Team SARD-Morand – Faux départ ou retour gagnant ?

SARD Morand et Kairos Technologies - le mariage impossible
SARD Morand et Kairos Technologies – le mariage impossible

Faute de budget, l’équipe suisse SARD Morand a dû déclarer forfait pour les 6 Heures de Silverstone, la manche d’ouverture du Championnat du Monde d’Endurance 2015 (WEC). L’écurie chère à Benoît Morand annonçait alors la rupture de sa collaboration avec Kairos Technologies, qui devait reprendre le team. Ce qui a pour conséquences le report du show TV « Race to 24 », ainsi que les participations, tant au Championnat WEC qu’aux 24 Heures du Mans, réduites à une seule voiture. Bonne nouvelle néanmoins : la structure de Marly annonce l’arrivée d’un nouveau sponsor, le manufacturier de montres suisses Franck Müller. Sursis ou sauvetage ? Retour sur cet imbroglio… dont quelques questions restent sans réponses.

Benoît Morand - L'homme de l'année 2014 ELMS !
Benoît Morand – l’homme de l’année 2014 ELMS !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Benoît Morand est un battant. La course, c’est sa vie et il fait tout (trop ?) pour voir rouler ses voitures. Team Manager unanimement reconnu (il a été élu homme de l’année 2014), il ne manque jamais d’idées pour arriver à ses fins, quitte à évoluer parfois dans la zone grise. Sinon comment expliquer ce besoin de changer de raison sociale quasiment toutes les années ? En effet, Polevision Racing est devenu, au fil des ans, Hope Racing, Morand Racing, NewBlood by Morand Racing, puis SARD Morand.

La Morgan de SARD Morgan et ses sponsors fantômes
La Morgan de SARD Morgan et ses sponsors fantômes
La Morgan vierge de tous sponsors à Motorland Aragon
La Morgan vierge de tout sponsor à Motorland Aragon

Pour 2015, loin d’être refroidie par les difficultés financières rencontrées en fin de saison dernière, l’écurie annonce ses ambitions, et le moins qu’on puisse dire est qu’elles ne sont pas revues à la baisse. D’une seule voiture engagée en ELMS (Championnat d’Europe), Morand veut passer à 2 voitures en WEC (Championnat du Monde) grâce au soutien des Japonais de SARD. De plus, le team dévoile le projet « Race to 24 » un show dont le gagnant doit obtenir un ticket pour disputer les 24 Heures du Mans dans le baquet d’une Morgan du team SARD Morand. A cette époque, le team communique avec un dessin de la Morgan N°43 affublée d’importants sponsors : banque, marque horlogère et boisson énergétique. Malheureusement, aucun de ces partenariats ne sera concrétisé, et c’est une voiture vierge de tout sponsor qui se présentait en Espagne pour les premiers essais d’intersaison, début mars.

Ensuite tout ira vite, très vite, trop vite ! Un peu à l’image de ce communiqué de l’écurie, qui annonçait le 20 mars dernier, l’arrivée de la société KAIROS Technologies comme partenaire principal. Une déclaration démentie 4 heures plus tard par un autre communiqué expliquant que l’info était “erronée et prématurée”.

Présentation officielle - mais prématurée - du nouveau propriétaire du team
Présentation officielle – mais prématurée – du nouveau propriétaire du team

Pourtant, lors du prologue du WEC 2015, sur le Circuit Paul Ricard, fin mars, on a découvert une voiture bleue, entièrement décorée aux couleurs de Kairos Technologies. Michel Vieira, président de la société Kairos, nous confiera avoir eu l’impression d’être mis devant le fait accompli en découvrant des voitures aux couleurs de la marque, alors que l’accord n’était pas encore finalisé. Et pour cause…

Michel Vieira, président de Kairos Technologies
Michel Vieira – Kairos Technologies

Michel Viera : “On a tout de même joué le jeu, et on a fait l’annonce officielle en se mettant dans la peau de l’acquéreur. C’est vrai que nous étions vraiment bien avancés pour reprendre le team, mais il nous manquait encore quelques documents vraiment indispensables pour pouvoir prendre de telles responsabilités. Nous avions besoin de certaines garanties.”

En effet, l’annonce officielle de SARD Morand stipule clairement que Kairos Technologies est le nouveau propriétaire du Team Morand et du show « Race to 24 ». Dans l’attente des ces documents, Kairos affirme alors rester en stand-by concernant l’acquisition du team.

Ensuite est venue la décision du forfait de Silverstone, pour des raisons administratives et juridiques. Puis finalement, la rupture de la collaboration avec Kairos et le renoncement de chaque partie à la prise d’actionnariat dans la société.

D’un côté, Benoît Morand évoque “le non respect des engagements financiers”, tandis que du côté de Kairos Technologies, on affirme “ne pas vouloir acheter une « coquille vide » ni payer pour les erreurs du passé”. Ou se situe réellement la vérité ?

Franck Muller - Pile à l'heure !
Franck Muller – Pile à l’heure !

Toujours est-il que cette décision semble vouloir sonner le glas du team SARD Morand et de « Race to 24 ». Si c’est le cas provisoirement pour le show télévisé (les actionnaires promettent de relancer le TV Reality Show d’ici 2016), il n’en est rien pour le team ! Car c’était sans compter sur la persévérance de Benoît Morand, qui parvient à signer in extremis un partenariat avec le manufacturier de montres Franck Müller pour être présent aux 6 Heures de Spa-Francorchamps WEC, la deuxième manche du Championnat du Monde d’Endurance.

Est-ce que ce nouveau partenaire assurera l’avenir à long terme du team fribourgeois ? L’avenir le dira, mais en attendant, difficile de ne pas s’interroger également sur l’implication de SARD… La mariée ne devait-elle pas amener dans son panier plus qu’un simple rebadgeage de moteur ? Les Japonais semblent êtres devenus subitement plus frileux…

Espérons que ce n’est qu’une fausse impression et que le sport reprendra définitivement ses droits dès ce week-end à Spa-Francorchamps.

Greaves Motorsport et Gary Hirsch triomphent en ELMS sous les couleurs Kairos Technologies
Greaves Motorsport et Gary Hirsch triomphent en ELMS sous les couleurs Kairos Technologies

A noter encore que Kairos Technologies était bien présent à Silverstone en tant que partenaire de l’écurie Greaves Motorsport, qui a triomphé en ELMS avec, entre autres, le pilote genevois Gary Hirsch. Leur engagement vis-à-vis de cette écurie ne semble pas remis en question.

Crédit des photos ©SARD Morand & ELMS

A propos de l'auteur

Articles en relations