Mathias Beche remporte les 3 Heures du Red Bull Ring

Pierre Thiriet (à g.)-Mathias Beche, 1ers au Red Bull RingLe Genevois Mathias Beche remporte les 3 Heures du Red Bull Ring

Avec son coéquipier français Pierre Thiriet, le Genevois Mathias Beche a réédité le 20 juillet en Autriche, sur le Red Bull Ring, théâtre de la 3e manche de l’European Le Mans Series, la victoire qu’il avait remportée au mois de mai, à Imola, lors de la seconde épreuve du championnat. Le podium du Red Bull Ring a été identique à celui d’Imola car Mathias Beche et Pierre Thiriet, au volant de l’Oreca Nissan de l’équipe Thiriet by TDS Racing, se sont imposés, après trois heures de course, avec respectivement 21 et 49 secondes d’avance sur l’AlpineNatacha Gachnang sur le podium du duo Pierre Ragues-Nelson Panciatici (2e) et la Morgan-Judd de l’écurie fribourgeoise Morand Racing pilotée par la Vaudoise Natacha Gachnang et le Français Franck Mailleux. Les Suisses alémaniques Patric Niederhauser et Michel Frey ont pour leur part terminé au 5e rang avec un tour de retard au volant de l’Oreca Judd de l’écurie bernoise Race Performance.

Pour la petite histoire, on relèvera que la victoire de Mathias Beche a été remportée non sans que le pilote genevois ait été pris d’un besoin urgent sur la grille de départ et se soit soulagé juste derrière une glissière à la stupeur d’Olivier Gachnang, le père de Natacha Gachnang, qui a tenu à immortaliser cette scène cocasse devant le regard amusé des deux pilotes de F1 Olivier Panis et Jean-Eric Vergne. Enfin, le Neuchâtelois Jonathan Hirschi, ralenti par la rupture du câble du démarreur, ce qui lui a coûté près de vingt tours, a dû se contenter d’un 25e et dernier rang qui ne reflète guère sa véritable valeur, lui qui a longtemps été pointé à la 2e place.

En LMPC, c’est le Genevois Gary Hirsch, associé au Français Paul Loup Chatin, qui a réédité sa victoire d’Imola au volant de la FLM09 du Team Endurance Challenge (6e au classement général en Autriche), alors que, en LMGTE, c’est la Ferrari du Tessinois Joël Camathias, associé à l’Italien Andrea Bertolini, qui a terminé sur la deuxième marche du podium (11e au classement général sur un total de 25 équipages à l’arrivée.

Benoît Morand (à g.) et Mathias BecheNatacha GachnangJoël Camathias et Andrea Bertolini, Ferrari, 2e en LMGTEJoël CamathiasL'Oreca de Mathias Beche devant la Morgan du Morand RacingMathias BechePatric Niederhauser (à g.) et Michel Frey, 5e

Laurent Missbauer, Spielberg

Crédits des photos @Laurent Missbauer et @ELMS

A propos de l'auteur

Articles en relations