24h du Mans 2019 – Sébastien Buemi: “Je ne pense pas trop au fait d’avoir gagné l’année dernière”

A quelques heures du lancement des 24 heures du Mans, Sébastien Buemi, qui cumule 8 participations ainsi que la victoire en 2018 a accepté de répondre à nos questions. Il compte bien réitérer l’exploit cette année.

Propos recueillis par Cédric Monchatre

Comment se sont passé les pré-tests ?

On a fait le meilleurs temps des essais mais c’était juste les pré-test, donc on va essayer de rester bien concentrés. La course sera longue donc la qualif c’est important mais ce n’est pas le plus important quand on sait que ça dure 24 heures. Donc voilà on essaie de se préparer au mieux, on essaie de bien regarder ce qu’on a fait l’année passée c’est la même voiture donc on recherche plutôt à optimiser.

 

Quel était votre programme de travail ?

C’était un petit peu valider les pneus, c’est à dire que l’on a des pneus pour des conditions différentes, il faisait extrêmement chaud, donc là on a validé à partir de quelle température on estime que l’on doit utiliser les pneus de manière à ce que si pendant la course il se met à faire très chaud ou froid on sait à quel moment quel type de pneus fonctionne le mieux. On a passé pas mal de temps là dessus. Et puis après il y a plein de petites choses sur le niveau des systèmes, sur le set-up de la voiture et sur la piste en général on a essayé de tout contrôler pour que tout se passe bien.

 

Quel est ton avis sur les essais de la concurrence ?

C’est dur à dire je crois pas tellement aux chronos qu’ils ont fait. J’estime qu’ils auraient pu aller beaucoup plus vite donc on va on va voir ce que ça donne au moment où ça compte. Je pense que les SMP et les Rébellion quand ça va compter, ils seront là ! Parce que je ne crois pas du tout à ce qu’ils ont fait aux test-day. Je ne crois pas qu’ils peuvent nous mettre 3/4 dixièmes dans le secteur 1 , faire quasiment comme nous dans le secteur 2  et être à 2 secondes dans le secteur 3. Au bout d’un moment ce n’est pas possible. Je pense qu’ils ont pas attaqué. L’année passée c’était leur deuxième course, donc là déjà ils connaissent leur voiture beaucoup mieux. Mais le règlement doit  leur donner une ou deux secondes à peu près sur un tour du Mans et là ils vont 2 secondes moins vite que l’année passée alors que nous on va 4 dixième moins vite … Ça parait un peu extrême. Alors qu’ils devaient aller 2sec plus vite. Sachant que l’on a moins de puissance hybride et moins d’essence, en étant 10 kg plus lourd il n’y a pas de raison qu’elles soient si loin. On verra en course.

 

Le fait d’avoir gagné l’an dernier t’as fait aborder ta préparation différemment ?

Non pas spécialement, je ne pense pas trop au fait d’avoir gagner l’année dernière

Crédit photo Vitor Almeida et Cédric Monchatre

A propos de l'auteur

Articles en relations