Marcel Maurer danse sous la pluie au slalom de Bière

IMGS5785Après la longue pause hivernale, les habitués des Slaloms en Suisse avait rendez-vous le week-end dernier sur la place d’Arme de Bière pour la première manche de la saison du championnat Suisses des Slaloms.

Malheureusement, ce premier rendez-vous fut, quelques peu, perturbés par de grosses averses et par des températures très fraîches. Mais, ces conditions difficiles n’ont pas perturbé Marcel Maurer au volant de sa Formule Renault. Ainsi, dès la première manche, le pilote de Längnebühl, réalisait un chrono en dessous des 2 minutes et 50 secondes (2:47.099), performance qu’il sera le seul à réaliser, puisque Augustin Sanjuan (Dallara F307), qui allait terminer deuxième de l’épreuve, n’allait pouvoir faire mieux que 2:55.107, Jean-François Chariatte complétant le podium au volant de sa Tracking RC01.

IMGS5748Si en monoplace la victoire fut nette, il n’en fut pas de même dans les voitures de tourisme où Frédéric Neff (Porsche Cup) et Danny Krieg (Audi A4 STW), tout deux engagés en catégorie E1, n’allait être séparé que d’une demi-seconde, les deux pilotes de berline s’octroyant, au passage, les quatrième et cinquième place au scratch devant Michaël Bering qui remportait le groupe IS au volant de sa Honda Civic.

Engagé et favori pour l’épreuve, Eric Berguerand allait abandonner en raison de soucis techniques, mais également par  crainte d’abîmer la mécanique sous la pluie :

Eric Berguerand : « Lors de la première séance d’essais, il y avait des soucis de communication avec le logiciel de programmation des rapports de boite. Lors de la deuxième séance, la visibilité était nulle et j’ai connu de nouveau soucis de boîte lors de la première manche de course, de telle sorte que j’étais bloqué en 3ème. Au final, IMGS4979j’ai préféré arrêter pour ne pas prendre de risque de casser la voiture sous la pluie. »

Le samedi, les concurrents locaux ont eu un peu plus de chance au niveau de la météo, des éclaircies faisant leur apparition au cours de la journée. Et, pour cette épreuve, les écarts furent très serrés puisque seulement un dixième de seconde allait séparer les trois premiers, à l’avantage de Julien Monnay qui remportait l’épreuve au volant d’une Lotus Exige V6 devant la Subaru Impreza de Daniele Lüdi et la Mitsubishi Lancer de Eric Allemann. À noter que, pour ce dernier, il ne fut pas classé dans la manche 2, ce qui allait, peut-être, lui coûter la victoire, la majorité des pilotes améliorant leur chrono lors du deuxième tour.

CLASSEMENT :
NATIONAL SCRATCH
NATIONAL CATEGORIE
LOCAL SCRATCH
LOCAL CATEGORIE
CHALLENGE
PORSCHE
PORSCHE REGULARITE

Credit photo : Sébastien Montagny / Sport-Auto.ch

A propos de l'auteur

Articles en relations