Le second tome du livre “Les pilotes suisses de F1” est sorti de presse

C’est au musée privé Clay Regazzoni Memorial Room de Pregassona, dans les environs de Lugano, que le second tome du livre Les pilotes suisses de F1 a été dévoilé ce vendredi 17 mai. Les préfaces de cet ouvrage de 608 (!) pages ont été signées par Alessia Regazzoni, Véronique Siffert et Sébastien Buemi.

Après le premier tome de 432 pages qui avait été présenté le 6 décembre à Fribourg, la ville natale de Jo Siffert qui figurait en couverture du livre (lire ici notre présentation), le vernissage du second tome a eu lieu à Pregassona, là où un musée privé, le “Clay Regazzoni Memorial Room”, rend hommage à Clay Regazzoni (5 septembre 1939-15 décembre 2006). Clay Regazzoni, de son vrai prénom Gian Claudio, est le pilote suisse qui a remporté le plus grand nombre de grands-prix de F1, à savoir cinq contre deux à Jo Siffert.

Ce second tome aurait dû compter lui aussi 432 pages. Etant donné que la matière traitée s’est avérée tellement riche, avec notamment les carrières de Clay Regazzoni, Sébastien Buemi, Romain Grosjean, Jean-Denis Delétraz et Jean-Claude Rudaz évoquées avec un très grand soin du détail, il compte finalement 608 (!) pages. Cela pour le plus grand plaisir d’Alessia Regazzoni, la fille de Clay Regazzoni, qui était enthousiaste lors du vernissage du livre.

« Ce magnifique livre compte plusieurs centaines de photos de mon papa que je n’avais jamais vues », nous a confié Alessia Regazzoni. « Cela a été une très grande émotion pour moi de les découvrir. Elles m’ont en effet permis de me replonger dans mon enfance, au cœur des années 70 qui avaient été fantastiques pour mon papa avec notamment son titre de vice-champion du monde de F1 en 1974. »

Véronique Siffert, entourée ici des deux auteurs du livre Mario Luini (à g.) et Jean-Marie Wyder vendredi dernier à Pregassona, était elle aussi ravie: « Je remercie infiniment Jean-Marie Wyder et Mario Luini qui ont effectué un véritable travail d’orfèvres en illustrant leurs deux livres de magnifiques photos, bien souvent inédites. Des photos qui complètent mes souvenirs manquants », a-t-elle écrit dans la préface du second tome.

Cette préface de Véronique Siffert, photographiée ici en compagnie de Maria Pia Regazzoni, la veuve de Clay Regazzoni, est particulièrement émouvante. En voici quelques extraits: « Je n’avais que deux ans et quatre mois ce terrible 24 octobre 1971 et la toute petite fille insouciante que j’étais venait de perdre son papa. Il est parti tellement tôt que je n’en ai aucun souvenir. Juste un énorme manque impossible à combler… Heureusement, beaucoup d’anecdotes sont parvenues jusqu’à moi. L’une d’entre elles m’a énormément touchée. Quand papi, c’est comme cela que je l’appelle, devait me quitter pour partir en course, il prenait avec lui un tube de la crème que ma maman me mettait sur le corps et il se crémait les mains avec pour avoir mon odeur et me sentir près de lui! »

Absent vendredi soir, Sébastien Buemi a signé lui aussi une préface admirative dans laquelle il remercie les auteurs du livre « pour leur travail de bénédictins » qui perdurera: « Moi qui suis depuis peu papa de deux garçons, j’en prends encore davantage conscience aujourd’hui. » Sur la photo ci-dessus, Sébastien Buemi est accompagné de son grand-père Georges Gachnang, ancien pilote et constructeur dans les années 60 avec son frère Claude Gachnang d’une monoplace de Formule 1, la Cegga F1. Cegga signifie Claude et Georges Gachnang, Aigle.

On relèvera encore que le vernissage du second tome s’est déroulé en présence de plusieurs compagnons de route de Clay Regazzoni, à commencer par Jean Campiche, chronométreur de Heuer, et Gianni Vescovi, photographe tessinois bien connu dans le milieu de la F1.

Pour la petite histoire, on notera que Gianni Vescovi est né, jour pour jour, deux ans avant Jo Siffert. Si le pilote fribourgeois a vu le jour le 7 juillet 1936, le photographe tessinois est né quant à lui le 7 juillet 1934. On voit ici une des photos qu’il avait prises lors d’une croisière dans les Caraïbes et qui figure à la page 599 du second tome. On reconnaît à la droite de Clay Regazzoni : Jacques Laffite et Jean Campiche. Le pilote allemand de F1 Jochen Mass est quant à lui assis au premier plan.

Gianni Vescovi était particulièrement ému lorsqu’il a été invité à évoquer Clay Regazzoni devant les caméras de la Télévision Suisse Italienne qui a consacré dimanche soir près de dix minutes à la présentation des deux tomes du livre Les pilotes suisses de F1.

Loris Prandi, le journaliste de la Télévision Suisse Italienne présent lors du vernissage, ne tarissait pas d’éloges sur la qualité du livre de Jean-Marie Wyder et de Mario Luini qui est écrit en trois langues (français, allemand et italien) et qui compte plus de 1200 (!) photos. Ces deux livres peuvent être commandés sur le site internet www.lespilotessuissesdef1.ch .

Crédits des photos: Laurent Missbauer, Gianni Vescovi et archives de la famille Regazzoni

A propos de l'auteur

Articles en relations