WRC – Week-end Argentin parfait pour Thierry Neuville

Hormis les premiers chronos du vendredi où il était désavantagé par sa position d’ouvreur, Thierry Neuville réalisait un sans-faute en Argentine. Et, profitant des différents faits de course survenu à ses adversaires au championnat, le pilote Hyundai à conforter son avance au championnat.

Après une super spéciale jeudi soir, les concurrents du WRC débutaient le rallye sous le soleil, mais dans des conditions de piste très boueuse en raison des fortes pluies survenues les jours précédents. Et, si ces conditions ne pénalisent, habituellement, les premiers sur la route, les énormes flaques d’eau en piste faisaient perdre du temps à Thierry Neuville et Sébastien Ogier dans le premier chrono, avant que le deuxième du jour soit annulé pour ces mêmes raisons. À l’inverse, Kris Meeke profitait de la situation pour prendre les devants et s’installer en tête lors du tour matinal.

Lors de la deuxième boucle, l’Irlandais du Nord était contraint de rouler sans le troisième rapport et perdait du temps sur ses adversaires, laissant les commandes à Ott Tänak dan l’es 7, avant que ce dernier soit victime de sa transmission lors du dernier chrono du jour, rétrogradant à la troisième place. Avec de bons chronos effectués dans l’après-midi, Thierry Neuville prenait la tête en cette fin de journée devant Sébastien Ogier, le pilote français limitant fortement la casse malgré une voiture difficile à contrôler.

Le lendemain, Thierry Neuville allait profiter des déboires de ses adversaires pour conforter son avance. Ainsi, Sébastien Ogier heurtait un piquet après avoir hésité à un carrefour, le contournement (par la droite ou la gauche) n’étant aucunement matérialisé… Ce qui allait entraîner une pénalité de 10 secondes à Kris Meeke en fin de journée ce dernier étant passé du mauvais côté. Cassant sa direction assistée dans l’opération, le pilote Citroën perdait plus d’une minute avant l’assistance de mi-journée.

À l’inverse, Ott Tänak partait à l’attaque en cette matinée et reprenait une dizaine de seconde à la Hyundai revenant ainsi à 5 secondes à la pause de mi-journée. Mais, dans la boucle de l’après-midi, le pilote Toyota était trahie par sa mécanique et était contraint à repartir en rallye 2 le lendemain. En fin de journée, le pilote belge rejoignait le parc fermé avec une confortable avance, 45 secondes, sur son coéquipier Andreas Mikkelsen qui réalisait, lui aussi, un beau rallye. Sébastien Ogier complétait le podium provisoire après que Kris Meeke ait reçu sa pénalité le faisant rétrograder derrière le français et Dani Sordo, alors que Jari-Matti restait en embuscade derrière le trio.

Avec trois spéciales à disputer le dimanche, Thierry Neuville ne tentait pas le diable lors du dernier jour et assurait sa position lors des deux premiers chronos, avant d’aller, néanmoins, chercher 3 points bonus en Powerstage. À l’inverse, Andreas Mikkelsen restait dans le rythme lors des deux premières es avant d’assurer la deuxième place dan l’ultime chrono du rallye et offrait ainsi le doublé à Hyundai Motorsport.

Thierry Neuville : « Ce sont vraiment des moments formidables ! La voiture a été parfaite tout au long du week-end et je me sentais à l’aise, rapide et contrôlant la situation tout au long de l’épreuve. Nous avons remporté des spéciales et démontrés les performances de la Hyundai I20 WRC dans les conditions très difficiles. Le résultat pour l’équipe est incroyable, non seulement pour ceux présent ici, mais également pour ceux qui travaillent, sans relâche, en Allemagne. Je leur suis tellement reconnaissant, pour leur travail, leur dévouement et leur professionnalisme. Nous avons marqué des points importants pour le championnat et je suis vraiment fier de ce que nous avons accompli ce week-end. »

La vraie lutte pour le dernier jour était pour la troisième marche du podium. Parti le couteau entre les dents, Kris Meeke reprenait la troisième place à l’issue des deux premières spéciales du jour et comptait 5 secondes d’avance sur Sébastien Ogier avant la Powerstage. Mais, en difficulté avec sa C3 WRC lors des chronos précédent, ce dernier attaquait fort dans la Powerstage et la remportait tout en prenant le meilleur sur Kris Meeke pour seulement une seconde et demi, marquant ainsi les points précieux du podium et ceux de la Powerstage.

Derrière Kris Meeke quatrième, Jarri-Mati Latvala prenait le meilleur sur Dani Sordo ce dernier jour alors que Teemu Suninen assurait la septième place devant Ott Tänak reparti en rallye 2, Mads Ostberg, vainqueur en WRC 2 Pro et Pedro Heller (vainqueur ne WRC 2) complétant le top 10.

En revanche, point de podium d’arrivée pour Esapekka Lappi et Elfyn Evans, les deux hommes ayant fortement endommagé leur monture lors du rallye, et ne pouvaient repartir en Rallye 2.

CLASSEMENT FINAL

  1. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC) 3h20’54’’6
  2. Mikkelsen / Jaeger (Hyundai i20 WRC) +48’’4
  3. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC) +1’04’’8
  4. Meeke / Marshall (Toyota Yaris WRC) +1’06’’2
  5. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC) +1’21’’1
  6. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC) +1’26’’7
  7. Suninen / Salminen (Ford Fiesta WRC) +4’57’’3
  8. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC) +14’24’’8
  9. Ostberg / Eriksen (Citroën C3 R5) +14’28’’5
  10. Heller / Marti (Ford Fiesta R5) +20’14’’5

POWERSTAGE

  1. Ogier / Ingrassia (Citroën C3 WRC)
  2. Latvala / Anttila (Toyota Yaris WRC)
  3. Neuville / Gilsoul (Hyundai i20 WRC)
  4. Sordo / Del Barrio (Hyundai i20 WRC)
  5. Tänak / Järveoja (Toyota Yaris WRC)

CHAMPIONNAT DU MONDE PILOTES

  1. Thierry Neuville – 110 points
  2. Sébastien Ogier – 100 points
  3. Ott Tänak – 82 points
  4. Kris Meeke – 54 points
  5. Elfyn Evans – 43 points
  6. Andreas Mikkelsen – 30 points
  7. Jari-Matti Latvala – 28 points
  8. Esapekka Lappi – 26 points
  9. Dani Sordo – 26 points
  10. Sébastien Loeb – 22 points

CHAMPIONNAT DU MONDE CONSTRUCTEURS

  1. Hyundai WRT – 157 points
  2. Toyota Gazoo Racing – 120 points
  3. Citroën Total WRT – 117 points
  4. M-Sport Ford WRT – 78 points

Credit photo : Hyundai Motorsport, Citroën Racing, Toyota Gazoo Racing, M-Sport Ford ; citation : Hyundai Motorsport

A propos de l'auteur

Articles en relations