FIA WEC – Doublé Porsche à domicile

#2 PORSCHE TEAM / DEU / Porsche 919 Hybrid - Hybrid - WEC 6 Hours of Nurburgring - Nurburgring - Nurburg - GermanyAprès la victoire au Mans le mois dernier, l’équipage de la Porsche 919 Hybrid n°2 (Timo Bernhard – Brandon Hartley – Earl Bamber) s’est imposé de nouveau lors des 6h du Nürburgring, même si, au vu de la course, c’est plutôt la voiture sœur qui méritait de l’emporter.

Après avoir décroché la pole position, la Toyota n°7 s’élançait en tête devant les deux Porsche 919 alors que l’autre Toyota, piloté au départ par Sébastien Buémi, effectuait son tour de chauffe au ralenti, provoquant même le départ derrière sous le safety car, avant de perdre 4 tours aux stands et ainsi toute chance de podium.

En effet, contrairement au Mans, cela n’allait pas être l’hécatombe en LMP1, puisque cette alerte (problème d’alimentation d’essence) dans la catégorie reine fut la seule au point que le pilote vaudois et ses coéquipiers parvenait à remonter au pied du podium, mais sans espoirs de podium.

Devant, la Toyota n°7 menait la première heure de course, mais sans parvenir à prendre le large sur les deux prototypes allemands. Et, après les premiers ravitaillement et changement de pilote, c’est même les deux 919 qui passaient à l’offensive, et Brandon Hartley prenait l’avantage sur la Toyota, pilotée alors par José Maria Lopez, suivi peu après par Neel Jani. Et, le pilote suisse prenait même l’avantage dans la troisième heure se retrouvant alors en tête de la course.

La suite de la course fut moins mouvementée, seul Earl Bamber repassait en tête un temps avant de reperdre le leadership dans le trafic, et André Lotterer, qui terminait la course sur la Porsche n°1, creusait l’écart jusqu’à dix minutes de l’arrivée. Il restait alors pour les deux 919 un dernier arrêt à effectuer. Et, l’équipe allemande arrêtait plus longuement la Porsche de tête permettant ainsi à la n°2 de reprendre l’avantage à deux tours de l’arrivée afin de conforter la place de leader du championnat de son équipage.

Au final, Timo Bernhard franchissait la ligne d’arrivée en tête avec une seconde et demi d’avance sur André Lotterer, la Toyota n°7 franchissant la ligne d’arrivée à plus d’une minute des vainqueurs devant la voiture sœur.

#38 JACKIE CHAN DC RACING / CHN /  Oreca 07 - Gibson - WEC 6 Hours of Nurburgring - Nurburgring - Nurburg - GermanyTout comme en LMP1, les vainqueurs du Mans en LMP2 allait également s’imposer dans le massif de l’Eiffel puisque l’Oreca n°38 du Jackie Chan Racing remportait une large victoire devant la Vaillante Rebellion n°31,alors que Nicolas Lapierre offrait le podium à l’Alpine n°36 prenait le meilleur sur la Vaillante Rebellion n°13 de Mathias Beche dans la dernière heure. Sur la Manor n°25, Jonathan Hirschi termine au septième rang de la catégorie LMP2 (onzième au général) alors que sur la voiture sœur, Simon Trummer se classe neuvième de catégorie et treizième au classement général.

Après avoir décroché la pole en GTE-PRO et mené la première partie de course, les deux Porsche 911 officielles ont dû s’incliner face à la Ferrari n°51 d’AF Corse qui s’élançait, pourtant, depuis la septième place sur la grille en GTE. Prenant la tête au milieu de la course, l’équipage de la 51 (James Calado – Alessandro Pier Guidi) s’imposait devant les deux GT allemandes, la 91 devant 92, alors que l’Aston Martin n°95 et la Ford n°67 complétaient le top 5 de la catégorie.

#7 TOYOTA GAZOO RACING / JPN / Toyota TS050 - Hybrid - Hybrid - #77 DEMPSEY-PROTON RACING / DEU / Porsche 911 RSR (991) - WEC 6 Hours of Nurburgring - Nurburgring - Nurburg - GermanySi la première moitié de course fut dominée par l’Aston Martin n°98 en GTE-AM, c’est finalement la Porsche n°77 du Team Dempsey Proton qui s’imposait devant la Ferrari du Spirit of Race de Thomas Flohr, le pilote suisse s’offrant ainsi un podium avec ses coéquipiers Francesco Castellacci et Miguel Molina, le pilote espagnol ayant même fait le forcing en fin de course pour remonter sur la voiture de tête, mais il allait manquer un peu moins de 5 secondes sur la ligne. Quand à l’Aston Martin n°98 elle terminait sur la troisième marche du podium.

Prochaine manche pour le FIA WEC à Mexico le premier week-end du mois de septembre.

Credit photo : FIA WEC

A propos de l'auteur

Articles en relations