WEC – 6h de Fuji : Doublé Porsche, la N°18 de Jani offrant la victoire à la N°17 qui prend la tête du championnat.

Car #17 / PORSCHE TEAM (DEU) / Porsche 919 Hybrid Hybrid  / Timo Bernhard (DEU) / Mark Webber (AUS) / Brendon Hartley (NZL)6 Hours of Fuji at Fuji International Speedway - Shizuoka - JapanLa 6ème manche du championnat WEC, les 6 h de Fuji, a vu Porsche signer un nouveau doublé. Des consignes de course, à 8 minutes du drapeau à damier, ont inversé l’ordre d’arrivée privant Neel Jani et ses coéquipiers de la N° 18 d’une victoire assurée. Une stratégie qui permet aux pilotes de la N°17 (Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley) de prendre la tête du championnat.

Si après le départ donné derrière la voiture de sécurité en raison d’une piste détrempée, l’Audi du Suisse Marcel Fässler a semblé à l’aise sous la pluie, c’est finalement Porsche qui a tiré le meilleur dans ces conditions difficiles. ND1_0587.CR2Grâce à cette 4ème victoires consécutive, le constructeur de Stuttgart augmente encore son avance sur Audi et Toyota aux classements constructeurs. De plus, en inversant les positions des deux voitures de tête à quelques minutes du terme de ces 6h de Fuji, Porsche prend également la tête du championnat pilote avec le trio de la N°17, Mark Webber, Timo Bernhard et Brendon Hartley.

Neel Jani : « Pour nous, ce fut la première course, depuis Silverstone, à ne connaître aucun problème, la voiture était rapide, la stratégie parfaite, mes coéquipiers au top. De plus, nous avons été chanceux avec les drapeaux jaunes. Ce qui nous a permis d’avoir une avance d’une minute. Mais, en raison de nos soucis lors des courses précédentes, nous avons offert la victoire à la voiture sœur. »

Le podium est complété par l’Audi de Marcel Fässler, Benoît Tréluyer et André Lotterer. Comme souvent cette saison, les Toyota n’ont pas pu se mêler à la course en tête. Elles terminent aux 5e et 6e rangs, derrière les Porsche et les Audi.

ND5_1885.CR2Marcel Fässler : « La voiture fut très efficace sous la pluie et j’étais en mesure de m’échapper. Cependant ce fut difficile de garder les mêmes performances avec les pneus sur la longueur d’un relais. Un peu plus tard, nous avons un peu manqué de chance mais nous sommes en mesure de maintenir la pression sur Porsche. Nous conservons de bonnes chances pour le championnat. »

Rebellion Racing retrouve la plus haute marche du podium des LMP1 « non hybrid » grâce au duo de la N°12 Mathias Beche et Nicolas Prost. Ils devancent la CLM P1 de Trummer et Kaffer. La Rebellion N°13 termine très loin après avoir connu des pépins hydrauliques.

DEP_7911.JPGMathias Beche : « Ce fut une course sans problème pour nous. Les conditions étaient vraiment difficiles, il était important pour nous de finir la course en bonne position, nous sommes encore dans un processus d’apprentissage avec la voiture. S’était assez fun dans la voiture car nous avions une Toyota derrière nous et nous pensions que nous pourrions terminer devant eux et je poussais au maximum lors de mes relais. Ce fut un effort d’équipe et je tiens à remercier toute l’équipe et Nico qui a fait un travail très solide dans des conditions pas faciles. »

En LMP2, contre performance du Team SARD-MORAND suite à une sortie Oliver Webb alors que la voiture semblait performante. Ils terminent 5ème LMP2, à 5 tours des leaders de la catégorie à savoir la Ligier n°26 du Team G-Drive.

ND5_1861.CR2Benoît Morand : « C’est un week-end très satisfaisant. Pour sa première course avec le team, nous avons eu un très bon contact avec Chris Cumming. Il a effectué une belle course. C’est une personne très calme, il est très agréable, rapide, constant, et ses temps ont régulièrement progressé. Les gars ont vraiment bien travaillé, à la fois pendant les trois séances d’essais libres et la troisième position en qualifications. La stratégie a mis du temps à se dessiner à cause des conditions météo imprévisibles. Il a fallu réagir selon le moment. Pour le début de la course, nous avons finalement décidé de partir en slicks retaillés, ce qui s’est finalement avéré le bon choix. Nous avons décidé de faire un troisième relais avec les mêmes pneus et tout le monde a suivi cette option. A ce moment-là, tout était parfait : nous étions premiers pendant la première heure, puis très à l’aise en deuxième position. La petite erreur d’Oliver a coûté trois à quatre tours, car il s’est retrouvé bloqué dans le bac à gravier du virage 1. Ce qui a également affecté la course de Pierre car il a fallu changer le capot avant. Mais quoiqu’il en soit, le team a démontré que nous sommes toujours très compétitifs. Le podium est donc plus que jamais à notre portée, il suffit désormais d’éviter les petites erreurs pour y arriver. »

 

ND1_0597.CR2A noter encore la deuxième place du franco-suisse Patrick Pillet (Porsche 911 RSR) en catégorie GTE Pro derrière la Ferrari n°51 d’AF Corse, et la victoire en GTE Am de l’acteur Américain Patrick Dempsey sur la Porsche du team Proton n°77.

Classement final des Six Heures de Fuji

  1. Bernhard-Webber-Hartley (GER-AUS-NZL/Porsche 919 Hybrid), 216 tours
  2. Dumas-Jani-Lieb (FRA-SUI-GER/Porsche 919 Hybrid) à 14.306
  3. Fässler-Lotterer-Tréluyer (GER-SUI-FRA/Audi R18 e-tron quattro) à 1 tour
  4. Di Grassi-Duval-Jarvis (BRA-FRA-GBR/Audi R18 e-tron quattro) à 2 tours
  5. Davidson-Buemi-Nakajima (GBR-SUI-JPN/Toyota TS040 Hybrid) à 2 tours
  6. Wurz-Sarrazin-Conway (AUT-FRA-GBR/Toyota TS040 Hybrid) à 13 tours
  7. ProstBeche-Heidfeld (FRA-SUI-GER/Rebellion R-One) à 13 tours
  8. Kaffer-Trummer (GER-SUI/ByKolles CLM-AER) à 17 tours
  9. Rusinov-Canal-Bird (RUS-FRA-GBR/Ligier-Nissan) à 18 tours

 

Classements provisoires des championnats (après 6 manches sur 8) :

  1. Mark Webber (AUT), Timo Bernhard (GER), Brendon Hartley (NZL), 129 pts
  2. Benoît Tréluyer (FRA), André Lotterer (GER), Marcel Fässler (SUI), 128 pts
  3. Romain Dumas (FRA), Marc Lieb (GER), Neel Jani (SUI), 95,5 pts
  4. Loïc Duval (FRA), Lucas di Grassi (BRA), Oliver Jarvis (GBR), 79 pts

Credit photo : FIA WEC/Adrenal Media – Citations : Porsche, Audi, Rebellion Racing, Team Sard Morand

A propos de l'auteur

Articles en relations