Rallye du Chablais 2019 – Un plateau de prestige

Cette année encore, le Rallye du Chablais a réussi à réunir un plateau de prestige. Ils seront 76 équipages à prendre part à la troisième manche du championnat, 15 véhicules historiques et 61 modernes. Nous retrouvons pas moins de 12 R5 au départ.

Ivan Ballinari et Paolo Pianca porteront le numéro 1 sur les portières de leur habituelle Skoda Fabia R5. Le champion de suisse en titre et actuel leader du championnat grâce à ses deux victoires en autant de courses sera assurément l’homme à battre. Absent l’an dernier pour des raisons
de santé, le Tessinois aura à cœur d’aller chercher une deuxième victoire au Rallye du Chablais après celle de 2014.

Derrière lui, s’élancera son principal adversaire pour la quête de son 2èmetitre, Michael Burri, qui continue son apprentissage de la Skoda Fabia R5. Troisième au Pays du Gier et deuxième au Critérium Jurassien, le jurassien aura pour objectif de marquer de gros points et de terminer devant Ivan Ballinari. Michael Burri et Anderson Levratti occupent avant cette épreuve la deuxième place du classement général.

Pour la toute première fois en Suisse, nous aurons l’opportunité d’admirer la dernière née de chez Volkswagen: la Polo GTI R5. Elle sera entre les mains du triple champion de Suisse, Sébastien Carron. Le Valaisan a déjà participé cette année au Rally Valli Cuneesi en Italie. En plus d’un test grandeur nature au volant de la Polo, Sébastien Carron et Lucien Revaz ont remporté la catégorie R5 du rallye. Pas de doute, ce seront de sérieux prétendants à la victoire finale.

Deux autres VW Polo seront au départ du Rallye : Cédric Althaus, qui participera à sa première course de la saison, sera accompagné par Thierry Salva. Le Jurassien change complètement de structure car il partira avec le Sébastien Loeb Racing.

La seconde VW Polo du Sébastien Loeb Racing sera également présente. Elle sera confiée  l’équipage français  Jérémy Cretien – Xavier Rouchouze. (Jérémy Cretien devrait finalement être au départ au volant d’une Skoda Fabia et pas d’un VW Polo ndlr.) Les français découvriront les routes suisses mais se sont déjà illustré avec des victoires au Rallye du Suran.

Ce rallye verra également le retour de Jérémie Toedtli et Alexandre Chioso. Ils seront au départ au volant d’une Skoda Fabia R5. Une fois de plus, il faudra surveiller cet équipage.

Joel Rappaz et Gaëtan Lathion continueront leur apprentissage à bord de la Ford Fiesta R5. Ils évolueront à domicile là ou tout avait commencé avec une magnifique deuxième place l’an dernier. L’équipage qui a connu une petite sortie au Rallye du Pays du Gier, a repris confiance au Rallye du Critérium Jurassien et sera de nouveau d’attaque sur les routes chablaisiennes.

Après être monté en puissance en 2018, Mike Coppens retrouvera Renaud Jamoul et la Skoda Fabia R5. Le Valaisan aura à cœur de signer une grosse performance pour oublier la précédente édition.

Nous retrouverons également Pascal Perroud et Romain Blondeau. Pascal Perroud est de retour sur les routes suisse au volant d’une Skoda Fabia R5. Il avait déjà testé cette voiture l’an dernier lors d’un Rallye en Italie. Il devra prendre ses marques au volant de l’une des meilleures voitures du plateau.

Jonathan Scheidegger s’alignera pour la première fois dans la catégorie R5. Il troque sa DS3 R3 pour une Peugeot 208 R5. Il retrouvera Luc Santonocito à ses côtés. Encore un nouvel équipage dans la catégorie reine.

Jean-Marc Salomon et David Comment continueront leur saison au volant de la Ford Fiesta R5. Ils tenteront de préserver leur troisième place au championnat de suisse et, pourquoi pas, de revenir sur les deux leaders.

Pour la première fois également, nous aurons le plaisir d’admirer la nouvelle Citroën C3 R5. Elle sera entre les mains du français, Laurent Lacomy. C’est un pilote qu’il faudra suivre également. Il s’est imposé l’an dernier sur de nombreux rallyes sur territoire français, régional comme national.

Dernier prétendant à jouer les avant postes, Olivier Gillet et Fred Helfer. Ils seront de retour avec la Porsche 997 GT3 RS de Romain Dumas Racing. Impressionnant lors de ses deux apparitions en 2017, il faudra compter sur ces deux hommes dès qu’ils pourront faire exprimer la puissance de leur Porsche, comme par exemple dans la spéciale de la Tour d’Aï.

Qui succèdera à Steeves Schneeberger au palmarès du Rallye du Chablais? Nous le saurons le samedi 1erJuin 2019, à l’arrivée finale du Rallye à Aigle.

Rallye du Chablais 2019 : Mode d’emploi !

Crédit Photos ©Sébastien Montagny, ©Baptiste Aebi et ©Sébastien Moulin / Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations