WRC – Dany Sordo l’emporte en Sardaigne

Huitième des 14 épreuves au programme de la saison le rallye de Sardaigne fut le théâtre de nombreux fait de course, notamment aux 3 favoris du championnat. Dans ces conditions, c’est Dani Sordo qui tirait son épingle du jeu et remportait l’épreuve après une Powerstage où Ott Tanak perdait toute chance de faire le break au championnat avant la pause estivale.

Comme c’était prévisible, ouvrir en Sardaigne allait être compliqué et Sébastien Ogier, après avoir souffert dans les premiers chronos, tapait un rocher et était contraint à l’abandon. Dans des conditions similaires, Thierry Neuville faisait, en plus, des mauvais choix de pneus et partait à la faute plusieurs fois endommageant son radiateur ce qui lui faisait perdre du temps. Malgré une position d’ouvreur suite à l’abandon de la Citroën, Ott Tänak parvenait à rester aux avant-postes et concluait la première journée au troisième rang derrière Dani Sordo et Teemu Suninen, ce dernier ayant mené l’épreuve avant un tête-à-queue. Andreas Mikkelsen concluait cette première étape au quatrième rang avec un dixième d’avance sur Elfyn Evans. Kris Meeke sixième, précédait Thierry Neuville et Esapekka Lappi, ce dernier ayant connu une crevaison et des soucis moteur, Juho Hänninen complétant le peloton des WRC après l’abandon de Jari-Matti Latvala suite à une sortie de route.

Le lendemain, sur des pistes difficiles et sous une forte chaleur, le pilote Estonien allait se montrer intraitable. Ainsi, la Toyota allait remporter les 6 spéciales au programme du deuxième jour. Affichant un rythme que les deux pilotes qui le précédaient n’étaient pas en mesure de suivre, notamment en raison d’un mauvais choix de pneus pour le pilote espagnol le matin, Ott Tänak concluait la journée avec une avance de 25 secondes sur le pilote Espagnol est 40 sur le Finlandais. Quatrième au soir de la deuxième étape, Elfyn Evans prenait l’avantage sur Andreas Mikkelsen dans la dernière spéciale du jour devant Thierry Neuville et Esapekka Lappi, les deux hommes bénéficiant de la crevaison de Kris Meeke qui perdait deux places.

Si lors de la dernière journée Andreas Mikkelsen remportait les 4 chronos au programme ce qui lui permettait de terminer sur la troisième marche du podium, la journée était marqué par les problèmes de direction rencontré par Ott Tänak dans la Powerstage. Après un tête-à-queue, le pilote Toyota était contraint de terminer au ralenti et perdait deux minutes ce qui le faisait rétrograder au cinquième rang, laissant la victoire à Dani Sordo, ce dernier remportant sa deuxième victoire en WRC après le rallye d’Allemagne 2013 :

Dani Sordo : « C’est incroyable, je n’ai pas de mot. Ce sont des sensations incroyables de remporter ma première victoire avec Hyundai et ma deuxième en WRC. Bien sûr, je suis déçu pour Ott et Toyota de connaître une telle malchance dans la Powerstage, mais, dans en même temps, nous savions que nous devions maintenir la pression si ce cas devait se présenter. Je n’arrive pas à croire que ça soit arrivé. Nous avons été rapides et constant tout le week-end. Nous ne pouvions pas battre Ott avec un tel rythme, aussi nous avons fait ce que nous pouvions et évité les erreurs. Et ce n’était pas facile mai nous y sommes parvenus et nous récoltons cette fantastique victoire en récompense. Merci à Carlos et à l’équipe pour le soutien et de partager cette victoire, je pense qu’il faudra un peu de temps pour en prendre conscience. »

Pour son premier rallye avec l’expérimenté Jarmo Lehtinen à ses côtés, Teemu Suninen décrochait son meilleur résultat devant Andreas Mikkelsen et Elfyn Evans, ce dernier perdant le podium pour 9 dixièmes de seconde. Derrière Ott Tänak cinquième, Thierry Neuville complétait le top 6 avec les points bonus du troisième temps en Powerstage, devant Esapekka Lappi et Kris Meeke, Källe Rovanpera et Jan Kopecky complétant le top 10 et offrant le doublé en WRC2 Pro à Skoda. Quant à Sébastien Ogier, il sauvait son week-end avec les 4 points bonus en Powerstage.

Au championnat, Ott Tänak a pris la tête mais a manqué de faire le break puisque le pilote Toyota compte 150 points soit 4 d’avance sur Sébastien Ogier (146) et sept sur Thierry Neuville (143). Prochain rendez-vous pour le WRC en Finlande du 1er au 4 aout.

CLASSEMENT FINAL

  1. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) 3h32’27’’2
  2. Suninen / Lehtinen (Ford Fiesta WRC) +13’’7
  3. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +32’’6
  4. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +33’’5
  5. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +1’30’’1
  6. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) +2’06’’7
  7. Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) + 2’59’’6
  8. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +4’40’’1
  9. Rovanperä / Halttunen (Skoda Fabia R5) +8’24’’6 1er WRC2 PRO
  10. Kopecky / Dresler (Skoda Fabia R5) +8’49’’2

POWERSTAGE

  1. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC)
  2. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC)
  3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC)
  4. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
  5. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC)

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Ott Tänak – 150 points
  2. Sébastien Ogier – 146 points
  3. Thierry Neuville – 143 points
  4. Elfyn Evans – 78 points
  5. Teemu Suninen – 62 points
  6. Kris Meeke – 60 points
  7. Andreas Mikkelsen – 56 points
  8. Dani Sordo – 52 points
  9. Esapekka Lappi – 40 points
  10. Jari-Matti Latvala – 40 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Hyundai WRT – 242 points
  2. Toyota Gazoo Racing – 198 points
  3. Citroën Total WRT – 170 points
  4. M-Sport Ford WRT – 152 points

Credit photo : Hyundai Motorsport, Ford M-Sport, Toyota Gazoo Racing, Citroën µRacing, Skoda Motorsport ; citation : Hyundai Motorsport

A propos de l'auteur

Articles en relations