Porsche Sport Cup Suisse – Le championnat entre dans sa phase décisive

Alors que commence la deuxième moitié de la saison, la lutte pour le titre du Porsche GT3 Cup Challenge Suisse (GT3CC) s’intensifie : sur les 3,722 kilomètres du circuit de Dijon-Prenois, Jean-Paul von Burg, grand habitué des circuits, remporte les deux courses de sprint et se retrouve en tête du classement pilotes. Lors de la première course, Antonio Teixeira, jusqu’alors en tête – et soutenu par la Fédération des Clubs Porsche Suisse (FCPS) et Porsche Schweiz AG –, ne parvient pas à se hisser au-delà de la 15e place. Pour la deuxième course, le jeune pilote de 18 ans fait cependant montre de son talent et remonte des derniers rangs du milieu de grille jusqu’en deuxième position. Même chose dans la catégorie Cayman GT4 Clubsport de la Porsche Sports Cup Suisse (PSCS), où le leader du classement connaît également des moments difficiles : Linus Diener, le nouveau-venu de 21 ans, ne marque presque aucun point sur ces deux courses dijonnaises. Au classement pilote, il conserve cependant la première place, devant le double vainqueur Laurent Misbach, qui se classe en deuxième position du championnat. Dans le Porsche Driver’s Challenge Suisse (PDC), c’est Sandra Auer qui joue ce week-end la carte de la surprise en décrochant une deuxième place derrière Andreas Ritzi.

Porsche GT3 Cup Challenge
Pour le Porsche GT3 Cup Challenge, la tension était à son comble sur l’ancien circuit de Formule 1 de Dijon-Prenois, même si, avec deux premières places et deux fois le meilleur temps au tour, le très expérimenté Jean-Paul von Burg a quasiment remporté le maximum de points lors des deux courses de sprint de 18 tours. Le champion de 2017 reprend ainsi la tête du classement pilotes. Alors qu’il s’était contenté du cinquième meilleur temps lors des qualifications, von Burg a pu partir en deuxième position, Carlo Lusser échangeant sa pole position contre deux nouveaux pneus et perdant ainsi trois places sur la grille. Au premier tour, déjà, von Burg se place troisième. Il dépasse Dominik Fischli au cinquième tour et, au dixième tour, laisse également derrière lui Lusser qui, en phase de départ, avait réussi une percée jusqu’en deuxième place et s’était imposé comme leader à partir du troisième tour. À l’arrivée de la première course, von Burg se classe donc premier, devant Lusser, Fischli, Rolf Reding et Oliver Dietzler, ce dernier n’ayant pas vraiment su tirer parti de son départ en deuxième position.

La chance ne sourit pas non plus à Antonio Teixeira. Parti de la sixième place, le pilote de 18 ans soutenu par la Fédération des Clubs Porsche Suisse (FCPS) et Porsche Schweiz AG se retrouve au premier tour le dernier des 26 participants. Le jeune talent ne retrouve sa forme qu’en milieu de course, mais il ne peut alors décrocher que la quinzième place. Son coéquipier Andreas Corradina se révèle plus efficace. Après une phase de qualification plutôt mitigée, l’Italien prend le départ de la première course juste devant les trois derniers pilotes, mais dès le premier tour, il remonte à la 16e place et atteint la ligne d’arrivée sixième. Manuel Nicolaidis réalise une performance similaire : quatrième aux qualifications, il opte pour un jeu complet de nouveaux pneus Michelin et se retrouve ainsi bon dernier sur la grille de départ – ce qui ne l’empêche aucunement de terminer la course septième, juste derrière Corradina.

Pour la deuxième course de sprint, Jean-Paul von Burg prend à nouveau le départ en quatrième position : cette fois, c’est lui qui est rétrogradé en échange de deux pneus jokers. La pole position est donc occupée par Carlo Lusser, devant Dominik Fischli et Alexander Fach. Dès la fin du premier tour, le classement a cependant déjà changé, Lusser se trouvant alors devant von Burg. Et au sixième tour, le champion d’expérience repasse en tête. Un autre pilote cherche néanmoins à lui voler la victoire : Antonio Teixeira – parti 18e à cause de pneus jokers – remonte onze places dès le premier tour. À l’issue de 14 tours et d’une intervention de la voiture de sécurité, la 911 GT3 Cup du jeune pilote grossit de plus en plus dans le rétroviseur du leader. Toutefois, Teixeira ne peut plus attaquer von Burg. Avec 0,602 seconde d’écart, il doit se contenter de la deuxième place – mais sa performance reste une page marquante de cette deuxième course de sprint. Derrière lui arrivent Lusser et Fischli, ainsi que Manuel Nicolaidis et Andreas Corradina.

Ricardo Burkard a également attiré l’attention. Bénéficiant de quatre nouveaux pneus, le Suisse placé en 26e position sur la grille de départ obtient une douzième place à l’arrivée.

