Formule E: DS remporte les deux titres

Si notre compatriote Sébastien Buemi a remporté le titre de vice-champion du monde au soir de la dernière course du championnat FIA de Formule E 100% électrique (lire ici notre compte-rendu), c’est l’écurie DS Techeetah qui a décroché le titre mondial «Equipes» et c’est son pilote français Jean-Eric Vergne qui a remporté le titre mondial «Pilotes». Deux succès que le constructeur DS Automobiles entend bien exploiter. Cela également en Suisse.

DS Automobiles est présent dans le championnat FIA de Formule E afin de promouvoir la technologie électrique de ses modèles E-Tense, à savoir la DS 7 Crossback E-Tense hybride 4×4 de 300 ch et la DS3 Crossback E-Tense 100% électrique de 136 ch. Les prix de ces deux voitures, qui arriveront en Suisse à partir de cet hiver, débutent respectivement à 45’100 et à 58’550 francs.

Ces deux voitures devraient profiter de l’aura conféré par les deux titres mondiaux, pilotes et écuries, remportés en Formule E. C’est du moins ce que nous avait confié Xavier Mestalan Pinon, le directeur de DS Performance, à l’occasion d’un événement organisé dans le cadre de l’ePrix de Berne. Au terme de la «Saison 5» du championnat FIA de Formule E qui a pris fin dimanche soir à New York, Xavier Mestalan Pinon a qualifié d’«historiques» les deux titres mondiaux remportés par DS Techeetah.

Xavier Mestalan Pinon: « Nous avons entamé notre engagement en Formule E il y a quatre ans et l’objectif a toujours été de gagner. Cette fois-ci, c’est fait. Nous sommes champions. Champions au niveau des écuries avec DS Techeetah et champions au classement des pilotes avec Jean-Eric Vergne. Ces titres sont historiques et nous en sommes très fiers. Pour atteindre ce niveau de performance, il faut être au bon endroit, au bon moment et avec les bonnes personnes. Toute l’équipe peut être très fière de ces succès. »

Une fierté que partageait également Jean-Eric Vergne, sacré champion du monde de Formule E pour la deuxième année consécutive.

Jean-Eric Vergne: « C’est incroyable. Le week-end n’avait pas commencé comme je l’espérais et la seconde course n’a pas non plus été idéale. Mais tout cela ne compte pas en définitive car nous avons atteint notre objectif qui était de gagner les deux championnats. Je n’arrive pas encore à réaliser que je suis le premier pilote à avoir remporté deux titres en Formule E. Je ne peux que remercier mon incroyable équipe et tous ceux qui œuvrent en coulisses. »

L’engagement de DS dans le championnat FIA de Formule E réjouit bien entendu également Thomas Odier, directeur depuis le mois de mars de cette année des marques Citroën et DS Automobiles en Suisse. Dans le cadre de l’ePrix de Berne, il a en effet réaffirmé la stratégie d’électrification de la marque DS Automobiles et a particulièrement insisté sur les ambitions de développement de la marque dans notre pays. Cela dans «un marché premium favorable avec un plan produit adapté et possédant un réseau de distribution couvrant les principales villes de Suisse» avec onze DS Stores et Salons complétés par douze agents services dédiés à la marque.

Thomas Odier (à côté ici de Fanny Cabanes, la responsable des relations publiques du groupe PSA en Suisse) a également rappelé à Berne que DS Automobiles était le premier constructeur premium à proposer un B-SUV 100 % électrique avec la DS3 Crossback E-Tense ainsi que le premier SUV premium hybride rechargeable avec 50 km d’autonomie en mode zéro émission avec la DS7 Crossback E-Tense hybride 4×4 de 300 ch.

On rappellera encore que DS Automobiles « entend allier le raffinement à la française et les technologies de pointe. » En tout cas, l’essai l’année passée de la version thermique de 225 ch de la DS7 Crossback nous avait très agréablement surpris (lire ici notre compte-rendu). Avec ses futurs modèles E-Tense, DS Automobiles s’est fixé l’objectif suivant: « Réconcilier les exigences de la transition énergétique et le plaisir automobile. »

Sachez enfin que DS Automobiles, marque premium de Citroën, est animée par l’esprit d’avant-garde cher à la Citroën DS de 1955, une voiture qui, en son temps, avait également brillé en sport automobile. L’ID, un de ses modèles dérivés, avait par exemple remporté en 1959 aussi bien le prestigieux Rallye Monte-Carlo que le championnat d’Europe des rallyes!

Crédits des photos: Laurent Missbauer, DS Automobiles et Archives Missbauer

A propos de l'auteur

Articles en relations