Tour de Corse Historique : deux Suisses d’adoption en tête d’affiche

tdch2

Evènement majeur dans le monde du rallye historique de compétition (VHC), le Tour de Corse Historique accueille, en tête d’affiche, pour sa 16ème édition, deux champions d’exception – et Suisses d’adoption : Romain Dumas et Erik Comas.

Comme l’an dernier, à l’heure du Tour de Corse WRC, les concurrents du Tour de Corse Historique étaient à pied d’œuvre pour les reconnaissances. Pour cette 16ème édition, changement à la tête du rallye, puisque après le départ d’Yves Loubet, José Andreani reprend seul la présidence du Comité d’organisation, toujours entouré de bénévoles passionnés et dévoués. Le public, toujours plus nombreux et enthousiaste, répondra à coup sûr présent tout au long de cette semaine de célébration du rallye dans toute l’île de beauté.

Plus de 200 équipages engagés (dont 126 en VHC et 100 en VHRS) avec, parmi les têtes d’affiche, deux Suisses d’adoption. Erik Comas, surdoué et véritable touche-à-tout du sport auto (F1, endurance, rallye), avait remporté le Tour en 2008 sur une Alpine A110. Cette année, avec à nouveau à ses côtés son ami Jean-Noël Vesperini, il partira avec le numéro 1 et pilotera sa voiture fétiche, la Lancia Stratos groupe 4 (grâce à son partenaire Zenith Watches, avec qui il est engagé en Championnat d’Europe des Rallyes Historiques 2016), avec l’objectif d’en parfaire la fiabilisation en vue de la saison 2017 et, bien entendu, la victoire.

Pour Romain Dumas (no 3), récent vainqueur des 24 Heures du Mans et de Pikes Peak, avec déjà un glorieux palmarès dans plusieurs disciplines du sport auto, l’objectif est tout aussi clair. A ses côtés aux notes, l’un des copilotes français les plus titrés, Denis Giraudet. Leur monture ? une Porsche 911 3.0 RS de 1974 du team RD Limited/Joffroy. Gageons de belles bagarres pour le podium avec Jean-François Mourgues (Porsche 911, no 2), Christian Kelders (Porsche 911, no 4), ou encore le roi du cap, Jean-Pierre Manzagol (R5 turbo, no 5), sans oublier Louis Antonini (Porsche 911, no 6).

N’oublions pas nos quatre autres compatriotes qui seront de la partie cette année : à commencer par l’expérimentée copilote valaisanne Sandra Arlettaz. Conquise par l’île l’an dernier, grâce à sa participation aux côtés de Frank Servais, Sandra navigue cette année Pierre Lafay, sur Ford Escort Mk2. L’équipage franco-suisse partira mardi soir avec le numéro 41.

Routinier du Tour, le Genevois Donald Jenny alternera comme à l’accoutumée les notes et le volant dans la vaillante mais non moins véloce Jaguar Mk2 3.8, numéro 65, avec son complice Jean Verrier.

Numéro 74, l’équipage 100% helvétique, Michel Kuhni/Jeannette Kuhni, sur Porsche 911 SC, qui seront décidés à se faire plaisir sur l’île de beauté, après leur honorable 10ème place au Rallye Pays de Grasse ce printemps.

Après les vérifications, qui auront lieu demain lundi 3 octobre, sur la Marina de Porto Vecchio, c’est le pilote finlandais Harri Toivonen qui donnera officiellement le départ, mardi 4 octobre par une spéciale de nuit de 10,5 km en guise de prologue, avant le grand bain. Le parcours compte cette année 818 km, dont 316 de chrono en 17 spéciales, avec les classiques “Notre Dame de la Serra”, “Pont d’Accoravo – Zerubia”, “Stillicione – Acqua d’Oria”… et quelques tracés inédits ! Etapes à Porticcio, Porto, Ile-Rousse, puis retour sur Porto-Vecchio, pour le podium final, samedi 7 octobre.

Crédits photos : Communiqués Tour de Corse Historique

A propos de l'auteur

Articles en relations