F1 – GP d’Italie: Charles Leclerc, la naissance d’un héros. Giovinazzi et Alfa Romeo dans les points

Devant près de 200’000 spectateurs en délire, Charles Leclerc a offert une magnifique victoire à Ferrari. Il s’impose dans une ambiance unique après un long combat devant les deux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton. L’Italien Antonio Giovinazzi sur Alfa Roneo Sauber termine 9ème devant son public

Charles Leclerc l’a fait. Il a réussi. Il a remporté lors de sa première saison en rouge le Grand-Prix d’Italie à Monza, ce que Sebastian Vettel n’est d’ailleurs toujours pas parvenu à faire sur Ferrari. Le jeune homme de 21 ans rejoint ainsi Ascari, Schumacher, Alonso ou encore Scheckter dont c’était le jubilé des 40 ans de sa victoire ce dimanche.

Partant de la pole-position, le Monégasque a pris un très bon départ, protégeant sa position face aux deux Mercedes. Après six tours, il a une confortable avance alors que Sebastian Vettel commet une erreur et sort de la piste, touchant Stroll en revenant sur la piste imprudemment. Pénalité et changement d’aileron avant pour l’Allemand qui perd toutes ses chances après moins d’un quart de la course.
 
Arrêt aux stands anticipés
Hamilton et Leclerc sont les premiers à changer de pneumatiques au 18ème et 19ème tour. C’est un peu tôt par rapport à la stratégie prévue mais le Monégasque parvient à garder de peu son avantage sur le Britannique qui tentait l'”under-cut”. Devant, c’est maintenant Bottas qui a prit les commandes pour quelques instants. Coincé entre les deux Mercedes, Leclerc subit la pression mais résiste. Au 23ème tour, Hamilton porte alors une attaque sur le pilote Ferrari qui se défend tant qu’il peut, obligeant le Britannique à passer par l’échappatoire à la première chiante. Avertissement des commissaires mais sans frais pour Leclerc.
 
Hamilton et Bottas reviennent
Après l’incident à la première chicane, Leclerc parvient à reprendre quelque peu ses distances avec Lewis Hamilton et Bottas chausse de nouvelles gommes au 27ème tour. Le Britannique qui semble avoir usé ses gommes devra repasser au stand et laissera le soin au Finlandais de s’attaquer à l’homme en tête. Soutenu par tout un autodrome et tout un peuple, le Monégasque tiendra bon malgré les derniers assauts du deuxième pilote Mercedes dans les derniers tours. A 16h29, tous les tifosi de rouge vêtus peuvent exulter et acclamer leur nouveau champion chantant et criant Charles Leclerc, Charles Leclerc. Leclerc est devenu le roi.
 
Giovinazzi offre 2 points à Alfa Romeo
Avec un Kimi Raikkonen loin de son meilleur niveau, L’Italien marque deux points pour sa course à domicile. Romain Grosjean a quant à lui manqué ses qualifications et sa course et termine à une anonyme 16ème place. 
Prochaine course le 22 septembre à Singapour.

Et le regard de Sport-Auto.ch :

Comme à chaque Grand-Prix, découvrez le bilan, les critiques, les émotions et les succès de Sport-Auto.ch

2010: Cela faisait depuis 9 ans et la dernière victoire d’Alonso que Ferrari attendait une victoire sur ses terres
 
Hors du coup : Sebsatian Vettel a été dépassé tant en qualifications qu’en course. Spa-Francorchamps était-il un tournant ?
 
90 ans: Ferrari a fêté en grande trombes les 90 ans de la Scuderia mercredi. Cette victoire et l’avènement  de Leclerc sont encore plus beaux, qu’on apprécie ou pas la Scuderia.
 
Surprise : On n’attendait pas les Renault aussi bien classées. 4ème et 5ème, elles étaient la troisième force du palteau ce dimanche.
 

Mystère : Présent à Monza en tant qu’ambassadeur McLaren, Alonso n’était pas aux 90 ans de Ferrari. Il a toutefois indiqué vouloir revenir en 2021. Mais où ?

La vidéo bonus :

L’émotion et la folie pour les tifosi et Charles Leclerc à l’arrivée du Grand-Prix de Monza

Italy Grand Prix d’Italie 2019

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Monaco Charles Leclerc Ferrari 53 1:15’26.665  
2 Finland Valtteri Bottas Mercedes 53 1:15’27.50 0.835
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 53 1:16’01.864 35.199
4 Australia Daniel Ricciardo Renault 53 1:16’12.180 45.515
5 Germany Nico Hülkenberg Renault 53 1:16’24.830 58.165
6 Thailand Alexander Albon Red Bull 53 1:16’25.980 59.315
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 53 1:16’40.467 1’13.802
8 Netherlands Max Verstappen Red Bull 53 1:16’41.157 1’14.492
9 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 52 1 lap  
10 United Kingdom Lando Norris McLaren 52 1 lap  
11 France Pierre Gasly Toro Rosso 52 1 lap  
12 Canada Lance Stroll Racing Point 52 1 lap  
13 Germany Sebastian Vettel Ferrari 52 1 lap  
14 United Kingdom George Russell Williams 52 1 lap  
15 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 52 1 lap  
16 France Romain Grosjean Haas 51 1 lap  
17 Poland Robert Kubica Williams 51 2 laps  
  Denmark Kevin Magnussen Haas 43    
  Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 29    
  Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 27    

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

A propos de l'auteur

Articles en relations