ainsi leur avance sur le Britannique. L’écart avec Hamilton n’a en effet pas diminué et pire les pneus du pilote Mercedes sont détruits, l’obligeant à repasser au stand à 10 tours de la fin de la course. Pendant ce temps, Leclerc est remonté à la 6ème position et les Renault du fin de classement jusque dans les points. Avec des gommes neuves, Hamilton va réussir le meilleur tour et foncer sur Vettel, mais ne dépassera pas l’Allemand. Bottas signe ainsi une victoire sans histoire devant Vettel et Hamilton et assure le titre constructeur à Mercedes. L’Anglais se consolera avec une avance au championnat plus que confortable sur tous ses concurrents.
 
Romain Grosjean et Alfa Romeo aux oubliettes
Ce n’est pas un scoop, mais on a quasiment pas vu Romain Grosjean, Kimi Raikkonen, Antonio Giovinazzi de la course. Et le réalisateur malheureusement non plus. Pourtant bien parti, le Franco-Genevois a rétrogradé jusqu’à la 15ème place. Les deux Alfa Romeo Sauber n’ont guère plus brillé. Mis à part, les Williams, elles semblaient beaucoup moins rapides que toutes les autres monoplaces et le Finlandais termine 14ème devant l’Italien 16ème. Inquiétant pour les dernières courses, car Kimi Räikönnen semble avoir perdu la vitesse qu’il avait en début de saison. Quant à Giovinazzi, il n’est lui pas encore confirmé pour 2020.
Prochaine course le 27 octobre au Mexique pour peut-être couronner Lewis Hamilton.

Et le regard de Sport-Auto.ch :

Comme à chaque Grand-Prix, découvrez le bilan, les critiques, les émotions et les succès de Sport-Auto.ch

Typhon: Le monstre Hagibis a finalement épargné le Grand-Prix mais pas le Japon. Le pays a subi de fortes pertes matérielles et plusieurs décès.

6 : Ce n’est que la sixième victoire de la carrière de Valtteri Bottas. Il paraît que Lewis Hamilton lui en doit quelques-unes.

 

Tricherie: L’écurie Renault n’est accusée ni plus, ni moins, de tricherie par Racing Point. La FIA qui a pris cela très au sérieux, a confisqué plusieurs pièces qui semblent être utilisées pour une aide au freinage illégale. On va en reparler très vite, sans freins.

Rétroviseur: Leclerc qui a perdu son rétroviseur gauche après 10 tours n’en a pas semblé avoir besoin pour dépasser. Il termine 6ème avant d’être pénalisé de 15 secondes et reculer au 7ème range. Si on regarde dans le rétroviseur, c’est une place derrière.

Un Japonais en piste: Chez Toro Rosso, Pierre Gasly a laissé sa place pour les essais du vendredi à Naoki Yamamoto, 31 ans et protégé de Honda qui s’en est d’ailleurs très bien sorti selon Christian Horner. Il attendait par contre le feedback de Helmut Marko pour la suite. Il paraît qu’il attend toujours.

La vidéo bonus :

L’accrochage du départ entre Leclerc et Verstappen et les pièces démontées semées par le pilote Ferrari en piste.

Grand Prix du Japon 2019

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 52  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 52 13.343
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 52 13.858
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 52 59.537
5 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 52 1’09.101
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 51 1 Lap
7 Australia Daniel Ricciardo Renault 51 1 Lap
8 France Pierre Gasly Toro Rosso 51 1 Lap
9 Mexico Sergio Pérez Racing Point 51 1 Lap
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 51 1 Lap
11 Canada Lance Stroll Racing Point 51 1 Lap
12 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 51 1 Lap
13 United Kingdom Lando Norris McLaren 51 1 Lap
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 51 1 Lap
15 France Romain Grosjean Haas 51 1 Lap
16 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 51 1 Lap
17 Denmark Kevin Magnussen Haas 51 1 Lap
18 United Kingdom George Russell Williams 50 2 Laps
19 Poland Robert Kubica Williams 50 2 Laps
  Netherlands Max Verstappen Red Bull 14 38 Laps


Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

A propos de l'auteur

Articles en relations