WRC – Ott Tänak se relance au Chili

En remportant sa deuxième victoire de la saison Ott Tänak a fait une bonne opération en ayant pris le maximum de point possible sur le week-end, et revenant ainsi à 10 points de Sébastien Ogier, nouveau leader du championnat, alors que Thierry Neuville a rétrogradé au troisième rang après avoir abandonné.

Si la première spéciale du rallye était remportée par Kris Meeke alors que Ott Tänak et Sébastien Ogier perdaient, tous deux, une poignée de seconde suite à une petite faute, le reste de la journée allait être à l’avantage des deux hommes alors que le Britannique perdait pied sur la suite de la journée. Ainsi, Ott Tänak réalisait ensuite trois temps scratch, sur les six du jour, et clôturait la première journée en tête de l’épreuve avec une grosse vingtaine de seconde sur le pilote Citroën. Auteur de bons chronos mais aussi de quelques petites fautes, Jari-Matti Latvala concluait cette première étape au troisième rang juste devant Thierry Neuville, ce dernier ayant été handicapé par un temps forfaitaire à la suite d’un drapeau rouge le matin. Cinquième Kris Meeke perdait des positions au fil de la journée à l’inverse de Sébastien Loeb qui, après avoir pris ses marques pour son premier rallye terre au volant de la Hyundai, réalisait de bons chronos l’après-midi concluant sa journée par un temps scratch.

Mais la deuxième journée du rallye allait être marquée par l’accident de Thierry Neuville. Sorti trop large d’un virage à gauche, la Hyundai partait alors dans une série de tonneaux, heureusement Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul s’en sortaient indemnes, et c’était l’abandon pour l’équipage Belge. Devant, Ott Tänak accentuait son avance au fil de la journée alors que Sébastien Ogier tentait un coup de poker sur les pneumatiques, mais un changement de météo le soir permettait à Sébastien Loeb de revenir à 5 secondes de la Citroën, le nonuple champion précédant les deux Ford d’Elfyn Evans et Teemu Suninen le samedi soir. En difficultés, Esapekka Lappi et Andreas Mikkelsen pointaient au sixième et septième rang devant les WRC 2 alors que les Toyota de Jari-Matti Latvala (casse de la transmission) et Kris Meeke (tonneau) perdaient beaucoup de temps.

Avec 5 secondes d’écart entre les deux Sébastien avant la dernière étape, la lutte pour la deuxième place s’annonçait intense le dimanche matin. Et, dès le premier chrono du jour, le pilote Hyundai revenait à 1,1 seconde de la Citroën du champion en titre. Mais ce dernier allait ensuite reprendre l’avantage dans le chrono suivant. Devant, Ott Tänak préservait ses pneumatiques en vue de la Power Stage, et perdait un peu de temps sur Sébastien Ogier. Mais dans la dernière spéciale, le piltoe Estonien repartait à l’attaque et remportait l’ultime chrono et les 5 points bonus en plus des 25 de sa victoire :

Ott Tänak : « C’est formidable de s’imposer ici pour la première au Chili. Ce fut une épreuve très exigeante et demandant une très forte concentration pour ne pas faire d’erreur. Cette dernière journée fut difficile avec les deux Sébastien qui poussaient fort. L’écart était faible, mais nous devions continuer ainsi afin de récolter le maximum de points lors de la Power Stage. Lors des deux derniers rendez-vous, nous avions connu quelques résultats décevants et pouvoir nous battre ainsi est parfait. C’est vraiment important, surtout pour l’équipe, de pouvoir rester motiver et de continuer à avancer. Maintenant, nous sommes tournés vers l’avenir et de retour dans la lutte. »

Deuxième de la Power Stage, Sébastien Ogier terminait également au deuxième rang du rallye, ce qui lui permet ainsi de prendre la tête du championnat, alors que Sébastien Loeb réalisait son premier podium au volant de la Hyundai. Au pied du podium, les deux Ford WRC assuraient de gros points, Elfyn Evans terminant quatrième devant Teemu Suninen, Esapekka Lappi, Andreas Mikkelsen et Kris Meeke complétant le top 8 devant Kalle Rovanperra qui remportait le WRC 2 Pro et Mads Ostberg dixième au général et deuxième en WRC 2 Pro.

CLASSEMENT FINAL

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) 3h15’53’’8
  2. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +23’’1
  3. Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC) +30’’2
  4. Evans / Martin (Ford Fiesta WRC) +1’36’’7
  5. Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) +3’15’’6
  6. Lappi / Ferm (Citroën C3 WRC) +3’45’’4
  7. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +4’39’’0
  8. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) + 7’33’’4
  9. Rovanperä / Halttunen (Skoda Fabia R5) + 7’52’’5
  10. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 R5) +8’16’’1

POWERSTAGE

  1. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC)
  2. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC)
  3. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
  4. Loeb / Elena (Hyundai i20 WRC)
  5. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC)

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Sébastien Ogier – 122 points
  2. Ott Tänak – 112 points
  3. Thierry Neuville – 110 points
  4. Kris Meeke – 59 points
  5. Elfyn Evans – 55 points
  6. Sébastien Loeb – 39 points
  7. Andreas Mikkelsen – 36 points
  8. Esapekka Lappi – 34 points
  9. Jari-Matti Latvala – 32 points
  10. Teemu Suninen – 30 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Hyundai WRT – 178 points
  2. Toyota Gazoo Racing – 149 points
  3. Citroën Total WRT – 143 points
  4. M-Sport Ford WRT – 100 points

Credit photo : Toyota Gazoo Racing, Citroën Racing, Hyundai Motorsport, Ford M-Sport, Skoda Motorsport ; citation : Toyota Gazoo Racing

A propos de l'auteur

Articles en relations