Blancpain GT Series – Belgian Audi Club Team WRT s’impose à Monza, top 5 pour Emil Frey Racing, Philippe Giauque s’impose en AM Cup

Au terme de 3 heures de course très mouvementée, c’est l’Audi n°1 du Belgian Audi Club Team WRT qui a remporté la victoire pour la première manche de la série Endurance. Parti depuis la première ligne, Alex Fontana, Adrian Zaugg et le Canadien Mikaël Grenier ont parfaitement mené la Jaguar de l’équipe suisse au cinquième rang, même si un podium était plus qu’envisageable.

Au terme des essais qualificatifs, c’est la Ferrari n°72 du SMP Racing qui s’élançait de la pôle position avec la Jaguar du Emil Frey Racing à ses côtés, et la GT italienne allait mener plus de la moitié de la course en ayant pris une poignée de secondes d’avance sur ses adversaires. Si Alex Fontana perdait sa deuxième place face à la Mercedes n°4 du Black Falcon après de multiples attaques de cette dernière en fin de première heure, le pilote tessinois et ensuite Adrian Zaugg, allaient parfaitement résister aux attaques de la Mercedes n°88 du AKKA ASP, remontée quatrième après un superbe relais de Raffaelle Marciello, avant que cette dernière prenne le meilleur à la fin d’une neutralisation… mais la manœuvre allait valoir une pénalité à la Mercedes pour non respect de la vitesse sous full course yellow.

Néanmoins, les restart de l’équipe suisse allaient s’avérer difficiles, et la Jaguar allait plusieurs positions à la fin d’une autre neutralisation en laissant passer la Mercedes n°43 du Strakka Racing, l’Audi n°1 du Team WRT et la Lamborghini n°63 du Grasser Racing Team. Confortable leader depuis le début de course, la Ferrari 72 allait perdre son avance sur la Mercedes n°43 à la fin du deuxième relais et Maximilian Buhk, alors au volant de la GT allemande, prenait le meilleur sur Mikhaël Aleshin par l’extérieur dans la parabolica peu avant les 2 heures de course.

Et si la Ferrari allait ensuite perdre plus de 20 tours, la Mercedes de tête n’allait pas pour autant récupérer les lauriers de la victoire. Ainsi, Dries Vanthoor, qui effectuait le dernier relais de l’Audi n°1, allait revenir sur le leader et une lutte entre les deux leaders allait s’engager. Et, si l’Audi prenait le meilleur sur la Mercedes, il était demandé à Dries Vanthoor de laisser repasser la Mercedes puisque le pilote belge avait dépassé les lignes de course délimitant la piste. Mais dans la foulée, un petit contact entre les deux voitures allait provoquer la situation inverse, la direction de course demandant à Maximilian Götz de laisser passer l’Audi. Le pilote belge ne laissait donc pas passer l’occasion et parvenait même rapidement à se mettre à l’abri pour franchir la ligne d’arrivée en tête.

Mais les dernières minutes de course allaient être animées dans la lutte pour la troisième marche du podium. Malgré sa pénalité, la Mercedes n°4 revenait au contact de la Lamborghini n°63 alors 3ème et les deux voitures allaient se suivre dans le trafic. Et la lutte à deux allait devenir une lutte à trois quand Mikaël Grenier, au volant de la Jaguar suisse, recolla au duo. Grâce au trafic, la Mercedes parvenait à prendre le meilleur sur la Lamborghini et prenait rapidement une petite avance sur Christian Engelhart (alors au volant de la Lamborghini du Grasser Racing Team) et la Jaguar. Et si le pilote canadien allait bien mettre la pression sur le pilote allemand, le classement n’évoluait plus et derrière le trio vainqueur de l’Audi n°1 (Dries Vanthoor – Alex Ribeiras – Christopher Mies), on retrouvait les Mercedes n°43 du Team Strakka (Maximilian Buhk – Maximilian Götz – Alvaro Parente) et n°4 du AKKA Asp (Luca Stolz – Yelmer Buurman – Maro Engel), la Lamborghini Huracan du Grasser Racing Team et la Jaguar du Emil Frey Racing complétant le top 5. Néanmoins, le trio de l’équipe suisse (Alex Fontana – Adrian Zaugg – Mikael Grenier) remporte la Silver Cup.

Mikael Grenier : « Nous avons connu un problème de stratégie lors du Full Course Yellow ce qui nous a fait perdre quelques places. C’est regrettable car l’équipe a fait du très bon travail tout le week-end. J’ai eu un bon relais même si nous avons connu quelques difficultés dans le trafic. La Jaguar ne peut pas freiner aussi tard que les autres et je ne voulais pas prendre de risques. »

Dans les autres catégories, la victoire en catégorie Pro-Am est revenu au Rinaldi Racing alors que le genevois Philippe Giauque est ses coéquipiers de la Mercedes n°89 (Fabien Barthez – Eric Debard) s’impose en Am Cup.

Philippe Giauque : « C’était mon premier départ en Blancpain GT Series depuis plus d’un an, donc c’était une situation délicate surtout à Monza. Nous avons pris la décision de faire une course calme et d’attendre les erreurs des autres ce qui est arrivé à plusieurs reprises lors de mon relais. J’ai pris beaucoup de plaisir, c’était la première fois que nous roulions ensemble et nous avons gagné. Et nous allons faire toute la série endurance dont les 24h de Spa donc je suis heureux. »

Parmi les autres Suisses au départ, il faut noter les très belles performances de Patric Niederhauser. Auteur du meilleur chrono de toutes les qualifications (ce qui offrait la deuxième ligne à la Lamborghini Gallardo), le pilote bernois allait occuper le top 5 tout au long de son relais avant de se classer au seizième rang final après avoir perdu du temps, notamment lors des changements de pilote mais aussi en raison d’une pénalité.

Classement final

Crédit photos et citations : Blancpain GT Series

A propos de l'auteur

Articles en relations