24h du Mans 2013 – Bilan des Suisses

L’Audi R18 e-tron quattro du Danois Tom Kristensen, de l’Ecossais Allan McNish et du Français Loïc Duval, a remporté  les 24 Heures du Mans. C’est la 12e victoire de la marque allemande dans la Sarthe, au terme d’une 81e édition qui a malheureusement été endeuillée quelques minutes seulement après le départ. Allan Simonsen, pilote danois qui participait pour la 7ème fois aux 24h du Mans, a trouvé la mort après avoir violemment percuté le rail de sécurité au niveau du virage du Tertre rouge.

Tom Kristensen, son compatriote, lui a dédié cette victoire, sur le podium final.

Retour sur le bilan helvétique de cette course mythique :

2ème 

 TOYOTA RACING (LMP1) – N° 8

Sébastien BUEMI (CH) Anthony DAVIDSON (GBR) – Stéphane SARRAZIN (F)

TOYOTA RACING (LMP1) - N° 8  Sébastien BUEMI (CH) - Anthony DAVIDSON (GBR) - Stéphane SARRAZIN (F)

Grace à Sébastien, Toyota signe un magnifique podium au Mans.  Le Vaudois associé à Davidson et Sarrazin a réalisé un véritable exploit en réalisant des temps très compétitifs lors de chacun de ses relais, sans commettre la moindre erreur.

«Cela a été une course très difficile pour tout le monde, avec la pluie, l’alternance pluie-sec, la piste mouillée. On savait qu’à la fin tout pouvait arriver, alors on a calqué notre course sur celle d’Audi quand ils ont mis les pneus pluie. Cela a été très spectaculaire. On est très satisfait, même si on est un peu déçu. Mais honnêtement, je ne pense pas qu’on pouvait faire mieux, on n’a fait aucune erreur pendant tout le week-end. On reviendra l’an prochain.»      

 


4ème

TOYOTA RACING (LMP1) – N° 7

Nicolas LAPIERRE (F-CH) – Alexander WURZ (AUT) – Kazuki NAKAJIMA (JAP)

TOYOTA RACING (LMP1) - N° 7  Nicolas LAPIERRE (F-CH) – Alexander WURZ (AUT) - Kazuki NAKAJIMA (JAP)

 

Nicolas Lapierre, associé aux anciens pilote de formule 1 Alexander Wurz et Kazuki Nakajima, a  longtemps lutté pour le podium. Malheureusement une sortie de route du Franco-Suisse en vue de l’arrivée les privera de podium. Ils échouent à la 4ème place.

“Cela a été une course vraiment difficile jusqu’au bout mais j’ai fait cette erreur dans le virage Porsche. C’est vraiment dommage, mais on a un beau potentiel et on reviendra l’année prochaine.”

 


5ème

AUDI SPORT TEAM JOEST – (LMP1) – N° 1

Marcel Fässler (CH) – Benoit TRELUYER (FRA ) – André LOTTERER (DEU)

AUDI SPORT TEAM JOEST - (LMP1) - N° 1  Marcel Fässler (CH) - Benoit TRELUYER (FRA ) - André LOTTERER (DEU)

 

Marcel Fässler fait mentir l’adage “jamais deux sans trois”… après avoir remporté les 2 dernières éditions, le Schwyzois  doit s’incliner cette année en raison de problèmes d’alternateur qui ont immobilisé son Audi trois quarts d’heure pour réparation réduisant à néant ses espoirs de troisième victoires consécutives.

Repartit dans les profondeurs du classement, l’équipage de l’Audi N°1 ne baissera néanmoins pas les bras et parviendra à remonter jusqu’à la 5ème après 24heures de course  

 


12ème / 6ème LMP2

Morand Racing  – (LMP2) – N° 43

Natacha  GACHNANG  (CH) – Franck MAILLEUX (FRA) – Olivier LOMBARD (FRA)

Morand Racing  - (LMP2) - N° 43  Natacha  GACHNANG  (CH) - Franck MAILLEUX (FRA) - Olivier LOMBARD (FRA)

 

Malgré un léger refroidissement qui l’a légèrement perturbée durant la course, Natacha Gachnang à fait une course superbe. 

Plus de détails sur l’exploit de l’écurie fribourgeoise ICI

 

 

 

 


17ème / 2ème GTE Pro

Porsche AG Team Manthey  – (GTE-Pro) – N° 91

Patrick PILLET (F-CH) –  Jörg BERGMEISTER (DEU) –  Timo BERNHARD (DEU)    

Porsche AG Team Manthey  - (GTE-Pro) - N° 91  Patrick PILLET (F-CH) –  Jörg BERGMEISTER (DEU) -  Timo BERNHARD (DEU)

 

Porsche fête cette année les 50ans de son emblématique modèle 911. Pour son retour au Mans, elles signent le doublé en catégorie GTE Pro.  

