Slalom – Pour s’imposer à Bière, Philip Egli devra battre Marcel Maurer double vainqueur de l’épreuve

Après ses deux victoires cette saison sur les tracés d’Interlaken et Frauenfeld, Philip Egli visera ce week-end sa troisième victoire d’affilée. Mais pour y parvenir, il devra d’abord battre le spécialiste de Bière Marcel Maurer.

Philip Egli a annoncé d’ores et déjà la couleur en remportant les victoires générales aux deux premiers slaloms à Interlaken et Frauenfeld. Il va sans dire qu’à l’occasion de ce troisième rendez-vous de l’élite suisse du slalom, le Zurichois visera sa troisième victoire d’affilée et la 31ème de sa carrière. Mais l’homme qui roule sur une Dallara Formule 3 aura fort à faire pour y parvenir. En effet, si Philip Egli est déjà monté à cinq reprises sur le podium à Bière, il ne s’est jamais imposé sur la place d’armes au lac Léman, mais déjà il promet tout faire pour l’emporter :

Philip Egli : « Je vais encore me préparer davantage et essayer de nouveaux réglages sur ma monoplace. »

À l’inverse, Marcel Maurer sait parfaitement comment gagner à Bière. Le Bernois, qui a terminé deuxième à Interlaken et troisième à Frauenfeld, a triomphé à Bière en 2016 et 2018. La piste, qui se trouve au pied du col du Marchairuz où se déroulaient autrefois les courses de côte, lui convient à merveille.

Marcel Maurer : « Cette piste est très fluide et n’a pas de virages artificiels. Elle est très bien adaptée à mon style de pilotage. »

Mais Marcel Maurer ne se voit pas seul dans le rôle du favori.

Marcel Maurer : « Philip Egli a d’excellents atouts en main. Il faudra compter avec lui, même s’il ne s’est jamais imposé à Bière. De plus, il faudra impérativement surveiller Lukas Eugster. Il était déjà très performant à Frauenfeld et je pense que ce tracé conviendra encore mieux à sa voiture. »

Outre Philip Egli, cinq autres pilotes entameront la troisième manche en ayant fait le plein de points. L’un d’eux est précisément Lukas Eugster qui, a Frauenfeld, fut un dangereux adversaire pour Egli. Ainsi, l’étoile filante d’Herisau dans la catégorie CN moins de 2 000 cm³ n’a manqué la victoire au général que de 0,25 seconde dans sa course à domicile. Et les performances d’Eugster ne cessent de s’améliorer sur sa Ligier-Honda.

Martin Bürki conserve lui aussi toutes ses chances. Jusqu’ici resté invaincu dans la classe E1 moins de 1 600 cm³, il va de soi qu’il veut détenir le maximum de points après le Slalom à Bière et ainsi figurer tout en haut du classement. Il en va de même pour Manuel Santonastaso. Le Thurgovien mène dans la classe IS moins de 2 000 cm³. Et l’objectif du vice-champion 2018 est clair : empêcher Bürki de remporter son sixième titre consécutif. Mais la concurrence dans sa catégorie est féroce.

Christoph Zwahlen (IS jusqu’à 3 000 cm³) et Hanspeter Thöni (N/ISN jusqu’à 1 600 cm³) se rendront également aux bords du Lac Léman avec deux victoires de classe et le maximum de points. À l’inverse, tous les autres concurrents ont déjà laissé des plumes lors des deux premières épreuves.

Liste des engagés : Samedi Dimanche Audi Sport et Challenge

Programme

Comme de coutume, la 54ème édition du slalom de Bière (plus de 330 participants) débutera le samedi 18 mai avec les courses locales. Les essais débuteront à 7h du matin. Et les manches de course débuteront à 13h15. À noter que les courses LOC auront, le samedi un parcours ponctué par deux chicanes supplémentaires. Ce qui augmente le nombre de portes à 69.

Dimanche, les épreuves NAT, REG et la Suzuki Swiss Racing Cup seront au programme. Ces catégories devront franchir les 63 portes le plus rapidement possible et de préférence sans fautes. Les séances d’essais débuteront à 7h du matin et à partir de 13h15, on passera aux choses sérieuses.

Enfin, les cérémonies de remise des prix débuteront à 18 h.

Souhaitons que, cette fois, la météo jouera le jeu et ne sera pas chaotique comme à Frauenfeld.

Néanmoins, une chose est déjà sûre : contrairement à Interlaken et Frauenfeld, où Egli est désormais le seul recordman de victoire, aucun nouveau record ne sera battu à Bière puisque les cinq victoires de Jean-Daniel Murisier en 1990, 1992, 1998, 1999 et 2004 resteront (cette année) inégalés.

Plan du parcours

Pour de plus amples informations sur le slalom à Bière : www.slalom-de-biere.ch

Credit photo : Baptiste Aebi/Sport-Auto.ch, Wyss, Citino ; communiqué ASS

A propos de l'auteur

Articles en relations