Formule E: Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) victorieux à Monaco

Théâtre samedi de la 9e épreuve du championnat FIA de Formule E, l’ePrix de Monaco a vu le champion en titre Jean-Eric Vergne (DS Techeetah) s’imposer pour la deuxième fois de la saison. Il a en effet franchi la ligne d’arrivée en première position avec respectivement 0.201’’, 1.261’’, 1.439’’ et 6.215’’ d’avance sur Oliver Rowland (Nissan), Felipe Massa (Venturi), Pascal Wehrlein (Mahindra) et Sébastien Buemi (Nissan).

Vainqueur lors des deux précédents ePrix de Monaco en 2015 et en 2017 (la course monégasque de Formule E se déroule tous les deux ans en alternance avec le Grand Prix historique de Monaco), Sébastien Buemi n’a pas réussi la passe de trois cette année. Il aurait été le 9e vainqueur de la saison en tout autant de courses!

Le pilote vaudois, finalement 5e après s’être porté à plusieurs reprises à la hauteur de Felipe Massa en début de course, peut néanmoins être crédité d’une très bonne course. Il en va de même pour, son coéquipier Oliver Rowland, 2e à seulement 201 millièmes de seconde du vainqueur Jean-Eric Vergne en course, et pour leur équipe Nissan e.dams qui a signé à Monaco le meilleur résultat de sa jeune carrière en plaçant ses deux monoplaces parmi les cinq premiers au terme de la course. Nissan e.dams a par ailleurs marqué 31 points dans la principauté monégasque. Aucune autre équipe n’a fait aussi bien lors de cette épreuve qui est la plus glamour de la saison et qui a notamment été marquée par la présence du prince Albert de Monaco, de l’ancien champion du monde de F1 Nico Rosberg, actionnaire désormais du championnat de Formule E, et de Jean Todt, le président de la Fédération internationale de l’automobile (FIA).

L’écurie DS Techeetah avait elle aussi de quoi se réjouir à Monaco. En plus de la victoire du champion en titre Jean-Eric Vergne, le seul à s’être imposé à deux reprises cette saison, l’écurie partenaire de DS Automobiles a également vu son second pilote André Lotterer terminer au 9e rang. Le pilote allemand, coéquipier du Biennois Neel Jani chez Rebellion dans le championnat du monde d’endurace, a ainsi marqué deux points supplémentaires et les deux pilotes de DS Techeetah occupent désormais les deux premiers rangs au classement intermédiaire du championnat des pilotes.

Du côté du classement des équipes, c’est également DS Techeetah qui est en tête. Cela ne peut que réjouir les responsables de DS Automobiles qui s’appuient sur cet engagement en Formule E pour souligner le caractère sportif de leurs modèles de série – https://sport-auto.ch/essais/post/immersion-monde-de-ds-performance/ – et surtout leur côté innovateur.

On rappellera ainsi que la DS7 Crossback, que Sport-Auto.ch avait essayée dans sa version thermique à 225 ch dans le sud de la France https://sport-auto.ch/essais/post/ds7-crossback-la-premiere-ds-de-nouvelle-generation/ , existe désormais en version E-Tense 4×4 qui bénéficie d’une autonomie de 50 km (WLTP) grâce à son mode électrique, un mode électrique que l’on retrouve également sur la monoplace de Jean-Eric Vergne comme le souligne DS Automobiles dans sa communication.

Lors de l’ePrix de Berne, qui aura lieu le 22 juin, la marque DS Automobiles sera bien entendu présente dans l’E-Village de cette onzième épreuve du championnat FIA de Formule E réservé aux monoplaces 100% électriques. Xavier Mestelan, directeur de DS Performance, ainsi que Jean-Eric Vergne et l’ancien pilote de F1, notamment chez Sauber, Pedro de la Rosa, responsable sportif et technique de DS Techeetah, profiteront de leur présence dans la capitale de la Confédération suisse pour communiquer sur leurs stratégies respectives.

Jean-Eric Vergne: « Je suis très content de cette victoire à Monaco et j’aimerais remercier toute mon équipe car la monoplace était parfaite aujourd’hui. Nous sommes en tête aussi bien du championnat des pilotes que de celui des équipes. Pour en revenir à la course, elle a été particulièrement intense avec les quatre premiers classés dans un mouchoir d’un peu plus d’une seconde. Tout était sous contrôle et mes ingénieurs m’ont bien informé sur l’avance que je comptais sur Oliver (Rowland). »

 

Sébastien Buemi: « C’était une lutte particulièrement rude et le point positif est que nous avons marqué de gros points pour l’équipe. J’ai effectué un bon départ qui m’a permis de me retrouver juste derrière mon coéquipier Oliver (Rowland) et j’ai dû faire attention à ne pas le heurter au premier freinage. J’ai ensuite consommé beaucoup d’énergie en me battant avec Felipe (Massa) mais je n’ai malheureusement pas été en mesure de le dépasser. »

Si Sébastien Buemi a eu la satisfaction de terminer la course, cela n’a pas été le cas d’Edoardo Mortara, le deuxième pilote suisse qui est engagé en Formule E et qui fait équipe avec l’ancien pilote de Ferrari Felipe Massa au sein de l’écurie monégasque Venturi. Après avoir dû se contenter du 19e rang des qualifications – avec seulement une demi-seconde de retard sur l’auteur du meilleur temps Jean-Eric Vergne – , le pilote genevois a dû abandonner en course après avoir abimé la suspension avant de sa monoplace lors d’une tentative de dépassement de l’ancien pilote belge de F1 Jérôme d’Ambrosio au 30e tour.

Edoardo Mortara: « Ce n’était pas un bon jour pour moi. Fort heureusement, mais c’était en revanche un grand jour pour mon équipe avec la 3e place de Felipe (Massa) qui fêtait à cette occasion son premier podium en Formule E. Lors des qualifications, je n’ai jamais pu bénéficier de l’adhérence que j’aurais souhaitée et j’ai dû en outre composer avec quelques problèmes de freins. Et quand vous partez aussi loin sur la grille de départ, il est très difficile de remonter même si j’ai effectué quelques bons dépassements. Mais j’étais dans un bon rythme avant mon abandon et j’espère qu’il en ira de même lors des prochaines courses. »

Le championnat FIA de Formule E s’arrêtera à Berlin le 25 mai et à Berne le 22 juin. D’ici là, Sébastien Buemi effectuera un tour de démonstration avec sa monoplace de Formule E ce jeudi 16 mai dans les rues de Berne.

Sébastien Buemi est attendu vers 9h10 à la fosse aux ours et à 9h40 sur la place fédérale où il signera également des autographes vers 9h45. Si vous êtes dans les parages, n’hésitez pas à aller à sa rencontre! La Vaudoise Simona de Silvestro, pilote d’essai de l’écurie Venturi de Formule E, sera présente elle aussi ce jeudi à Berne.

Résultats de l’ePrix de Monaco: https://www.fiaformulae.com/fr/results/race-results

Crédits des photos: Laurent Missbauer, FIA Formule E, Nissan, DS Automobiles et Venturi

A propos de l'auteur

Articles en relations