Le Franco-Suisse Patrick Pillet a participé activement à ce succès. Les détails ICI

 

 

 


19ème / 10ème LMP2

Race Performance – (LMP2) – N° 34

Michel FREY  (CH) – Patric NIEDERHAUSER (CH)Jeroen BLEEKEMOLEN (NDL)      

Race Performance - (LMP2) - N° 34  Michel FREY  (CH) – Patric NIEDERHAUSER (CH) - Jeroen BLEEKEMOLEN (NDL)

 

Patric Niederhauser, Rokkie dans la Sarthe, résume parfaitement la course du team Suisse Race Performance « Le Mans est un événement tout simplement extraordinaire. J’ai essayé de m’y préparer, mais c’est la chose la plus folle que j’ai faite. Nous avons pris un bon départ, grimpant même jusqu’à la troisième place, puis nous avons rencontré quelques pépins mécaniques. Mes sentiments sont partagés : je suis un peu déçu de ne pas être plus haut dans le classement, mais je suis heureux de terminer la course. Cela prend le pas sur le reste. Le Mans a été une superbe expérience. » 

 


40ème

REBELLION RACING – (LMP1) – N° 12

Nicolas PROST (F-CH) – Neel JANI (CH) – Nick HEIDFELD (DEU)  

REBELLION RACING - (LMP1) - N° 12  Nicolas PROST (F-CH) – Neel JANI (CH) - Nick HEIDFELD (DEU)

 

En l’espace d’une demi heure, dimanche matin,  les deux Lola du team Rebellion Racing ont perdu tous leurs espoirs de bien figurer. La N°12  a rencontré une multitude de soucis. Des problèmes mécaniques, apparu en raison de fortes vibrations qui ont entre autre occasionné une fuite d’huile qui, par effet de ricochet,  a endommagé l’embrayage.

Bloqué longuement dans les box, la Lola N°13 à malgré tout franchi la ligne d’arrivée d’une course à oublier . 

 


41ème 

REBELLION RACING – (LMP1) – N° 13

Mathias BECHE (CH) – Andrea BELICCHI (ITA) – Cong Fu CHENG (CHN)      

REBELLION RACING - (LMP1) - N° 13  Mathias BECHE (CH) – Andrea BELICCHI (ITA) - Cong Fu CHENG (CHN) Contrairement à la Rebellion N°12, la N°13 n’a pas connu de problèmes mécaniques.  Elle occupait une belle 5ème place au classement général lorsque Andrea Belicchi tapa violemment le rail. L’accident est survenu au petit matin, alors que la course venait de reprendre après un épisode de safety car. Le Pilote Italien de l’écurie Lausannoise  parvient à regagner les stands mais la réparation,  très longue, fera plonger l’équipage dans les profondeurs du classement.

Plus ennuyeux, on apprenait  que Andrea Bellicchi se serait brisé plusieurs cotes dans le choc, compromettant sa disponibilité pour la suite de la saison.

 


Abandon 

KCMG  – (LMP2) – N° 47

Alexandre IMPERATORI (CH) Ho-Pin TUNG (CHN) – Matthew HOWSON  (GBR)       

KCMG  - (LMP2) - N° 47  Alexandre IMPERATORI (CH) - Ho-Pin TUNG (CHN) - Matthew HOWSON  (GBR)

 

Alexandre Imperatori, qualifié à une excellente sixième place de la catégorie LMP2, a pris le départ de la course à bord de la Morgan-Nissan LMP2 No.47 du premier team chinois engagé au 24h du Mans. Malgré son inexpérience dans la Sarthe, il a su gérer les conditions de piste changeantes pour finalement prendre la tête de la catégorie avant qu’un problème technique ne fasse rechuter la voiture au classement et finalement contraindre le natif de Chatel-St-Denis à l’abandon. 

 

 


Abandon 

HVM STATUS GP (LMP2) – N° 30

Jonathan HIRSCHI (CH) – Johnny MOWLEM (GB) – Tony BURGESS (CAN)   

HVM STATUS GP (LMP2) - N° 30  Jonathan HIRSCHI (CH) – Johnny MOWLEM (GB) - Tony BURGESS (CAN)

 

Jonathan Hirschi nous avait confié avant l’épreuve qu’il espérait avant tout franchir la ligne d’arrivée. Un spectaculaire accident de son coéquipier Tony Burgess au milieu de la nuit l’en aura privé. 

Le canadien a  intégralement désintégrée la Lola Coupé-Judd N° 30 lors d’une violente sortie de piste aux virages Porsche, mais le pilote en est heureusement sorti indemne.

 

 


Credit Photo : Sport-auto.ch / ©Sébastien Moulin 

 

A propos de l'auteur

Articles en relations