Course de côte d’Hemberg – Un nouveau record et la victoire pour Berguerand

Rien ne peut arrêter Eric Berguerand ! Marcel Steiner, le champion en titre avait prévenu en début de saison : « Si Eric Berguerand parvient à optimiser techniquement sa Lola FA99, il sera difficile à battre. » Et, jusqu’à présent, les résultats ont donné raison à Marcel Steiner. Et, lors de la deuxième manche de la saison, disputée à Reitnau en Argovie, le pilote Valaisan s’est montré le plus véloce. Et, après deux courses et en ayant marqué un total de 54 points, Berguerand compté déjà 14 points d’avance sur Steiner.

Dès les essais, le pilote Valaisan s’approchait de 4 dixièmes du record établie l’année précédente par Marcel Steiner, et, dès la première manche de course, le pilote de Lola établissait un nouveau record en 47,35, alors que son adversaire ne réalisait qu’un chrono de 48,98. Le classement étant réalisé sur l’addition des deux manches, le pilote de la LobArt comptait un retard conséquent avant la deuxième manche. Et, s’il améliorait en 48,51, Eric Berguerand établissait un nouveau record en 47,22, remportant l’épreuve avec près de 3 secondes sur Marcel Steiner.

Eric Berguerand : « Je suis très satisfait du déroulement. Tout le travail sur la voiture semble porter ses fruits, j’espère que ça continuera à Massongex. »

Marcel Steiner avouait que, au volant de sa LobArt LA01, il n’avait pas été en mesure de mettre Berguerand sous pression sur le tracé de Reitnau :

Marcel Steiner : « La première manche ne fut pas parfaite, dans la deuxième j’ai eu l’impression d’être plus rapide. Mais il y a d’autre course cette année et l’an dernier, je suis parvenu à battre à Eric, alors il faut continuer et aller encore plus vite. »

Et c’est ce que Steiner devra faire, car les autres adversaires se rapprochent. Ainsi, Thomas Amweg, qui avait déjà terminé troisième à Hemberg sur la Lola B99/50, a terminé à 2,2 secondes à Reitnau contre plus de 5 secondes lors de la manche d’ouverture :

Thomas Amweg : « Je suis très satisfait, je suis sur la bonne voie. »

Dans les plus petites classes de cylindrée, c’est Tomas Zürcher qui s’est montré le plus rapide devant Christian Balmer et Simon Hugentobler.

Roger Schnellmann fut le plus rapide des voitures fermée. Au volant de la Mitsubishi Evo 8, il s’est battu avec une autre Mitsubishi pilotée par Ronnie Bratschi, et s’est imposée de 4 dixièmes au terme d’un beau duel. Dans la classe moins de 2 000 cm³, Danny Krieg fut le plus rapide avec l’Audi A4 STW, suivi de près par Martin Bürki, vainqueur de la classe 1 600 cm³ sur sa VW Polo malgré des problèmes d’amortisseur.

Autre pilote à s’être distingué, Jürg Ochsner. Ainsi, le pilote de l’Opel Kadett ne fut pas seulement plus rapide de sa classe en groupe IS, mais il a également distancé ses adversaires ayant une cylindrée plus importante. Andy Feigenwinter, qui s’était déjà distingué au volant de sa Lotus Exige à Hemberg a fait un sans-faute, le pilote bâlois étant passée sous la minute et est en tête du classement des voitures de tourisme avec deux victoires.

Enfin, la première manche du classement Junior, qui débutait à Reitnau, a été remportée par Rico Thomann devant Pascal Siegrist.

Classements :
Scratch National  Regional
Par classe Série 1 Série 2 Série 3 Série 4 Série 5

Credit photo : Eichenberger ASS ; citations : ASS

A propos de l'auteur

Articles en relations