Slalom de Frauenfeld – Egli remporte la victoire et bat un nouveau record

La 20ème édition du slalom de Frauenfeld a été un succès sur toute la ligne en dépit des conditions météorologiques changeantes. Comme prévu, la victoire du jour est revenue au grand favori Philip Egli.

Philip Egli a battu un nouveau record dans le championnat suisse de slalom. Lors de l’ouverture de la saison à Interlaken, il avait remporté sa quatrième victoire dans l’épreuve ce qui en fait le recordman. Aujourd’hui, il a également réalisé cet exploit à Frauenfeld, où il a gagné pour la cinquième fois consécutive. Lors de la 20ème édition de l’épreuve, Egli a réalisé le meilleur temps en 1:50,68 min. Il n’a manqué de la sorte son propre record de la piste établi l’année dernière que de neuf centièmes de seconde. « C’était très excitant », précisait Egli, qui a fêté sa 30ème victoire à Frauenfeld. « Malheureusement, j’ai été stoppé un peu avant l’arrivée dans la première manche parce que Marcel Maurer a fait un tête-à-queue devant moi. Aussi j’ai joué la sécurité. Et dans la deuxième et la troisième manche, je n’ai pas réussi à améliorer mon chrono, car la piste était humide à certains endroits. »

Le héros local Lukas Eugster sur une Ligier-Honda termine deuxième derrière Egli. Le pilote d’Herisau a également assuré sa première manche et a manqué la victoire finale de 0,25 seconde. « J’ai moi aussi assuré à ma première manche », a déclaré Eugster. « Ensuite la piste était humide. Mais je suis satisfait. Je ne m’attendais pas à être aussi compétitif sur cette piste. » La troisième place est revenue à Marcel Maurer, qui a réalisé le meilleur temps de la séance d’essais du matin en 1:49,86 min, mais n’a, ensuite, pas réussi à s’améliorer dans la deuxième manche en raison des conditions météorologiques.

Les autres favoris ont eux aussi tous été performants. Dans le groupe Interswiss jusqu’à 2 000 cm³, Manuel Santonastaso a remporté la victoire du jour sur sa BMW 320. Le Thurgovien a fait un temps de 2:00,20 min lors de son épreuve à domicile et a distancé Jürg Ochsner (Opel Kadett) de presque une seconde. Christoph Zwahlen a maîtrisé lui aussi sa catégorie. Dans son Opel Kadett C vert fluo, Zwahlen a obligé Urs Banz et Harry Eberle à se contenter des places d’honneur.

Le champion suisse Martin Bürki a également triomphé dans la catégorie E1 à 1 600 cm³ malgré la casse d’arbre d’entraînement dans la première manche. Les résultats furent serrés dans la catégorie moins de 2 000 cm³. Finalement, le pilote de Ford Escort Reto Steiner a réussi à battre les prétendants au titre Christian Darani (Fiat XI/9) et Danny Krieg (Audi A4) grâce à une bonne première manche. Toutefois, l’écart était minime, soit 0,07 et 0,15 seconde respectivement. La victoire dans la catégorie jusqu’à 3 000 cm³ a été remportée par Hermann Bollhalder sur Opel Speedster. Dans la catégorie plus de 3 000 cm³, le résultat a été un peu plus serré. Simon Wüthrich sur sa VW Golf II s’est imposé face au vainqueur d’Interlaken Patrick Drack sur Porsche 997 Cup. Alors que Daniel Koch terminait au troisième rang.

Et qu’en est-il du championnat ? À côté des cinq autres vainqueurs de catégories – Egli (E2-SS jusqu’à 2 000 cm³ ), Eugster (CN jusqu’à 2 000 cm³ ), Santonastaso (IS jusqu’à 2 000 cm³ ), Hanspeter Thöni (Peugeot 106, N/ISN jusqu’à 1 600 cm³ ) et Zwahlen (IS jusqu’à 3 000 cm³ ) – Martin Bürki est toujours le leader du classement après deux des huit courses de la saison en ayant fait le plein de point.

Samedi déjà, les pilotes des catégories LOC et des coupes de marque ont offert du spectacle. Marcel Muzzarelli, un autre pilote local, a remporté la Suzuki Swiss Racing Cup. Le multiple vainqueur de la coupe de marque a été le plus rapide dans les deux manches et a pris la tête du championnat avec sa victoire. La 2e place est revenue à Siméon Schneider, la 3e place à Patrick Flammer. Le vainqueur d’Interlaken, Sandro Fehr, a dû se contenter de la sixième place.

Résultats :

Dimanche : Scratch (avec LOC) – classes
Samedi : Scratchclasses

Communiqué ASS

A propos de l'auteur

Articles en relations