European Le Mans Series – Nicolas Lapierre, Alexandre Imperatori et Jonathan Hirschi dans la catégorie reine

La saison 2018 de l’European Le Mans Series (ELMS) 2018 débutera le dimanche 15 avril avec les 4 Heures du Castellet et un plateau impressionnant de 45 voitures. En 2018 s’affronteront des concurrents venus des quatre coins du monde, avec 121 pilotes et 35 écuries représentant 26 nations différentes d’Europe, d’Asie, d’Amérique du Nord et du Sud, ou encore d’Australasie.

On retrouvera également en piste les champions en titre ou sacrés ces dernières années pour ce qui s’annonce comme un rendez-vous très disputé. Ils offriront dans le Sud de la France un coup d’envoi passionnant pour cette saison 2018.

LMP2 : la qualité et la quantité pour le plus gros plateau de la catégorie

Cette année, le plateau LMP2 est le plus important jamais vu dans l’histoire de l’ELMS. Dix-neuf voitures composeront une grille de départ séduisante, constituée d’équipes et de pilotes d’envergure mondiale, parmi lesquels pas moins de quatre champions en titre.

Lauréats 2017 du Trophée des Pilotes LMP2 en Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), Bruno Senna et Julien Canal seront en piste au Castellet au sein de deux équipes différentes. Le premier nommé sera au volant de la Ligier n°22 de United Autosports aux côtés de Phil Hanson, tandis que le second pilotera la Ligier de Panis Barthez Compétition (n°23) en compagnie de Timothé Buret et Will Stevens. Champion du Monde des Pilotes d’Endurance 2013, le Français Loïc Duval fera équipe avec ses compatriotes Matthieu Vaxivière et François Perrodo sur l’ORECA de TDS Racing.

Vainqueur du Trophée Endurance FIA LMP2 du WEC en 2015, Roman Rusinov disputera les 4 Heures du Castellet associé à Andrea Pizzitola. Le team russe défendra son titre LMP2 conquis à l’issue de la saison ELMS 2017.  Et, pour cette épreuve, on retrouvera Alexandre Imperatori au volant du prototype n°26, le pilote fribourgeois effectuant ainsi son retour en prototype après une année dans les catégories GT.

Multiple vainqueur de la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans, le franco-suisse Nicolas Lapierre sera une nouvelle fois pilote DragonSpeed sur l’ORECA-Gibson n°21. Il retrouvera Henrik Hedman et Ben Hanley, ses deux équipiers de 2017. Enfin, le Neuchatellois Jonathan Hirschi retrouvera le Graff Racing, équipe avec laquelle il a pris part à une épreuve l’an passé, et sera associé à Tristan Gommendy et Alexandre Cougnaud.

Le pilote d’usine Ford Olivier Pla formera avec Paul Petit et Norman Nato l’équipage 100 % français du team espagnol Racing Engineering.  Anciens champions ELMS, Paul-Loup Chatin et Nelson Panciatici seront eux aussi au départ des 4 Heures du Castellet. Chatin sera chez IDEC Sport aux côtés du Mexicain Memo Rojas, titré en LMP2 (2017), et de Paul Lafargue ; Panciatici sera pilote Duqueine Engineering, avec ses compatriotes Nicolas Jamin et Pierre Ragues. Titrée dans cette catégorie en 2014, l’équipe Signatech Alpine fera un retour très apprécié en LMP2 : l’Alpine A470 rejoint le plateau ELMS 2018 et les ORECA 07, Ligier JS P217 et autres Dallara P217. Elle sera pilotée au Castellet par André Negrão et Pierre Thiriet, champion LMP2 de l’ELMS 2012.

Enfin, l’équipe helvetico-portugaise APR – Rebellion Racing alignera deux britannique et un américain, à savoir Ryan Cullen, Harrison Newey et Gustavo Menegues, sur son Oreca 07- Gibson.

LMP3 : les vedettes de demain

Avec un plateau fourni de 18 voitures, la catégorie LMP3 répond une nouvelle fois aux attentes des concurrents et propose aux pilotes comme aux équipes la première étape de la pyramide de l’Endurance en vue d’une future carrière en Le Mans Prototype.

Champion LMP3 en 2017, United Autosports est de retour en piste pour défendre son titre avec ses pilotes victorieux l’an dernier, Sean Rayhall et John Falb, qui formeront une nouvelle fois un équipage 100 % américain.

Sur la Norma M30 n°19 de M.Racing YMR, Nicolas Ferrer sera associé à deux pilotes suisses, David Droux et Lucas Légeret. Alors que la Ligier de l’équipe suisse Cool Racing alignera un équipage 100% helvétique : Iradj Alexander, Antonin Borga et Alexandre Coigny.

Titré en Michelin Le Mans Cup 2017, DKR Engineering arrive en European Le Mans Series en 2018. Les champions 2017 Alex Toril et Jean Glorieux sont rejoints par Miguel, le frère d’Alex.

LMGTE : Ferrari et Porsche, une bataille de géants

Ferrari et Porsche, les deux plus grands noms des compétitions GT, seront face à face en European Le Mans Series 2018. Avec 8 voitures au départ, la catégorie LMGTE offrira en course une belle bataille lors des 4 Heures du Castellet.  

Champion 2017 de la catégorie, JMW Motorsport revient en 2018 avec un équipage modifié. Le Britannique Liam Griffin sera aux côtés d’un duo très expérimenté, constitué d’Alex McDowall et Miguel Molina, pour défendre un titre remporté de haute lutte avec la Ferrari 488 GTE. L’équipe suisse Spirit of Race en engagera deux exemplaires pour l’helvète Thomas Flohr et le champion FIA GT3 Francesco Castellacci (n°54), ainsi que pour Duncan Cameron, Matt Griffin et Aaron Scott (n°55), victorieux en ELMS en 2017.

La quatrième et dernière Ferrari verra les fans de l’ELMS saluer le retour d’une livrée familière : le vert clair de Krohn Racing. Tracy Krohn et Niclas Jonsson auront pour coéquipier Andrea Bertolini, vainqueur de catégorie aux 24 Heures du Mans et ancien Champion du Monde FIA GT1.

Proton Competition sera de nouveau en piste avec ses deux Porsche 911 RSR. Christian Ried et Dennis Olsen piloteront la n°77 avec le tessinois Joël Camathias, tandis que Gianluca Roda, Giorgio Roda et Matteo Cairoli constitueront l’équipage 100 % italien de la n°88. Gulf Racing sera également de retour en ELMS avec Michael Wainwright, Alexander Davison et Ben Barker au volant de la 911 RSR de l’équipe britannique.

Lauréat 2017 de la Michelin Le Mans Cup en catégorie GT3, Ebimotors fait le grand saut en ELMS, troquant sa Lamborghini GT3 pour une version GTE de la Porsche 911 RSR.

Les 4 Heures du Castellet auront lieu sur le Circuit Paul Ricard le dimanche 15 avril 2018. Ce week-end de course sera précédé les lundi 9 et mardi 10 avril sur ce même circuit des essais officiels d’avant-saison.

Téléchargez la liste des engagés ICI

Communiqué ELMS

A propos de l'auteur

Articles en relations