« Le week-end a été super pour moi, s’est réjoui Jean-Paul von Burg, nouveau leader du Porsche GT3 Cup Challenge. Rapidement, j’ai pu prendre la tête dans les deux courses de sprint, et contrôler ensuite le déroulement des opérations. Les réglages de ma Porsche étaient parfaits, et la stratégie des pneus jokers pour la deuxième course était la bonne. »

Porsche Sports Cup Suisse
À Dijon, le succès continu de Linus Diener dans la catégorie Cayman GT4 Clubsport de la Porsche Sports Cup Suisse (PSCS) a brusquement pris fin : après cinq victoires et une troisième place lors des six premières courses du classement de cette catégorie durement disputée, le nouveau-venu a vécu sur les 3,722 km d’une piste mouvementée un week-end qu’il préfèrerait sûrement oublier. Lors de la première course de sprint, Diener lutte pour la première place jusqu’au douzième tour (sur 17), réalise le meilleur temps, mais doit malgré tout renoncer prématurément. Pour la deuxième course, il prend donc le départ en 18e position. En neuf tours, il parvient à remonter jusqu’à la cinquième place. Cependant, sa tentative d’attaque contre Marcel Zimmermann provoque la fin de la course pour les deux pilotes. Diener perd ainsi une grande partie des 60 points de son leadership si sereinement conquis.

Laurent Miesbach est celui qui profite le plus de la situation. Pendant les qualifications, déjà, il avait attiré l’attention avec un meilleur temps de 1:22,670 minute. Parti en pole position, il remporte sa première victoire de la saison. À l’arrivée, ce sont quelque 26 minutes et 4,384 secondes qui le séparent d’Emmanuel Bello, en deuxième place. Lors de la deuxième course de sprint, Miesbach ne rate aucune occasion non plus. Avec à peine deux secondes d’avance, il cantonne Marcel Wagner – troisième de la première course – à la place d’honneur. Le double vainqueur avance ainsi en deuxième place du classement pilotes. Si Wagner, pendant la première course, ne maintient qu’à grand peine l’écart de 0,193 seconde avec son poursuivant, Patrick Schetty, son avance est bien plus nette dans la deuxième course et compte presque dix secondes. Schetty parvient malgré tout à s’assurer trois points supplémentaires pour le meilleur temps au tour. Derrière eux se trouvent respectivement Amedeo Pampanini et Thomas Brauch.

Daniel Lang et Ivan Reggiani nous offrent quant à eux des prestations spectaculaires. Pendant la première course de sprint, Lang remonte sept places, passant de la 16e position à la neuvième, et ce, bien qu’au premier tour, il ait d’abord dû laisser passer Anthony Carpignano devant lui. Et Reggiani fait ses preuves dans la deuxième course avec une course-poursuite tout aussi impressionnante : parti 19e et dernier, il récupère déjà cinq places au premier tour. À l’arrivée, le Suisse se classe onzième. Par deux fois, Giacomo Riva excelle en rapidité au volant du modèle antérieur de Porsche Cayman GT4.

« Les choses ne se sont malheureusement pas déroulées comme elles auraient dû », déclare Linus Diener. « Pendant la première course, mon combat pour la première place s’est soldé par une avarie de pneu, ce qui m’a valu de partir dans les derniers pour la deuxième course. Mes efforts pour remonter le classement m’ont amené jusqu’à la cinquième place, mais avec la collision qui a eu lieu lors d’une tentative de dépassement, ça a été la fin pour moi. »

Porsche Driver’s Challenge
Pour la quatrième course du Porsche Driver’s Challenge (PDC), Sandra Auer crée la surprise : sur les dix tours d’évaluation réalisés sur le circuit de Dijon-Prenois au volant de sa Porsche 718 Cayman, elle ne s’autorise qu’un écart de 2,21 secondes par rapport à son temps moyen cumulé – en deuxième place derrière Andreas Ritzi qui, au cours des dix tours, ne s’écarte positivement ou négativement de sa moyenne personnelle de 1:34,10 minute que de 2,15 secondes. Après une deuxième place à Imola, c’est la première victoire de la saison pour le pilote de Porsche 911 GT3 RS, et un bond vers la troisième place du classement intermédiaire PDC. En Bourgogne, le leader du classement, Massimo Salamanca, perd au quatrième tour toutes ses chances de réaliser un excellent résultat et doit se contenter d’une septième place. Le deuxième meilleur temps aux qualifications et le deuxième meilleur temps au tour lui permettent cependant de récupérer huit points supplémentaires. Dans les deux cas, c’est le nouveau-venu Philipp Müller qui réalise le meilleur résultat. Il termine douzième. Salamanca peut ainsi consolider son avance devant le vainqueur du Castellet, Robert Schwaller, qui arrive à Dijon en cinquième place, derrière le tenant du titre Peter Gafner et devant Peter Meister. Viennent ensuite Jürg Herter et Xavier Penalba, Fritz Scheer complétant ce Top 10 au volant de sa Porsche 911 Carrera GTS.

« Après une pause estivale, la deuxième moitié de la saison du GT3CC et de la PSCS a très bien commencé. Nous avons à nouveau eu droit à un week-end très discipliné, sans incidents majeurs, et toujours dans cette atmosphère familiale que nous connaissons bien », déclare Xavier Penalba de la FCPS. « Le temps était idéal, et sec le samedi aussi, si bien que nous n’avons pas eu recours aux pneus pluie. Et Jean-Paul von Burg nous a offert des performances impressionnantes en remportant deux fois la victoire dans le GT3 Cup Challenge. »

Le cinquième des six week-ends de course du GT3CC et de la PSCS se déroulera du 26 au 28 septembre à Mugello, au nord de Florence, en Italie.

Communiqué Porsche

A propos de l'auteur

Articles en relations