Critérium JU – Trophée Michelin : entrée en lice de nombreux nouveaux équipages

 

C’est dans le Jura que les équipages du Trophée Michelin Suisse ont rendez-vous pour une deuxième manche qui s’annonce difficile. La météo prévoit des caprices et devrait durcir sérieusement le tracé exigeant, très rapide, fait de routes variées aux revêtements peu abrasifs du Critérium Jurassien. 166 km de chronos répartis en onze épreuves spéciales attendent les douze concurrents du Trophée Michelin Suisse dont plusieurs nouveaux-venus. Une échéance particulièrement intéressante qui va permettre de préciser une hiérarchie encore incertaine dans cette nouvelle compétition initiée par le manufacturier de pneumatiques Michelin de Clermont-Ferrand cette saison.

Actuels leaders de la série, Sergio Pinto – Sarah Buchard entendent conserver leur avantage aux commandes de leur Renault Clio Super 1600 mais rien n’est moins sûr. Si le couple Cédric et Mirjam Betschen a démontré lors du dernier Rallye Pays du Gier qu’il est possible de terminer sur la 2ème marche du podium avec une « petite » Renault Clio Ragnotti groupe N, l’entrée en lice de Sébastien Berner – Grégoire Chappot, sur Citroën DS3 R3T, devrait bouleverser l’ordre établi et forcer Sergio Pinto – Sarah Buchard à hausser le rythme. Le duo Berner – Chappot a démontré l’an passé notamment, qu’il est extrêmement véloce. Avec la paire Pinto – Buchard, ils sont les favoris de ce Critérium Jurassien 2019. 

 

Impressionnants sur les routes du Gier, Cédric et Mirjam Betschen sont en embuscade de ce duel. A l’affût de la moindre erreur de Sergio Pinto et Sébastien Berner, ils peuvent rééditer leur performance mais doivent également faire face à l’entrée en compétition de plusieurs équipages au talent avéré. Également sur Renault Clio Ragnotti groupe N, si les vaudois Olivier Ramel – Pierre-Alain Forestier retrouvent les routes helvétiques après une période d’expatriation sur la terre en France notamment, ce n’est probablement pas pour faire de la figuration. Olivier Ramel a démontré par le passé son probant coup de volant et il va donner le meilleur de lui-même pour se saisir de la moindre opportunité de s’illustrer.

 

Actuels 3ème du Trophée Michelin Suisse, Laurent Bérard – Charlène Greppin abusent de leur discrétion naturelle pour tenter de se faire oublier dans les acteurs majeurs de ce trophée. Peine perdue ! Le sympathique valaisan et sa Honda Civic Type R groupe ISA a démontré qu’il n’est pas engagé pour faire acte de présence. Laurent Bérard est au bénéfice d’un solide métier et sa constance en fait un animateur incontournable de cette édition 2019 du Trophée Michelin Suisse. Il sera intéressant de suivre son évolution sur les routes du Critérium Jurassien mais une place dans le top cinq est largement à sa portée.

 

Présents en Peugeot 208 R2, Sébastien Studer devrait être navigué par Julien Loest. Le neuchâtelois évolue à quelques encablures de chez lui, il réside à la Chaux-de-Fonds, et évoluera en terrain familier comme son épouse Maude Studer, naviguée par Amanda Rossetti, également sur Peugeot 208 R2. Ils occupent respectivement les 4ème et 5ème rangs du Trophée Michelin Suisse. Malheureux lors du premier rendez-vous suite à une sortie de route dès la première soirée, Xavier Craviolini – Yannick Micheloud étrennent une Honda Civic Type R R3. Le couple, pourtant motivé par l’envie de bien faire, a manqué de réussite lors du Rallye Pays du Gier. Il faut espérer que cette déconvenue inhérente à la compétition, n’ait pas entamé sa détermination. C’est ce qu’il sera intéressant d’observer dès ce vendredi 12 avril.

 

Quatre équipages, en plus d’Oliver Ramel – Pierre-Alain Forestier, débutent en Trophée Michelin Suisse à l’occasion de ce Critérium Jurassien. Une place dans le top cinq est à leur portée et ils entendent bien atteindre cet objectif. Les locaux Denis et Sandrine Thievent sur Peugeot 208 R2 et le pilote de Courroux, Cyril Crevoiserat, navigué par le valaisan Michaël Volluz, sur Ford Fiesta R2, connaissent parfaitement l’épreuve, leurs montures et évolueront devant leurs familles et supporters. C’est donc extrêmement motivés qu’ils abordent ce rendez-vous. Si jusqu’à cette saison ils étaient parfois en manque d’enjeux, la participation au Trophée Michelin Suisse est, à n’en pas douter, une source de motivation profonde qui devrait les pousser à se transcender. Il en est de même pour les équipages vaudois Cédric Moulin, secondé par Nicolas Blanc, et Sylvain Fivaz – Martial Turin, qui évoluent sur les toujours performantes Renault Clio R3C. En intégrant le Trophée Michelin Suisse, Cédric Moulin et Sylvain Fivaz trouvent une opportunité de s’illustrer et l’enjeu les pousse à sortir de leur zone de confort. Sur ce tracé jurassien vallonné, que le froid et les quelques précipitations annoncées va considérablement corser, une hiérarchie va s’établir dans laquelle ils entendent occuper une place de choix.

Ce 2ème rendez-vous de la saison de Trophée Michelin Suisse 2019 est prometteur sur le plan sportif et annonce une très attractive compétition qui débute ce vendredi 12 avril à 18h00 au départ de Saignelégier.

No de départ Critérium Jurassien des équipages du Trophée Michelin Suisse :

28 – Sergio Pinto – Sarah Buchard
29 – Sébastien Berner – Grégoire Chappot
30 – Cédric Betschen – Mirjam Betschen
31 – Laurent Bérard – Charlène Greppin
32 – Xavier Craviolini – Yannick Micheloud
33 – Sylvain Fivaz – Martial Turin
34 – Cédric Moulin – Nicolas Blanc
35 – Olivier Ramel – Pierre-Alain Forestier
36 – Sébastien Studer – Julien Loest
37 – Cyrille Crevoiserat – Michaël Volluz
38 – Denis Thievent – Sandrine Thievent
39 – Maude Studer – Amanda Rossetti

 

Crédit des Photos : @Sébstien Montagny / Sport-Auto.ch

Source : Communiqué Trophée Michelin Suisse

A propos de l'auteur

Articles en relations