24h de Spa – Doublé Porsche au terme d’un final haletant, Patrick Pilet deuxième

Au terme de 24 heures de course, quelques peu tronqués par la longue interruption de course en raison ds pluie diluvienne, c’est la Porsche n°20 du GPX Racing qui s’imposait devant une autre 911 GT3 R, puisque Patrick Pilet et ses coéquipiers du Rowe Racing montaient sur la deuxième marche du podium, alors que la Mercedes n°4 complétait le trio.

Après le long drapeau rouge, le restart était donné peu avant midi pour près de 5h de course. Et, cette dernière partie de course allait s’avérer pleine de rebondissement. Ainsi, ils étaient encore nombreux au drapeau vert à se trouver dans le tour du leader et à pouvoir l’emporter. Et, parmi les voitures de tête, on retrouvait l’Audi de Nico Müller. Un temps en tête, le pilote Bernois était l’un des derniers à repasser en pneumatiques slicks à un peu plus de 2 de l’arrivée. Reparti devant Kevin Estre (GPX Racing) qui était en pneumatiques pour le sec depuis quelques tours, il tentait le tout pour le tout pour laisser la Porsche derrière lui, mais le pilote Bernois effectuait une petite faute et partait en tête à queue, laissant passer la Porsche et la Mercedes de Maro Engel qui suivait directement la Porsche.

Le plus rapide en piste, Kevin Estre prenait ensuite un peu le large sur la Mercedes de Maro Engel, ce dernier voyant ensuite revenir la Porsche Rowe n°998, cette dernière ayant pris le dessus sur l’Audi de Nico Müller. Et, la Mercedes allait devoir effectuer un long arrêt pour ne repartir avant les 65 minutes de courses restante, qui lui aurait imposé un dernier arrêt aux stands avant l’arrivée. Dès lors, la voie était libre pour Nick Tandy pour s’emparer de la deuxième place du podium.

Mais, à une demi-heure de l’arrivée, une nouvelle neutralisation provoquait un regroupement général des concurrents. Et, alors que les commissaires nettoyaient la piste en un temps record, la course repartait pour 20 minutes, mais René Rast, coéquipier de Nico Müller, et Klaus Bachler s’accrochait et s’en était fini pour l’Audi n°1 et la Porsche n°54. Là encore, les commissaires évacués les deux voitures rapidement et le safety car s’effaçait à deux tours de l’arrivée. Si Kevin Estre conservait une confortable avance (plusieurs secondes et quelques concurrents entre les prétendants) sur Nick Tandy, Maro Engel et Christopher Haase, ces deux derniers tours allaient être le théâtre du duel pour la cinquième place entre la surprenante Honda n°30 et la Porsche n°98. Au volant de la GT japonaise, Renger Van der Zande allait tout tenter pour préserver son avantage mais Matthieu Jaminet trouvait l’ouverture à l’entrée du dernier tour, et la GT Allemande complétait le top 5 devant la Honda sur la ligne d’arrivée.

Quinzième au général, la Lamborghini n°78 du Barwell Motorsport remportait la catégorie Silver Cup devançant la Mercedes n°90 et la Mercedes n°6 alors que la Honda de Philipp Frommenwiler termine au pied du podium de la catégorie.

En catégorie Pro-Am, les lauriers de la victoire reviennent à l’Aston-Martin du Oman Racing les Mercedes n°74 du Ram Racing et 43 du Strakka Racing complétant le podium.

Enfin, la catégorie AM revient à la Ferrari n°33 du Rinaldi Racing, devant les vainqueurs de la catégorie l’année passée, Adrian Amstutz et ses coéquipiers du Barwell Motorsport ne parvenant pas à rééditer leur performance de 2018, un autre suisse, en la personne de Christoph Lenz, montait sur la troisième marche du podium en AM Cup avec ses coéquipiers de la Lamborghini n°29 du Raton Racing by Target.

Credit photo : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations