F1 – GP du Canada: Une victoire sans saveur pour Lewis Hamilton

Le sixième Grand-Prix aura presque été le bon, sauf que Hamilton et les commissaires ont en décidé autrement. En tête de bout en bout de la course, Sebastian Vettel a ainsi été pénalisé de 5 secondes et doit laisser la victoire au leader du championnat. Charles Leclerc complète le podium. Aucun point pour Alfa Romeo Sauber, ni pour Romain Grosjean.

Sebastien Vettel tire profit de sa pole-positon au départ et conserve la tête de course devant Lewis Hamilton et Charles Leclerc. Derrière, trè spe de dégâts si ce n’es tune touchette entre Albon et Giovinazzi qui oblige Romain Grosjean à faire un grand détour et retirer de ses propres mains les morceaux de monoplace coincés dans sa machine. Les stratégies de pneus sont très variées, mais les pilotes en tendres comme Gasly et Ricciardo décident d’opérer leur changement dès le 7ème tour.

Une voiture de sécurité inexistante


Au 8ème tour, le jeune pilote de McLaren Lando Norris est obligé d’abandonner sa monoplace proche de la sortie des stands avec un arrière droit endommagé. On pense alors que le Britannique a touché le mur des champions mais c’est en fait une défaillance technique sur sa voiture. L’endroit d’immobilisation étant particulièrement dangereux, on s’attends à une voiture de sécurité virtuelle ou une intervention en piste, mais les commissaires joueront de drapeaux jaunes sur plusieurs tours avant de décider de laisser la McLaren à sa place. Dangereux choix.

Verstappen remonte, les pilotes de tête ravitaillent


Les principaux pilotes de tête ravitaillent autour du 3oème tour, sans réel impact sur le classement. Seul les deux Red Bull passent à des positions inversées avec Verstappen qui fait une remontée spectaculaire au contraire de Gasly qui se retrouve 8ème derrière les deux Renault. Devant, l’écart entre Vettel et Hamilton se resserre et on se dit que l’on va enfin avoir droit à une bataille entre les deux hommes saison.

Hamilton attaque, Vettel se rate, Vettel pénalisé


Le duel entre les deux champions du monde arrive au 48ème tour. Cela fait maintenant plus de cinq tours que le pilote Mercedes pousse l’Allemand et Vettel commet une erreur. Il glisse et se retrouve proche de toucher le mur en sortant de piste. Il parvient à se rattraper et revenir devant Hamilton. Sauf que les commissaires estimeront que c’est un retour sur piste dangereux. Cinq secondes de pénalité et victoire pour Hamilton. L’Allemand furieux va se plaindre pendant les 20 derniers tours et bouder le début de cérémonie protocolaire. Alors, mauvais perdant le pilote Ferrari ou sanction trop sévère ?

Romain Grosjean et Alfa Romeo en spectateurs


Largués à plus d’un tour des meilleurs, le Genevois Romain Grosjean et les pilotes Alfa Romeo Sauber n’ont pu se mêler à la lutte pour les points. Plus inquiétant, ils ont semblé loin du rythme des Force Point, Toro Rosso et McLaren et terminent 13ème, 14ème et 15ème. De quoi s’inquiéter pour la suite de la saison. 
Prochaine course en Europe le 23 juin avec le deuxième Grand-Prix de France depuis son retour sur le Castellet.

Et le regard de Sport-auto.ch :

Comme à chaque Grand-Prix, découvrez le bilan, les critiques, les émotions et les succès de Sport-auto.ch

Mauvais perdant: Sebastian Vettel a commis une erreur. Sans celle-ci, il serait vainqueur. Il a été très mauvais perdant.

Spectacle: Pour le bien de la Formule 1 et du spectacle, on aurait pu s’épargner de la pénalité et laisser les deux hommes se battre sur la piste

Le serpent qui se mord la queue: Lewis Hamilton est le premier à vouloir de l’animation, tout comme Max Verstappen. Or ce sont les premiers à se plaindre des manœuvres des autres. Il faudra décier: pénalité ou combat sur la piste ?

Renault is back: Avec une 6ème et 7ème place, Ricciardo et Hülkenberg réveillent un peu le constructeur tricolore avant le GP de France. Assez pour un nouvel élan ?

L’homme à domicile: Beaucoup critiqué à ses débuts, Lance Stroll a néanmoins réalisé une course solide hier, ramenant des points avec une monoplace peu performante et devant l’expérimenté Perez.

La vidéo bonus :

Sebastian Vettel fou de rage après avoir perdu la première suite à sa pénalité. Après avoir refusé d’amener sa voiture à la cérémonie protocolaire, il change le panneau du vainqueur de ses propres mains.

Canada Grand Prix du Canada

P. Pilote Tours Écart Points
1 United Kingdom Lewis Hamilton 70   25
2 Germany Sebastian Vettel 70 3.658 18
3 Monaco Charles Leclerc 70 4.696 15
4 Finland Valtteri Bottas 70 51.043 13
5 Netherlands Max Verstappen 70 57.655 10
6 Australia Daniel Ricciardo 69 1 Lap 8
7 Germany Nico Hülkenberg 69 1 Lap 6
8 France Pierre Gasly 69 1 Lap 4
9 Canada Lance Stroll 69 1 Lap 2
10 Russian Federation Daniil Kvyat 69 1 Lap 1
11 Spain Carlos Sainz Jr. 69 1 Lap  
12 Mexico Sergio Pérez 69 1 Lap  
13 Italy Antonio Giovinazzi 69 1 Lap  
14 France Romain Grosjean 69 1 Lap  
15 Finland Kimi Räikkönen 69 1 Lap  
16 United Kingdom George Russell 68 2 Laps  
17 Denmark Kevin Magnussen 68 2 Laps  
18 Poland Robert Kubica 67 3 Laps  
  Thailand Alexander Albon 59    
  United Kingdom Lando Norris 8    

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

Crédits photos: ©Mercedes F1, ©AMG, ©Alfa Romeo Racing @FIA Official @Sport-auto.ch

Crédits vidéo: @FIA Official, ©Moto Fever

A propos de l'auteur

Articles en relations