Hemberg ouvre la saison du Championnat suisse de la montagne

Ce week-end, le Championnat suisse de la Montagne débutera avec la couse de cote de Hemberg. Pas moins de 167 coureurs ouvreront la saison.

Les victoires remportées jusqu’ici à Hemberg sont au nombre de 4 pour Eric Berguerand et de 3 pour Marcel Steiner. Sur les sept courses de côte organisées à Saint-Gall ces dernières années, le Valaisan en a remporté quatre. Lors de la huitième édition, la victoire du jour sera très probablement remportée par l’un de ces deux pilotes suisses qui ont été les plus rapides en montagne ces neuf dernières années.

 

Marcel Steiner : «J’ai vraiment hâte de prendre le départ, mais nous ne saura pas où on en est avant la première séance d’essai.» 

Face à Steiner, Eric Berguerand à peaufiné sa Lola FA99 avec de nouvelles pièces issues de Formule 1 Force India. Il n’a cependant pas eu le temps d’effectuer de test avant le début de la saison.

Eric Berguerand : «Nous en saurons plus à Hemberg. J’espère que nous maîtriserons les problèmes techniques que nous avons connus l’année dernière. Notre objectif est clairement de remporter le titre.» 

Les deux prétenandant  au titre ne seront rejoint par Joël Volluz plus tard dans la saison. Espérons pas trop tard pour la lute au titre. Derrière les deux favoris, il y a quelques autres candidats susceptibles de faire des chronos performants à Hemberg: Robin Faustini dans sa Reynard K01, mais aussi Christian Balmer (Tatuus FM), Marcel Maurer (Formula Renault 2.0), Thomas Zürcher (Tatuus F4) et Thomas Amweg (Lola B99) sont des pilotes qui pourraient bien signer un exploit. On est également impatient de connaître les performances de Michel Zemp, qui concourt dans la même classe que Steiner avec sa Norma M20. 

Parmis les voitures de tourisme, la route vers le championnat suisse passera probablement par Ronnie Bratschi et sa Mitsubishi Evo VIII. Le pilote d’Uri, déjà trois fois vainqueur de la coupe FIA-E1, a remporté ce week-end la victoire à Wolsfeld, en Allemagne, et est donc bien préparé. D’ailleurs, Bratschi détient le record des voitures de tourisme à Hemberg avec 57,83 sec.

Ronnie Bratschi : «L’année dernière, nous avons vu ce qui est possible. C’est pourquoi j’aborde avec confiance la nouvelle saison. Mais il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. La technologie peut toujours vous jouer un tour, surtout avec ces voitures. Elles sont exploitées au maximum.»

Ses principaux adversaires dans la lutte pour le titre seront probablement Roger Schnellmann et Thomas Kessler qui, comme Bratschi, misent sur le même type de Mitsubishi. Cependant, le premier a déjà annoncé qu’il ne participera certainement pas à toutes les courses du Championnat suisse. Quant à Schnellmann, il ne se berce pas d’illusions pour le premier tour à Hemberg, étant près qu’à la dernière minute 

Le champion de l’an dernier Frédéric Neff ne sera pas au départ. Ce pilote du Jura bernois, qui a remporté le titre des voitures de tourisme sur sa Porsche 996 GT3 R au cours des deux dernières années, ne prendra cette année le départ qu’à Ayent-Anzère et à St. Ursanne-Les Rangiers. Neff participera à d’autres courses en France voisine. 

Avec une longueur de 1,758 km, la piste de Hemberg est l’une des plus courtes du calendrier. Seule Reitnau est encore plus courte avec 1605 mètres. Dans le canton de Saint-Gall, les pilotes devront franchir un dénivelé de 157 mètres. La pente moyenne est de 8,94 %. 

Les manches d’essais commenceront le samedi matin à 7h30 (jusqu’à 17h30 environ). La première course aura lieu le dimanche matin peu après 9h30. Chaque classe effectuera trois courses. Les deux temps les plus rapides seront additionnés. Le record actuel a été établi l’année dernière par Marcel Steiner en 53,76 secondes. Comme certains passages ont été nouvellement asphaltés et que les inégalités ont pu être éliminées, il est fort possible qu’un nouveau record soit établi. 

Source : communiqué ASS

Credit Photos @Baptiste Aebi

A propos de l'auteur

Articles en relations