ePrix de Rome: première victoire de Jaguar, Buemi 5e

Septième épreuve du championnat FIA de Formule E, l’ePrix de Rome a été remporté samedi par le Néo-Zélandais Mitch Evans (Jaguar) qui s’est imposé devant l’Allemand André Lotterer (DS Techeetah) et le Belge Stoffel Vandoorne (HWA). Le Vaudois Sébastien Buemi (Nissan) a terminé au 5e rang alors que le Genevois Edoardo Mortara (Venturi) a été contraint à l’abandon au 8e tour en raison de problèmes de transmission.

Alors que le Grand Prix de Chine, troisième épreuve du championnat du monde de F1 qui s’est disputée le même week-end a vu la troisième victoire consécutive d’une Mercedes, l’ePrix de Rome, septième épreuve de la saison 2018-2019 de Formule E a sacré un septième vainqueur, en l’occurrence Mitch Evans.

Le pilote néo-zélandais s’est imposé pour la première fois de sa carrière en Formule E et a également offert à Jaguar sa première victoire dans cette série 100% électrique. L’année 2019 risque donc d’être marquée d’une pierre blanche pour Jaguar. Elle a en effet également coïncidé avec l’élection, la veille du Salon de Genève, de la Jaguar I-Pace 100% électrique au titre de «Voiture de l’année 2019». On rappellera que la Jaguar I-Pace, dont les accélérations sont pour le moins fulgurantes (il ne lui faut que 4,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h), nous avait laissé une excellente impression lors de notre essai dans les environs du Nürburgring. Lire ici nos impressions: https://sport-auto.ch/essais/post/jaguar-i-pace-prime-time/

Du côté suisse, Sébastien Buemi (Aigle/VD) a une nouvelle fois été bien mal récompensé de ses efforts à Rome. Sur les six pilotes admis en Super Pole, il a été le seul à rouler sous la pluie alors que les autres ont pu profiter d’une piste qui s’asséchait au fil des tours. Le pilote vaudois a dû ainsi se contenter de la sixième place sur la grille de départ. Il parvenait certes à gagner immédiatement deux places au départ mais devait finalement se contenter du 5e rang au terme de la course.

Sébastien Buemi: «Nous aurions mérité un meilleur résultat. Mais le fait que je termine 5e juste devant mon coéquipier Oliver Rowland prouve que nos deux Nissan sont en mesure de se battre dans le peloton de tête. J’espère ainsi que la prochaine course, qui se déroulera le 27 avril à Paris, finira par me sourire et que je serai le huitième pilote à m’imposer en tout autant de courses cette saison.»

Quant à Edoardo Mortara (Genève), qui s’était imposé lors de la 5e course de la saison à Hong Kong, il s’est montré lui aussi très compétitif à Rome. Septième lors des qualifications, juste derrière Sébastien Buemi, le pilote de Venturi n’a raté la Super Pole que de 56 millièmes de seconde. En course, il a dû cependant abandonner au 8e tour à la suite d’un problème de transmission.

Edoardo Mortara: «Cet abandon est vraiment mal tombé car j’étais très bien parti. Je m’apprêtais à dépasser Oliver Rowland lorsqu’il m’a fermé la porte. C’est la course et ce n’était pas bien grave. J’ai cependant dû freiner très tard et très fortement pour éviter un accrochage et c’est à ce moment-là que quelque chose a lâché dans la transmission.»

Le classement de la course

Dates des prochains ePrix: Paris (27 avril), Monaco (11 mai), Berlin (25 mai) et Berne (22 juin)

Crédits des photos: FIA Formula E, Nissan et Venturi

A propos de l'auteur

Articles en relations